1. Accueil
  2. Accueil
  3. Laurent Depagne soutient Anne Hidalgo
AccueilValenciennois

Laurent Depagne soutient Anne Hidalgo

Pour sa rentrée politique, le maire d’Aulnoy-lez-Valenciennes brosse les grands projets sur sa commune, mais évoque également les frimas de cette année électorale avec en point d’orgue la Présidentielle (en avril 2022) et son écho parlementaire (en juin 2022).

Laurent Depagne : « Je soutiens Anne Hidalgo pour sa candidature à la Présidence de la République »

Sur le plan local, son message politique est dans la continuité de son propos de campagne : « Cette épreuve médicale m’a conforté dans mon choix. Je suis maire depuis 2005 sans oublier mes années comme adjoint avec Jules Chevalier… Ce sera mon dernier mandat, et d’ailleurs la succession à travers le rajeunissement de l’équipe, notamment Julien Dussart le 1er adjoint, voire de l’équipe technique comme le DGS et DGA est une preuve de ma volonté. Je pense qu’un homme ou une femme doit partir pour une campagne avec l’idée d’être l’homme de la situation. Il doit incarner la collectivité, ses habitants, et doit épouser l’esprit de la population y compris avec ses contradictions », entame Laurent Depagne.

Sur le plan national, Laurent Depagne dont la parole politique compte est (déjà) engagé « je soutiens Anne Hidalgo pour sa candidature à la Présidence de la République. Je fais partie des maires qui ont signé une lettre de soutien en faveur d’Anne Hidalgo », ça c’est dit !

Enfin, concernant les législatives sur la 19ème circonscription, le maire est plus loquace. « Nous avons un député du Rassemblement National sur cette circonscription. Mon objectif est de battre le RN. Il s’attribue le mérite sur les réseaux sociaux des fonds obtenus suite à des dossiers déposés par les collectivités locales, il parle même d’un dossier d’Aulnoy qu’il ne connaît pas. A chaque fois, ce sont des sornettes. C’est un aigrefin ! », assène-t-il.

Néanmoins, le recul du RN après deux revers politiques de Sébastien Chenu (municipales et régionales) amène les ambitions politiques à se faire jour. Beaucoup s’y voit déjà… à l’Assemblée nationale. Le maire alerte « la 1ère question est comment battre le Rassemblement National ? Je ne sais pas si je serai candidat à cette élection, mais d’évidence nous aurons besoin d’un candidat unique pour battre Sébastien Chenu ! », conclut-il sur ce point. Au doigt mouillé, la prolifération des candidats à gauche pour la Présidentielle n’est pas là pour le rassurer.

« Valenciennes Métropole n’a jamais été aussi offensive sur les financements de nos projets », Laurent Depagne

Enfin, l’après élection départementale où plusieurs cantons ont défrayé la chronique sur le territoire de Valenciennes Métropole. On peut s’interroger sur la vie quotidienne de l’intercommunalité !

Le maire d’Aulnoy-lez-Valenciennes prend de la hauteur pour répondre, il regrette tout au plus « des maires qui se critiquent sur les réseaux sociaux ». Toutefois, pour le reste, il rappelle « que si nous devions rebattre les cartes politiques à l’agglo à chaque élection intermédiaire, où irions-nous ? Pour ma part, le Président de la CAVM n’est pas dans sa tour d’ivoire, il me reçoit et écoute mes préoccupations qu’il soit d’accord ou non ».

Si le lien Laurent Depagne/Laurent Degallaix fonctionne sans nuage, quelle est l’ambiance générale ? Là également, Laurent Depagne ne s’inquiète pas « on s’accorde sur les enjeux de territoire; D’ailleurs, Valenciennes Métropole n’a jamais été aussi offensive sur les financements de nos projets ».

Concrètement, il est indéniable que la CAVM fait feu de tout bois sur ses thématiques régaliennes dont le développement économique, voire le soutien à l’aménagement du territoire. Au regard de l’histoire de cette institution, il est évident qu’un Stade du Hainaut voté à 40 millions d’euros, dont la facture finale est proche de 100 millions d’euros, écrase tout autre projet durant quelques années. Sans un boulet du même acabit, les mains sont plus libres pour une majorité communautaire. Enfin, le maire d’Aulnoy-lez-Valenciennes rappelle « que je n’étais pas favorable à la réalisation d’un Centre des Congrès, c’est beaucoup d’argent. A quoi sert-il à sur Anzin ? », conclut Laurent Depagne.

Un virage sécuritaire sur Aulnoy-les-Valenciennes ?

A la lumière du budget 2021, il était limpide que la municipalité veut mettre l’accent sur la sécurité de ses administrés. « Nous lançons l’aménagement d’un CSU (centre de supervision urbain) au rez-de-chaussée d’un immeuble géré par le bailleur social SIGH (Avenue de la Libération/Avenue Matisse). Il y aura également une permanence, un accueil physique, la proximité est importante. Nous espérons achever ces travaux  pour le printemps 2022 », commente le maire.

Sans remplacer la police de proximité supprimée par Nicolas Sarkozy, l’idée est clairement de rapprocher le citoyen avec ses propres inquiétudes.

Evidemment, le corollaire à un CSU est l’installation de caméras vidéo. « Nous avons validé au budget 2021 le financement de 67 caméras en remplacement des anciennes, aujourd’hui obsolètes, sur les bâtiments publics, mais également les entrées, les sorties de la commune, et les axes majeurs de la ville », poursuit l’édile.

Pour des machines, il faut aussi des hommes. « La ville va bénéficier de 3 Policiers municipaux et 3 ASVP, nous avons acheté également un nouveau véhicule pour les Policiers municipaux afin de les distinguer des ASVP », indique Laurent Depagne.

« Il faut revoir le peuplement de notre commune », Laurent Depagne

La problématique de l’attribution des logements sociaux prend de l’ampleur sur les communes françaises. En effet, plusieurs maires du Valenciennois se plaignent de la déshumanisation des procédures digitales. Concrètement, on passe d’une attribution exclusivement municipale des logements sociaux avec un clientélisme rampant à l’absence de prise en compte quasi totale des besoins d’un collectif. La digitalisation est passée par là avec les dossiers des candidats déposés en fichier joint, toute au plus avec quelques commentaires… « Nous connaissons mieux les besoins en mixité d’un quartier à l’autre. Je suis intervenu auprès de Valenciennes Métropole à travers lequel j’ai obtenu une remarquable assistance, notamment Jean-Marcel Grandame. Aujourd’hui, nous avons la photographie du peuplement de chaque quartier », explique Laurent Depagne.

Ensuite, toujours sur le volet cohésion sociale, la commune d’Aulnoy-lez-Valenciennes prend à bras le corps le service de proximité. Dans cette optique, l’installation en mai 2021 de la Maison France Services avec l’ensemble des services de l’Etat, CAF, impôts, CARSAT, CPAM va dans ce sens :  « Il est fondamental de ramener de la proximité entre l’Etat et les citoyens. Il faut rompre avec l’éloignement ». On rappelle que François Hollande a lancé l’année 2017, celle de la dématérialisation avec des réductions d’effectif à la clé. Aujourd’hui, l’Etat doit rattraper cette erreur politique de fond en installant des Maisons France Service. Il serait assez agréable que les Gouvernements prennent des décisions structurantes positives afin d’arrêter le stop and go, mais pour cela il faut voir plus loin… que le prochain mandat (https://www.va-infos.fr/2021/05/20/france-services-veut-aller-vers-les-administres/)

En complément de cet espace dédié aux services publics, la commune muscle cet espace numérique avec un espace de coworking, des agents de la ville spécialisés dans les domaines de l’insertion, de la formation au numérique, du logement, voire des dossiers administratifs. « Nous avons sur ce site des compétences polyvalentes afin de répondre à toutes les demandes », indique Laurent Depagne sur cet item.

« Un nouveau Groupe scolaire », Laurent Depagne

Enfin, l’autre gros dossier de ce mandat 2020/2026 est la réalisation, après celui de Jules Ferry, d’un Groupe scolaire comprenant les écoles maternelles Zola et Brassens, et élémentaire Zola. C’est d’ailleurs sur le site de cette dernière que la construction est envisagée. « Toutefois, l’emplacement exact n’est pas encore fixé. Nous sommes en phase d’étude et de réflexion avec tous les acteurs. C’est un projet de mandat ! », conclut-il.

En bref:

Comme partout, la culture reprend ses droits, la saison culturelle démarre sur Aulnoy-Les-Valenciennes le 17 septembre prochain.

La Fête de la Transition annulée en 2020 revient le prochain week-end. Elle est portée par l’association Valentransition.

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires
Menu