1. Accueil
  2. Accueil
  3. La NUPES travaille chaque pouce de terrain sur la 21ème
AccueilValenciennois

La NUPES travaille chaque pouce de terrain sur la 21ème

Est-ce que l’émergence de la NUPES aura un effet cathartique sur les formations politiques de la gauche écologique, nul ne le sait à ce stade. Pour autant, il est certain que l’exemple sur le terrain de la NUPES dans la 21ème circonscription envoie un message fort aux citoyens dont la colère ne s’est pas éteinte depuis la Présidentielle (visuel Luce Troadec et Patrick Kolebacki).

Luce Troadec : « J’ai bien l’intention d’être là sur le social et l’écologie »

A une semaine et demi du 1er tour de l’élection législative, le dimanche 12 juin, la Nouvelle Union Populaire Ecologique et Sociale dans la 21ème circonscription fait un état des lieux global sur son action, le paysage politique, voire le comportement associé.

En premier lieu, une campagne est d’abord une rencontre avec un électorat potentiel. Sur ce point, les forces politiques rassemblées de la NUPES dans la 21ème ont fait le maximum. « Nous sommes depuis trois semaines sur le terrain, une semaine par territoire. Tout d’abord à travers des soirées « Nuptiales » comme à Valenciennes pour l’ouverture  , mais aussi à Condé-sur-l’Escaut avec le soutien des élus de l’opposition du Parti socialiste (Joël Bois et autres élus), sur Wallers, sur Marly et Valenciennes prochainement », explique Pierrick Colpin. « On ne voit personne sur le terrain à part nous. Le Rassemblement National brille par une absence extraordinaire. On fait du porte à porte tous les jours. Ce soir, nous atteignons les 8 000 portes toquées », ajoute Luce Troadec.

Ensuite, comme durant la Présidentielle, la vidéo constitue un support de choix pour la communication. « Nous avons lancé également deux épisodes sur Youtube, et nous attendons un clip de campagne de la NUPES (national) pour la dernière semaine », précise Pierrick Colpin.

« Ce parlement populaire sera un appui », Luce Troadec

L’événement de ce début de semaine était la naissance d’un Parlement de la NUPES, ou populaire, tant au niveau national avec environ 500 membres, que sur le Valenciennois « avec environ 70 membres, mais la liste n’est pas close. Cela va nous sortir d’une dynamique purement militante avec des personnalités de la société civile, du monde associatif, des syndicalistes, des artistes, des soignants… Si je suis élue, ce parlement populaire sera un appui. C’est un acquis de la NUPES quel que soit le résultat de cette élection », commente Luce Troadec.

Au sein de ce parlement populaire, des personnalités sont connues sur le Valenciennois comme un gilet jaune valenciennois victime d’un tir de LBD, mais également Betty Rygielski, figure hyper active de Nous Toutes 59 Valenciennois, Patrick Martin, syndicaliste, Marc Lambert, syndicaliste, Patrick Puech, Isabelle Wilhem, Jean-Claude Brunebarbe, militant écologique spécialiste des dossiers très techniques, Ange Pérez connue de tout le coeur social de Valenciennes, et bien d’autres.

« Béatrice Descamps fut une députée très absente sur le social et l’écologie », Pierrick Colpin

Comme tout sortant de l’Assemblée nationale, il est comptable d’un bilan épluché par la NUPES. « D’abord, les législatives sont une élection nationale et pas locale. Le rôle du député est de voter les lois. A ce titre, Béatrice Descamps fut totalement absente sur toutes les lois concernant le social et l’écologie, elle n’était tout simplement pas là. Absente sur le vote de la motion contre la réforme de la retraite, la proposition de la hausse du SMIC, des lois sur l’environnement, etc. En fait,  Béatrice Descamps fut une députée très absente sur le social et l’écologie », commente Pierrick Colpin.

En réponse, Luce Troadec ne se prive pas de mentionner « comptez sur moi, si je suis élue. J’ai bien l’intention d’être là sur le social et l’écologie ».

« C’est un message crypté vers la Majorité présidentielle », Luce Troadec

Sur l’absence effective d’un candidat investi par la Majorité Présidentielle, Luce Troadec reste très dubitative. « Avec son affichage (sur la vitrine de la permanence) continuons ensemble, c’est un message crypté vers la Majorité présidentielle. Ensuite, je note qu’avec une candidature RN, une Reconquête, et enfin une Les Patriotes, on a bien déblayé le terrain à Béatrice Descamps. Le scénario d’une triangulaire pouvant nous être favorable est quasi impossible ! », résume Luce Troadec.

« un scandale démocratique absolu », Quentin Omont

Justement, afin de démontrer cette affirmation, Quentin Omont revient sur un épisode politique très récent. « Pour la cérémonie de citoyenneté le samedi 21 mai dernier, Laurent Degallaix a donné (comme dans beaucoup de communes) leurs premières cartes électorales à des jeunes de 18 ans sur la ville de Valenciennes, des primo-votants. Béatrice Descamps et Salvatore Castiglione étaient présents à cette cérémonie. De plus, cette manifestation fut publiée sur le page Facebook de Laurent Degallaix le mardi 24 mai, puis relayée par celle de la ville de Valenciennes, soit le dernier jour avant les 20 jours minimum avant une élection législative (Code électoral, article R 24)). C’est un scandale démocratique absolu. Nous envoyons d’ailleurs dans les meilleurs délais un signalement en Sous-Préfecture de Valenciennes (Signalement). D’ailleurs, le coût de cette manifestation sera-t-il dans les comptes de campagne de la députée sortante ? », assène Quentin Omont de la NUPES.

La question sous-jacente est pourquoi la présence du duo UDI à cette manifestation. Mme Descamps avait déjà assisté à ce type de cérémonie dans une ville plutôt amie comme Saint-Saulve. Là, compte tenu de la résistance impressionnante du binôme à éviter le logo et la mention Majorité Présidentielle, on aurait pu croire que chacun chez soi était la meilleure tactique afin de rester dans le bloc présidentiel sans trop l’afficher par ailleurs. Toutefois, le soutien officiel à travers des visuels du maire de Valenciennes constitue aussi un atout, notamment sur la ville-centre. En effet, cette présence remplit deux cases, celle d’un affichage auprès d’un maire élu depuis deux mandats à la tête de sa commune, mais permet aussi de sauver un peu l’honneur politique de l’édile de Valenciennes à défaut d’avoir pu aligner un binôme estampillé « Majorité Présidentielle » dans sa ville affichée « Macron compatible » depuis 5 ans. La prise de position de Laurent Lasselin s’affichant proche de la Majorité Présidentielle en cas d’élection est tout sauf comique, elle existe compte tenu que la nature a horreur du vide. C’est un fait politique ce qui n’empêche pas du tout une surprise dans un Gouvernement Borne 2.

Pour conclure, le message subliminal de cet entretien avec la presse locale fut l’occasion de cibler le concurrent numéro un, Béatrice Descamps. C’est peut-être une anticipation d’un second tour possible, voire probable, entre la Nupes et la Députée sortante, mais rien n’est écrit en politique.

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires