La commune de Roeulx s’engage durant cette année scolaire dans le projet phare de son mandat, en l’occurrence la réunion des deux écoles communales. Charles Lemoine, le premier magistrat, nous explique les contours de cet investissement colossal.

Réunion des écoles communales à Roeulx

A tort, on pensait que le modèle de bâtiment « Pailleron » avait disparu des écrans radars (visuel ci-dessus). Pourtant, sur la commune de Roeulx, il demeure encore une école communale sur ce bâti tant décrié, c’est l’école Langevin. « C’est un des derniers sites dans le Nord. Nos dépenses additionnées devenaient trop importantes pour refaire la toiture, les fenêtres etc., la meilleure solution était de la raser complètement !« , souligne le maire.

Une remise à zéro s’accompagnant d’un transfert à terme sur une école nouvelle mouture. Cette future destination ne sera pas bien loin car les enfants traverseront la Place Gilbert Henry pour se rendre sur l’école Condorcet. Le coût du transport n’est donc pas un problème.

Un financement majeur

L’architecte est déjà choisi, c’est le cabinet « Des murs et des Plumes », très en vogue sur le Valenciennois, « nous lancerons un appel d’offres fin 2016. Le choix des entreprises en mars 2017 puis un démarrage de chantier en juillet 2017« , précise Charles Lemoine, le premier magistrat de la commune.

Comme à chaque travaux au sein d’un établissement scolaire, ce sera la course d’une rentrée à l’autre.  » Tout sera mis en oeuvre pour que cette réalisation soit effective en septembre 2018« , poursuit-il.

Outre la proximité du lieu d’atterrissage, ce projet comportera d’un coté une remise à zéro (école Langevin) et de l’autre une extension rénovation de l’école Condorcet. Cette dernière est indéniablement beaucoup plus récente mais sera agrandie pour accueillir les 5 classes de l’école Langevin en sus des 6 classes existantes de Condorcet.

Par contre (il faut suivre), cette période intermédiaire de chantier va installer des préfabriqués sur le site de l’école Langevin (pailleron). C’est le principe de l’opération à tiroir comme dans les logements, on construit le site d’accueil avant tout en installant un lieu intermédiaire durant la réalisation du chantier. Une fois réalisée, cette nouvelle école Condorcet, avec son extension, sera en capacité d’accueillir 300 élèves environ.

De l’autre coté de la rue, après l’installation des enfants dans leur nouvel écrin, le chantier de remise à zéro de l’ancienne école Langevin pourra démarrer. « Ce site fera l’objet d’un futur projet« , ajoute le maire.

Ecole Condorcet à Roeulx

Ecole Condorcet à Roeulx

Pour une commune modeste, l’investissement est majuscule avec près de 3 millions d’euros, 400 000 € par un fonds de concours de la CAPH, 300 000 € par le Conseil départemental, un dossier sera présenté à la DETR et près « d’un million d’euros d’autofinancement » pour boucler ce dossier. Peu adepte de l’emprunt, Charles Lemoine, en cours de son 5ème mandat sur la commune de Roeulx commente : « Nous ne lançons jamais un projet sans que l’autre soit complètement exécuté« .

ruetrottoirCe double chantier d’un trottoir à l’autre de la Place Gilbert Henry sera le projet de ce mandat. Toutefois, un autre dossier vient sur la table car Roeulx ne respecte pas les critères de logements sociaux et elle paye chaque année une amende  » Nous avançons petit à petit« . Durant ce mandat « nous allons réaliser un programme de logements sociaux de 24 unités, 8 pour les personnes âgées et 16 pour la location« , conclut-il.

Publié par Daniel Carlier le 26 septembre 2016
Charles Lemoine Ecole Condorcet Ecole Langevin Roeulx
Roeulx/L’école de l’autre coté du trottoir…
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email