1. Accueil
  2. Accueil
  3. (Basket) Les Amandinoises dépassées par La Roche Vendée (59-91)
AccueilAmandinois

(Basket) Les Amandinoises dépassées par La Roche Vendée (59-91)

Dimanche après-midi, salle Maurice Hugot, les Amandinoises recevaient La Roche Vendée pour la 13e journée de Ligue féminine. Sans Juskaite (blessée à la cheville) et sans Djekoundade, elles ont été dominées de la tête et des épaules par La Roche qui possède la deuxième meilleure attaque du championnat. Malgré un léger sursaut d’orgueil au début du quatrième quart-temps, les joueuses de Frédéric Daguenet encaissent leur plus large défaite à domicile cette saison.

Pas d’adresse, pas de rebond… !

Les supporters amandinois étaient bien présents au coup d’envoi. Williams ouvre le score, c’est la seule fois du match où les Amandinoises seront en tête…Le premier quart-temps est équilibré, les deux équipes sont au coude à coude. Ça se complique pour les Amandinoises par la suite tant les offensives de La Roche font mouche : Suarez distribue, Mosqueda-Lewis et Bankolé concluent. Les Amandinoises sont en panne d’adresse et multiplient les pertes de balle. L’écart grimpe (22-32, 14’ puis 25-45, 19’). Les Amandinoises ont-elles les moyens de réagir ? La jeune Evrard se bat sur tous les ballons mais ce n’est pas suffisant. La Roche est en démonstration : défense serrée et attaques huilées : passe aveugle de Suarez, bras roulé de Franchelin ((27-56, 21’). Les Amandinoises se font manger au rebond ce qui provoque la remarque de l’entraîneur, « vous faites quoi ?! ». Suarez intercepte un ballon, file en contre-attaque et pilonne à trois points…(36-67, 39’). Bankolé gère la dernière possession du troisième quart-temps, elle dribble tranquillement et remporte son un contre un (39-69). La messe semble dite…Thompson puis Gustavsson relancent la machine (43-69). L’entraîneur de La Roche demande un temps mort pour casser la dynamique. L’adresse amandinoise est faible (32,8%, 19 tirs réussis sur 58 tentés) et la défense laxiste puisque la gâchette Mosqueda-Lewis est dans un fauteuil pour marquer à trois points (48-74, 33’). La Roche termine en roue libre, Saint-Amand est KO.
Une recrue a été présentée aux partenaires après la rencontre, il s’agit de la nigériane Amy Okonkwo (25 ans, 1, 88m, poste 4).

 « Nous avons subi beaucoup trop », Frédéric Daguenet

L’entraîneur hennuyer Frédéric Daguenet ne pouvait que constater la supériorité de l’adversaire, « c’était dur, physiquement nous étions en-dessous. La Roche nous a dominé, nous avons été dominés dans le combat, nous avons subi beaucoup trop. Nous avons accepté de reculer, nous avons été trop bas en défense. Nous avons été touchés par le Covid et nous avons des blessées. En face elles étaient prêtes, pas nous ».

L’entraîneur vendéen Emmanuel Body était satisfait, « nous avons montré un autre visage que celui du match en coupe de France. Nous avons été sérieux et Saint-Amand n’a pas fait un grand match. Nous avions envie de jouer et de performer ça faisait un mois que nous n’avions pas joué ».

Saint-Amand Hainaut Basket – La Roche Vendée : 59- 91 (18-23, 9-25, 12-21, 20-22).

SAHB : Gustavson 9, Thompson 18, Okou-Zouzouo 2, Lithard 13, Williams 9 puis Evrard 4,  Armant 2, Ewodo 2, Stoelzaed.

La Roche Vendée : Suarez 16, Bankolé 22, Koné 0, Monpierre 6, Clarke 13 puis Mosqueda-Lewis 21, Preneau, Franchelin 10, Pedroso-Saro 3.

Anne Seigner

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires