AccueilTerritoire

Gabriel Attal démissionne, mais il est reconduit afin d’assurer un gouvernement provisoire

A l’issue d’une soirée électorale folle où un renversement de tendance s’est opéré dans les urnes à l’issue du 1er tour de cette législative anticipée, le Président de la République installe un gouvernement de transition pour assurer les affaires courantes (visuel DR/Challenges).

Après un scrutin extraordinaire dans son déroulé et une inversion d’une tendance politique tournée vers l’extrême droite, presque écrite par les sondages, la France se réveille avec une question inédite face à une situation digne de la 4ème République. A ce titre, les événements s’enchaînent à travers la mise en place d’un gouvernement provisoire.

Sous la houlette de Gabriel Attal, le gouvernement va donc assurer la continuité de l’Etat, la stabilité du pays, jusqu’à l’émergence d’un nouveau gouvernement, celui là politique, en phase avec les résultats le scrutin du 07 juillet prochain. A cet effet, cette semaine sera décisive dans le décompte des forces des partis politiques en présence, et notamment via la constitution des Groupes parlementaires au sein de l’Assemblée nationale, un sujet clé pour la suite. 

En dehors, mais pas tant que cela, de l’arrivée d’un nouveau gouvernement, deux dates sont essentielles dans l’architecture d’une future république parlementaire. Tout d’abord, le jeudi 18 juillet à travers l’élection de la Présidente ou du Président de l’Assemblée nationale, voire de son Bureau le vendredi 20 juillet prochain.

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires