1. Accueil
  2. Accueil
  3. (Foot) Valenciennes, trop approximatif, face à Dijon (0-0).
AccueilValenciennois

(Foot) Valenciennes, trop approximatif, face à Dijon (0-0).

Samedi soir au stade du Hainaut, Valenciennes recevait Dijon. Après une première demi-heure bien orchestrée par Robail, les Valenciennois ont baissé d’intensité. Dijon a bien débuté la seconde période puis Coulibaly a été exclu à la 61’. Valenciennes n’a pas su profiter de cette supériorité numérique, il s’est au contraire liquéfié. Dijon gagne un point avec ce nul, Valenciennes perd une place au classement (15e). Les hommes de Christophe Delmotte tenteront de faire mieux ce mardi face à Caen.

Deux tirs cadrés, trois corners

Ça démarrait bien dans cette 28e journée de Ligue 2 pour les Valenciennois : ouverture Robail pour Bonnet malheureusement la frappe passe au-dessus de la transversale (3’). Le numéro 9 récidive, il fait un récital pour une frappe boxée des poings par le gardien dijonnais (28’). Robail est tranchant, Kaba puissant mais les occasions ne sont pas franches. Centre d’Ayité pour personne …(32’). Robail lance Ayité dans la profondeur (34’), le gardien dijonnais anticipe. Valenciennes n’a pas su concrétiser ses temps forts.

Guillaume fait-il son entrée à la 50’ pour booster l’attaque valenciennoise ? Le ballon circule bien mais il n’y a toujours pas de « vraies » actions, il y a toujours de l’imprécision dans la  dernière passe. Le coup franc tiré par Robail 58’ ne donne rien. Coulibaly, en dernier défenseur, commet une faute sur Bonnet, l’arbitre lui donne un carton rouge (61’). Le coup franc tiré par Lecoeuche suite à cette faute ne trouve personne, dommage (63’). L’entraîneur dijonnais effectue des changements pour palier à l’absence de Coulibaly. Valenciennes ne tire pas avantage de sa supériorité numérique : le corner de Robail (72’) puis la tête de Bonnet (74’) sont sans danger. Valenciennes ne fait pas la différence, c’est inquiétant il ne reste plus qu’une dizaine de minutes. En gâchant des attaques par des mauvaises passes, Valenciennes ne parvient pas à marquer et doit en toute logique se contenter d’un match nul.

  «  Nous avons manqué de justesse technique », Christophe Delmotte

Malgré ce triste match, l’entraîneur valenciennois, Christophe Delmotte, reste positif, « en supériorité numérique, nous aurions pu aller chercher cette victoire. Nous avons été moins performants à 11 contre 10, Dijon a joué plus bas. Nous n’avons pas su mettre de folie. Nous avons bien commencé avec une bonne première demi-heure. Sur nos temps forts nous n’arrivons pas à scorer. Nous n’avons pas su garder le rythme. L’entame de la deuxième mi-temps est moyenne. Floyd (Ayité) se blesse. L’expulsion n’a pas libérée l’équipe. Nous avons manqué de justesse technique pour aller chercher la victoire. Il y a de la frustration. Pour la récupération c’est bien de rejouer mardi à la maison ».

Le gardien valenciennois Lucas Chevalier livre son analyse « il y avait un peu de crainte des deux côtés. Dijon n’est pas forcément venu pour l’emporter. Nous voulions gagner mais nous avions aussi cette crainte de prendre un vieux but en fin match, même à onze contre dix. C’était fermé mais c’est le genre de match qui va nous attendre sur les prochaines semaines. Caen, mardi, va venir pour ne pas forcément perdre. Il va falloir mettre un peu plus de pression. De notre côté, il y a eu un peu moins de jus que d’habitude, j’ai l’impression. Nous allons nous reposer parce qu’il y a deux matches à venir la semaine prochaine et deux matches importants contre Caen et Dunkerque ».

L’entraîneur de Dijon Patrice Garande apprécie ce point pris, « ce que je retiens ? D’avoir pris un point dans des conditions difficiles. C’était un match fermé. L’exclusion m’a empêchée de faire ce que je voulais faire. Les joueurs ont été héroïques, ils jouent ensemble et s’accrochent ensemble. Nous n’avons pas gagné mais nous avons fait face de manière solidaire. C’est un bon résultat, c’est compliqué car nous n’avons pas de joueurs de couloirs. J’ai des regrets j’aurais voulu le jouer à 11 contre 11  ».

« Nous espérions venir ici pour prendre les trois points », déclare Jessy Pi le milieu de terrain dijonnais, « mais vu la physionomie du match avec le carton rouge, 0-0 c’est bien. Nous avons été solides défensivement, nous n’avons pas pris de but. C’était important. Nous retrouvons un groupe mais nous avons du mal à nous créer des occasions. Nous espérons tous plus, les supporters espèrent plus, tout le monde espère plus ».

Valenciennes – Dijon : 0-0 (0-0)

5119 spectateurs

Arbitre : M. Vernice

Avertissements Lecoeuche (14’), Ntim (22’), Masson (30’), Linguet (39’), Cuffaut (82’) pour Valenciennes ; Traoré (12’), Pi (42’), Garande (90’) pour Dijon

Expulsion pour le Dijonnais Coulibaly 61’

Valenciennes : Chevalier ; Cuffaut (cap), Ntim, Debuchy ; Linguet, Kaba, Masson (Yatabaré 84’), Lecoeuche ; Robail (Boutoutaou 73’), Ayité (Guillaume 50’) ; Bonnet (Timité 84’).

Dijon : Reynet ; Traoré, Ecuelé Manga, Coulibaly (cap), Fofana ; Pi (Marié 73’) ; Nouyamsa, Le Bihan (Jacob 64’), Deaux ; Scheidler, Phillipoteaux (Benchaa. 64’)

Anne Seigner

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires
Menu