Elles ont eu deux passages à vide, comptant jusqu’à 14 points de retard. Les Hennuyères n’ont pas lâché pour autant le match, elles ont tout tenté et viennent mourir à huit points de Basket Landes samedi à Paris (62-70).

37,8 % d’adresse pour les Hennuyères

SAHBBL1Le début de la rencontre est landais (4-9). L’intérieure Ayim sort de la raquette et fait mouche en périphérie. Tel un diesel, le moteur hennuyer démarre doucement mais sûrement. Roberts met les siennes en tête  pour la première fois (14-13). Un dernier tir au buzzer de Limouzin, 18 ans, scelle le score du premier quart-temps en faveur de Landes (14-16)
Monroe et Roberts sont adroites. Heureusement car l’ailière Hejdova est à 0/6 en première mi-temps. Si les Hennuyères tiennent (26-26, 15’), ça se complique par la suite. Dominées au rebond (8 pour le SAHB, 22 pour Basket Landes), les protégées du président Jean-Pierre Boulanger perdent du terrain. Avec un panier à trois points de Dumerc puis 3 paniers consécutifs de Milapie, les Landaises regagnent les vestiaires avec une légère avance (31-41)
Les Hennuyères sont-elles en mesure de réagir ?
Pas vraiment. Elles sont pénalisées par les fautes. Cousseins-Smith écope de sa troisième faute à la 24’. L’expérimentée Dumerc sait comment provoquer les fautes…En attaque les Hennuyères n’ont pas retrouvé leur adresse et comme Landes domine les rebonds, il a des munitions pour lancer la contre-attaque. Le repli défensif hennuyer est absent…l’écart ne se réduit pas…La frustration monte, Garcia est sanctionnée d’une faute antisportive, sa 4e…Landes se contente de gérer.

SAHBBLLe Saint Amand Hainaut Basket joue jusqu’au bout et réduit l’écart mais il est trop tard pour retourner la situation.



«Nous n’avons pas à rougir de notre prestation».

Elue MVP de la rencontre Céline Dumerc, est satisfaite, «c’est une victoire à l’extérieur, une belle entrée en matière dans ce championnat. Le match n’était pas parfait mais toutes les équipes sont en cours de construction». 
Son entraîneur Olivier Lafargue a aimé les 23 passes décisives mas n’a pas aimé les 19 balles perdues. «Nous avons eu l’occasion de tuer le match et nous n’avons pas su le faire. Je suis content de cette victoire car c’est compliqué de gagner au Hainaut ! ».

Joyce Cousseins Smith ne le dira pas mais la meneuse est agacée en raison des fautes commises sur elle non sifflées. «Le physique et l’efficacité nous ont fait défaut. Nous cherchons encore nos marques, le rythme va venir. Landes joue le top 4 et possède un effectif étoffé. Ce n’était pas facile mais nous n’avons pas à rougir de notre prestation».
 L’entraîneur hennuyer Fabrice Fernandes a l’œil noir, « à la fin du deuxième quart-temps nous n’avons pas été lucides sur les écrans dans le dos et dans le troisième nous n’exploitons pas nos situations offensives. Il faut être plus concentré, plus rigoureux sur le rebond, être plus solidaires dans les moments difficiles« .

SAHB – Basket Landes : 62-70 (14-16, 17-25, 12-15, 19-14)

SAHB : Cousseins-Smith 12, Hejdova 0, Stiévenard 5, Roberts 16, Monroe 12 puis Garcia 8, Mbuyamba 4 Micaletto 5, Deprez,

Basket Landes : Casas 11, Dumerc 15, Loyd 9, Ayim 11, Bravard 12 puis Gandega, Barennes, Milapie 9, Limouzin 3 , Rousseau.

Echos

/Open 2016 : L’Open LFB réunit les 12 équipes de l’élite à Paris pour la première journée de championnat. Cette année l’Open n’a pas lieu à Coubertin mais à la Halle Carpentier. Quel avenir pour l’Open ? La ligue est en cours de réflexion. La Directrice de la Ligue Féminine, Irène Ottenhof fera le bilan de ce week-end. Y aura-t-il encore un Open ? Si oui se déroulera t’il dans la Capitale ou sera-t-il délocalisé ?

Nouvelle formule : La LFB est passé de 14 à 12 clubs en LFB. La mise en place des fenêtres de qualification au Championnat d’Europe par la FIBA a poussé la Ligue à agir pour éviter une surcharge du calendrier et ainsi protéger l’intégrité physique des joueuses internationales et notamment celles de l’Équipe de France. Cette réduction du nombre d’équipe a entraîné, en concertation avec les Présidents de clubs, une modification de la formule du championnat : play-offs à 8, play-downs et finale en 5 manches.

Dumercmania : elle est arrivée dans la salle à la mi-temps du match Nice-Angers pour jeter un œil sur la rencontre. La meneuse n’est pas passée inaperçue…Ses fans se sont rués vers elle. La capitaine de l’Equipe de France qui n’a pas disputé les JO de Rio en raison d’une blessure garde la côte ! Selfies et autographes à gogo…

Espagnoles : Laura Garcia, l’Hennuyère et Queralt Casas, la Landaise se sont naturellement retrouvées avant la rencontre pour discuter. Le débit de paroles était très élevé. D’habitude posée la numéro 10 hennuyère était ravie d’échanger avec une compatriote. Sur le terrain elles ne se sont pas quittées, défendant l’une sur l’autre.

Supporters : Le SAHB a organisé un déplacement pour l’Open. Un bus de supporters et joueuses du centre de formation s’est déplacé dans la capitale.

Anne Seigner

Publié par Daniel Carlier le 2 octobre 2016
Hennuyères Saint_Amand Basket
(Open LFB) Les Hennuyères perdent face à Landes
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email