1. Accueil
  2. Accueil
  3. Opposition frontale entre l’APEI du Valenciennois et le Département !
AccueilTerritoire

Opposition frontale entre l’APEI du Valenciennois et le Département !

Au cours d’une Assemblée générale très dense de l’APEI du Valenciennois au sein de la salle Germinal sur Vieux-Condé, le Président de l’association a exposé publiquement un conflit ouvert avec le Conseil départemental du Nord. Cette AG a également permis de mettre à l’honneur des médaillés du travail, Jean-Claude Duee en course pour les olympiades des métiers 2022, sans oublier un pan de mémoire de cette association Paulette Pascal (visuel Président de l’APEI du Valenciennois).

(Visuel des récipiendaires de l’APEI du Valenciennois)

Georges Maillot : « Nous sommes la victime d’une guéguerre politique »

En propos liminaire, un bilan du COVID a été présenté aux membres de l’association : 721 personnes atteintes du COVID, 12 hospitalisations, mais aucun décès « grâce au remarquable travail de toutes les équipes de l’APEI. Il faut aussi souligner l’adaptabilité de nos résidents, parfois, plus respectueux dans le respect du port du masque », entame David Leclercq,  le Directeur Général de l’APEI du Valenciennois.

Ensuite, Marie-Claire Coquidé-Pruvost, vice-présidente de l’APEI, à balayer une année pleine malgré les difficultés liées à la crise sanitaire. « Nous avons répondu à 7 appels à projet. Nous sommes en cours de discussion également sur les CPOM (2023/2026) avec l’ARS et le Département sans oublier l’agrément pour les frais de siège »

Pour autant, certaines dispositions récentes ont laissé des traces. « La traduction du Ségur dans nos établissements IME et ESAT n’est pas satisfaisante. Nous déplorons le choix de métiers plus importants que d’autres. Tous les métiers sont essentiels, car l’accompagnement reste global. Chaque métier doit être revalorisé », commente David Leclercq.

Beaucoup de travaux bâtimentaires sur les sites de l’APEI durant deux ans, comme la Ferme thérapeutique de Saint-Amand-les-Eaux, et surtout à moyen terme Les Glycines, sur Anzin, où « une démolition doit intervenir et un déménagement compte tenu de la vétusté des locaux », précise-t-il.

« Cela ne se passe pas bien avec le département », Georges Maillot

Lorsque le Président de l’association prend la parole, on ne s’attend pas à cette colère froide ! Si les discussions avec l’ARS (70% du budget de l’APEI) se déroulent normalement, les échanges avec le Conseil départemental du Nord sont très tendues. « Cela ne se passe pas bien avec le département. D’ailleurs, nous sommes de nombreuses APEI à envisager de ne pas signer ce CPOM. Aucune augmentation au bénéfice des familles depuis le dernier CPOM (contrat pluriannuel d’objectifs et de moyens 2015), on en a marre », lance le Président.

Et encore plus symptomatique, un dossier de création ex nihilo d’un nouveau site sur Saint-Saulve est à l’arrêt. « Nous sommes propriétaire d’un terrain de 16 000 M2 sur Saint-Saulve. Avec l’ancienne Conseillère départementale, Geneviève Mannarino, un dossier avait été validé pour 32 places permanentes pour nos publics, plus 8 pour des journaliers, et 10 à 15 places pour des personnes âgées de droit commun. Malheureusement, nous sommes la victime d’une guéguerre politique (entre les anciens et nouveaux élus) et aujourd’hui, le service technique ne valide notre projet que pour 8 places. Personne ne viendra sur un tel espace construire un site pour seulement 8 places. Je suis allé défendre moi même le dossier au Conseil départemental du Nord, rien n’y a fait. Comment un dossier préparé, validé sous une autre mandature peut se transformer à ce point ? », déclare Georges Maillot.

La morale de l’histoire est que chacun d’entre nous à remarquer que la France dispose de trop de personnels soignants dans ce type d’établissements, trop de sites dédiés à ce public, trop de prise en charge, trop de moyens financiers pour ses derniers, etc., en fait tout va tellement bien… que le plus petit différent technique prend le pas sur la fameuse vue d’ensemble !

Philippe Duee en équipe de France des métiers

Outre 25 récipiendaires au titre des médailles du travail, Jean-Claude Duee en équipe de France des métiers, et son accompagnatrice Cathy Philippe, ont été mis à l’honneur durant cette Assemblée générale. Pour la prochaine édition de l’olympiade des métiers 2022 où des talents très diverses vont représenter notre pays, un membre de l’APEI du Valenciennois sera à l’oeuvre. « Je vais représenter la France pour l’activité de nettoyage. Nous serons 32 candidats dans cette équipe », précise Jean-Claude Duee. Plus d’informations sur https://abilympics-france.fr

Cette manifestation a vu également une page d’histoire de cette association prendre la parole. En effet, Paulette Pascal est adhérente depuis 50 ans à cette association, et son témoignage a retracé la vie de cette association fondée par les parents d’enfants en situation de handicap cognitif. Aujourd’hui, l’APEI est ouverte à d’autres membres, non parents d’enfants handicapés, car l’évolution, la complexité des structures, les moyens financiers nécessaires, ont connu des modifications profondes.

A noter la présence bienveillante du maire de Vieux-Condé, David Bustin, accompagné de deux adjointes de la commune, ce dernier a profité de cette occasion pour formuler une requête « puisque durant une phase de travaux de restauration scolaire, nous jeunes ont partagé la cantine dans votre établissement. Nous souhaitons reconduire cette initiative ». En fil conducteur, l’inclusion ou l’insertion des personnes en situation de handicap passe par l’utilisation de lieux partagés pour manger, s’amuser, apprendre, faire du sport, en deux mots… vivre ensemble !

Conseil d’administration

Une phase élective était également au menu avec le renouvellement des administrateurs suivants, Pierre Bargibant, Sandrine Mazé, Jocelyne Kozlowski, et Françoise Barrao, mais aussi l’entrée de deux nouveaux administrateurs Sandrine Mairel et Sarah Hornebecq.

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires
Menu