1. Accueil
  2. Accueil
  3. Ainsi en emporte le… climat !
AccueilTerritoire

Ainsi en emporte le… climat !

Les voyants rouges n’arrêtent plus de s’allumer sur le climat promis à la population durant le XXIème siècle. C’est pourquoi dans la mouvance de la COP 21, l’Etat a rendu obligatoire l’élaboration d’un « Plan Climat » au sein des collectivités territoriales de plus de 20 000 habitants. A ce titre, La Porte du Hainaut a lancé une concertation préalable samedi dernier.

« Le scénario le plus pessimiste il y a 10 ans est le plus optimiste dans 10 ans »

L’hôte de cette concertation préalable était le maire de Raismes, Président de la CAPH, au sein d’un lieu évocateur d’une complexité climatique. « Ce Château Mabille est à l’image du patrimoine de notre territoire avec une dimension bâtimentaire, énergivore, mais que la ville de Raismes va transformer en « Air Lab », une Maison de la Participation citoyenne », commente Aymeric Robin, l’édile de la commune.

La sensibilisation décalée au Climat

Un membre de l’équipe « Climat » de la Porte du Hainaut fait une présentation de l’état de l’art : « Le rapport du GIEC prévoit un point de bascule avec une hausse de température de 1,5 à 1,6% d’ici 2030. En fait, le scénario le plus pessimiste il y a 10 ans est le plus optimiste dans 10 ans. Après une phase de diagnostic, une de stratégie en juin 2021, nous sommes dans l’étape du d’actions 2021/2022 et de son évaluation de 2022 à 2028 ».

461 propositions d’actions…

Un territoire sobre énergiquement, la qualité de l’air, la biodiversité, une consommation durable autour d’une alimentation saine, voilà un panel ambitieux, mais indispensable pour toucher du doigt un futur climatique soutenable… ! « Nous avons reçu 461 propositions d’actions ciblées ou initiatives. Nous lançons également des Ateliers avec les habitants depuis le mois de novembre », précise ce chargé de mission. Les prochains « Ateliers/Habitants » se dérouleront le 11 janvier à Denain/Salle Solange Tonini), le 18 janvier Marquette en Ostrevant/C comme Cochon), le 01 février à Raismes (collège Germinal), et le 02 février à Hordain (salle Nelson Mandela) voire d’autres rendez-vous en attente.

« L’urgence climatique n’est plus une vue de l’esprit », Bruno Saligot

Les effets du réchauffement climatique ne concerne pas que les autres, elle touche chaque point de la planète malgré les aléas de la météo que l’ingérable Donald Trump mélangeait avec le climat…, cela donne le ton sur la dimension de l’illettrisme ambiant sur ce sujet.

Bruno Saligot

« L’urgence climatique n’est plus une vue de l’esprit. Nous le voyons sur nos territoires, des sècheresses plus nombreuses, des inondations graves dans nos communes voire près de chez nous comme en Allemagne et en Belgique mi-juillet. Nous avons un programme d’actions, sur 6 ans, afin de réaliser une transition soutenable. Nous devons nous emparer de ce Plan Climat avec des initiatives inédites », indique Bruno Saligot.

Bien sûr, la consommation énergétique, l’isolation thermique sont des dossiers pris à bras le corps par la collectivité territoriale, accompagnés par l’Etat, mais il faut prendre conscience que le Climat fait partie d’un environnement plus large.

« Proposer l’enjeu écologique de manière ludique », Isabelle Denizon

Isabelle Denizon

La présence de la vice-présidente à la culture était symptomatique, mais l’imprégnation de l’idée écologique, d’un environnement soutenable, doit se réaliser de toutes les façons. « Nous voulons proposer l’enjeu écologique de manière ludique », précise Isabelle Denizon.

C’est pourquoi, une déambulation s’est déroulée entre le Château Mabille et le lycée horticole de Raismes afin de découvrir « l’écologie parallèle », une performance iconoclaste démontrant que la culture doit prendre sa part dans cette éducation à l’environnement.

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires