1. Accueil
  2. Accueil
  3. Aulnoy-lez-Valenciennes lance son « Pôle Tranquillité Publique »
AccueilValenciennois

Aulnoy-lez-Valenciennes lance son « Pôle Tranquillité Publique »

Le « Pôle Tranquillité Publique » inauguré samedi dernier à Aulnoy-lez-Valenciennes est très édifiant sur l’évolution et la perception de cette thématique par nos élu.e.s et par les électeurs. En effet, Laurent Depagne place la sécurité des habitants au coeur de sa politique locale ce qui n’est pas un choix, pour un homme de gauche, naturel il y a 10 ans encore.

(Pierre Griner, maire de Quiévrechain, Isabelle Choain, Conseillère départementale, Laurent Depagne, maire d’Aulnoy, Michel CHPILEVSKY, Sous-Préfet de Valenciennes, Pierre Tonneau, DG de SIGH, Laurent Degallaix, Président de la CAVM, et Ali Benyahia, maire de Beuvrages)

Laurent Depagne : « La question de la tranquillité publique est celle de la cohésion sociale »

Engagement électoral en 2020, Laurent Depagne se targue de la réalisation de ce « Pôle Tranquillité Publique »  deux ans plus tard malgré une légère brise sanitaire « cette prouesse, nous la devons notamment à mes adjoints Ahmed et Jean-Pierre et à notre DGS Kamel ».

Concrètement, au croisement de l’Avenue Matisse et de la Libération, au rez-de-chaussée d’un collectif géré par le bailleur social SIGH, deux logements ont été transformés en site dédié à ce nouveau service à la population à travers un CSU (Centre de Supervision Urbain). Un espace technique et d’accueil, mais surtout « 6 agents, soit 6 fois plus qu’à mon arrivée (1 chef de Police, 2 Policiers municipaux, et 3 agents de Surveillance de la voie publique) », ajoute le maire d’Aulnoy-lez-Valenciennes.

Evidemment, la sécurité ne se réfléchit pas comme une simple frontière où tout événement hors limites de la commune n’a que peu d’importance. Certes, le fameux « Pouvoir de Police » du maire est assez étendu, mais une coopération transversale demeure indispensable. « C’est pourquoi, je tiens à remercier le Président de Valenciennes Métropole pour son soutien financier (100 808 euros) pour l’installation de caméras de vidéo-protection, le Département du Nord avec une participation de 55 000 euros, mais nous restons dans l’attente d’un retour du Conseil régional pour un montant de 150 000 euros, ce déploiement de caméras s’élève à 589 000 euros », commente l’édile de la commune.

Au delà de l’aspect financier, le locataire du fauteuil majoral se félicite également « du travail réalisé sur notre territoire avec le Procureur de la République et ses services ».

« Plus de logements en F ou G », Pierre Tonneau

Le Directeur général du bailleur social SIGH rappelle un horizon énergétique compliqué. « Certes, nous avons eu l’opportunité d’acheter de l’électricité l’année dernière et nos locataires pourront bénéficier de ce tarif jusqu’au 30 juin 2023. Par contre, nous savons déjà qu’une hausse de 40% du coût de l’électricité sera effective au second semestre », indique Pierre Tonneau.

Ensuite, l’objectif est également de réduire la consommation énergétique dans les logements « d’ici 2025/2026, sur notre parc de 28 000 logements, il n’y aura plus de logements en catégorie F ou G. Enfin, la température sera limitée à 19° », poursuit Pierre Tonneau.

« On se sent moins seul », Laurent Degallaix

En toute logique, le maire de la ville-centre très engagé sur la vidéo-protection s’est exprimé sur cette initiative sur Aulnoy-lez-Valenciennes. « Valenciennes est une ville pionnière en la matière sur ce territoire. On se sent moins seul aujourd’hui. C’est une très belle réalisation sur Alunoy-lez-Valenciennes. J’en profite pour féliciter Pierre Griner pour son travail de diagnostic sur la sécurité auprès des 35 communes, c’est un travail remarquable », explique Laurent Degallaix.

Cette installation souligne également l’évolution des moeurs. Laurent Depagne reconnaît un changement des mentalités assez rapide. « Le climat est favorable à la sécurité. En fait, la question de la tranquillité publique est celle de la cohésion sociale. Ce Pôle Tranquillité Publique fait vivre nos valeurs républicaines », indique Laurent Depagne.

Une police municipale dans le tramway

Afin d’illustrer cet esprit collaboratif, la ville de Valenciennes, Marly, et Aulnoy-lez-Valenciennes vont travailler de concert dans le cadre d’une meilleure sécurité sur le réseau de transport public. « Prochainement, la police municipale de Valenciennes, et réciproquement, pourra évoluer dans les transports publics sur notre commune. Jamais, il y a peu encore, nous aurions pensé à ce type de collaboration. Les choses évoluent », déclare Laurent Depagne.

Ce projet est également chaudement salué par le Sous-Préfet de Valenciennes comme un exemple à suivre en matière de sécurité. « D’ailleurs, Gérald Darmanin est venu au Congrès des maires du Nord pour réaffirmer tout son soutien aux maires du Nord, car les maires sont les sentinelles de la République ».

Le mot de la fin pour le maire, pas évident sur ce sujet épidermique, car « notre ville d’avenir est au rendez-vous en relevant tous les défis ». L’alpha et l’oméga du mieux-vivre ensemble passe par une sécurité réfléchie, pensée, appliquée dans nos collectivités locales. Oui, nous en sommes à ce niveau de réalité, cela nous laisse songeur sur nos rêves républicains… !

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires