1. Accueil
  2. Accueil
  3. Courchevel élimine les Diables Rouges au bout du suspense (2-4)
AccueilValenciennois

Courchevel élimine les Diables Rouges au bout du suspense (2-4)

Après une victoire probante le samedi 26 mars sur le score de 4/2, les Diables Rouges jouaient la qualification pour le dernier carré des Plays Off d’accession en D1 hier soir dans leur écrin de Val’Igloo. Cette fois, l’engagement des Valenciennois n’a pas suffi face à une équipe de Courchevel solide autour d’un gardien en feu.

Une défaite au goût amer !

Premier tiers temps solide

Les Diables Rouges ont entamé cette rencontre couperet avec la même intensité que la veille, pressing de tous les instants, récupération du palet, sorti gagnant d’un nouveau duel, Thomas Cornu (12) centre fort devant la cage, un palet coupé par le Finlandais Patrick Jäâskelaïnen finissant entre les jambes du gardien, magnifique but dès la 2ème minute !

Durant 10 minutes, les hommes de l’entraîneur joueur Romain Sadoine (blessé) continuèrent le pressing. Par contre, les sorties de zone n’étaient pas assurées, sans solution de passe, réduisant de fait les offensives et poussant par suite les Valenciennois a cravaché pour récupérer le palet. Pour autant, plusieurs autres occasions franches méritaient beaucoup mieux, notamment cette passe du revers de Patrick Jäâskelaïnen pour Amaury Lhermitte, 16ème minute, seul devant la cage, bel arrêt du gardien.

En second partie du tiers temps, Courchevel commence petit à petit à s’organiser, ils construisent mieux dans la zone neutre, rentre avec le palet dans la zone offensive, ils deviennent dangereux, mais le portier finlandais valenciennois est impeccable, Ville Viskari. Le tiers temps s’achève sur le score mérité (1-0) pour les Valenciennois.

Deuxième tiers temps, manque de réussite !

Visiblement, les Valenciennois avaient bien reçu les consignes d’organisation collective afin de ne pas s’épuiser avec des pertes de palet trop rapide. Les deux formations se neutralisaient, malgré une pluie de pénalités. Les Diables Rouges ne convertissent pas une supériorité à 5/3, sans doute le tournant du match. Comme souvent, quand la balance ne penche pas là où elle devrait l’être, l’adversaire bénéficie d’un coup du sort. Cette fois, l’égalisation est la résultante d’une situation presque improbable.

En effet, un défenseur valenciennois arme son lancer en zone offensive et casse sa crosse… en fibre de carbone (très rare), le contre est immédiat. Après un dribble un contre un dans la zone défensive des Diables Rouges, l’avant de Courchvel repique au centre, tir croisé lunette à contre-pied, imparable (1-1). Cette fin de tiers temps est stérile, et les deux formations regagnent les vestiaires à égalité. Tout se jouera dans la dernière période, la sixième en deux jours. La fraîcheur sera déterminante.

Deux minutes fatales en début de 3ème tiers temps !

Retour de vestiaire, a l’occasion de la première offensive des visiteurs, le palet arrive à la pointe défensive avec un tir frappé raz de glace dévié juste devant le gardien, le pire arrêt pour un gardien, 1-2 pour les visiteurs. Dans la foulée, les hommes de Courchevel enchaînent un beau mouvement collectif, un avant trop démarqué devant la cage récupère le palet, tir imparable. On pense le match plié… (1-3) !

Mais, c’était trop vite enterré une formation valenciennoise pugnace. Après une série d’échanges amicaux en mode musclé, les arbitres ont réagi en expulsant un Valenciennois, et une série de prison de deux minutes dans les deux camps. A quatre contre quatre, les Valenciennois reviennent à la vie et prennent d’assaut la cage adverse. Logiquement, Samuel Hatto trompe de près (17) le portier de Couchevel (2-3), par ailleurs une véritable muraille. Durant 7 à 8 minutes, les Valenciennois eurent le mérite de mettre le feu dans la zone adverse, danger permanent, l’égalisation était à portée de crosse. Malheureusement, ce 3ème but n’arrive pas. Par contre, Courchevel sur une supériorité à 5/3 ne rate pas l’occasion et tue le match (2-4). Cette victoire s’est jouée sur la maîtrise de ces temps forts.

Cette défaite sanctionne la fin de saison des Diables Rouges, une belle aventure sportive 2021-2022 après deux ans de Covid, on attend la prochaine avec impatience !

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires
Menu