1. Accueil
  2. Accueil
  3. (Valenciennes) Un don de 46 954 euros pour une Fondation de chiens d’aveugles
AccueilValenciennois

(Valenciennes) Un don de 46 954 euros pour une Fondation de chiens d’aveugles

Sous la houlette d’Anne-Catherine Tournon, l’ancienne directrice du Centre Place d’Armes à Valenciennes, un don financier très conséquent a été officialisé en faveur d’une fondation spécialisée dans la formation des chiens guides pour les enfants aveugles.

Anne-Catherine Tournon : « En France, c’est la seule association de chiens guides pour les enfants aveugles »

Partie pour une promotion majuscule vers le Centre Commercial du Val d’Europe, Anne-Catherine Tournon était revenue exceptionnellement pour la noble cause. « Cette somme de 46 954 €  est issue de la dissolution de l’association des commerçants de la Galerie Centre Place d’Armes, et ceci conformément à la loi il y a 3 ans. Ensuite, nous avons choisi cette fondation, car elle est la seule en France à former des chiens guides pour les enfants aveugles et très mal-voyants. Elle avait l’habitude de venir deux fois par an au sein de la Galerie Centre Place d’Armes, on les connaît bien. D’ailleurs, les bénévoles de cette Fondation font les centres commerciaux toute l’année  afin de collecter des fonds », commente Anne-Catherine Tournon.

En effet, la Fondation Frédéric Gaillanne existe depuis 2007, elle est basée sur L’Isle-sur-la-Sorgue, commune proche d’Avignon. « En France, nous sommes la seule association de chiens guides pour les enfants aveugles de 12 à 18 ans. Nous avons des antennes partout en France et nous livrons 10 chiens par an. Sur le Nord, nous avons une soixantaine de bénévoles », indique David Arejula, le Président de la délégation Nord.

« Le coût d’un chien guide d’aveugle tout au long de sa vie est de 25 000 € », David Arejula

Bien sûr, la formation d’un chien guide s’inscrit dans un souffle long. Après 2 mois avec sa mère, le futur chien guide va séjourner dans une famille d’accueil de 2 à 12 mois afin d’appréhender les différents milieux extérieurs, courses, restaurant, lieux de vie communs, etc. Ensuite, s’il est jugé apte, il est formé dans cette école de la Fondation  Gaillanne durant 6 mois à 1 an. Enfin, le chien demeure 8 à 10 ans chez le bénéficiaire. Ce savoir-faire est reconnu au niveau national d’où son développement en France, mais également en Europe. Elle concentre exclusivement sa mission vers les enfants souffrant de déficience visuelle. « Depuis l’origine de l’association, nous avons livré 111 chiens à des enfants », conclut David Arejula.

Toutefois, ce long chemin d’apprenant et de travail au quotidien d’un enfant aveugle ou très mal voyant se heurte sur un chiffre… « Le coût d’un chien guide d’aveugle tout au long de sa vie est de 25 000 €. Ce don important nous permet de lancer la formation de deux chiens », ajoute David Arejula.

« Avec Kilby, je suis passé d’un décrochage scolaire aux études supérieures », Lucas

Présent à cette manifestation, Lucas, jeune homme de 21 ans, est très mal-voyant. Son histoire est poignante et éclairante sur l’apport d’un chien guide dans une vie. « Avant Kilby, j’étais renfermé, casanier, pas de confiance en moi, et puis son arrivée m’a apporté un gain d’autonomie. Ce chien m’a donné l’envie d’aller de l’avant », déclare Lucas.

Et la traduction concrète est bluffante « je suis passé d’un décrochage scolaire aux études supérieures. Actuellement, je suis au lycée Wallon à Valenciennes où je suis un BTS SAM (Support à l’Action Manageriale). Puis, j’espère intégré un Bachelor sur Lille. Je veux travailler dans un service RH », poursuit-il.

La cerise sur le gâteau est une indépendance « mon autonomie passera par un logement l’année prochaine… », conclut-il. Oui, la présence 7J/7 d’un chien guide a changé la vie 111 fois depuis 2007 pour ces enfants. Bien sûr, dans 2 à 3 ans, son Kilby partira à la retraite et  « je devrais me tourner vers une association de chiens guides pour adultes, mais mon dossier sera transféré. Il y a des étapes que je ne passerai plus, ce sera plus simple », conclut Lucas. 

L’amour est aveugle, mais guidé parfois… !

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires
Menu