Vendredi soir au complexe sportif Jean Degros, les Denaisiens et les Lillois ont livré un vrai combat, se rendant coup pour coup (43-43, 20’). Les Denaisiens ont ensuite été plus durs défensivement, ont récupéré des ballons et ont pris le large (80-66, 35’). Ils ont géré sereinement la fin de match pour l’emporter (89-62).

Denain remporte le derby face à Lille (89-62)

Un troisième quart-temps avec plus de dureté défensive

Denain - Lille 11.11.16Salle archi pleine pour cette 5e journée de PRO B et la réception du voisin lillois. Benoit Gillet est en rythme dans le premier quart–temps (9 points). Antoine Wallez assure le spectacle avec un dunk, le lillois Deonte Burton lui répond du tac au tac. Aucune des deux équipes ne parvient à distancer l’autre (19-19 puis 29-29). Logiquement la mi-temps s’achève sur un score de parité 43-43. Les Denaisiens qui « ont plus la pression à domicile », d’après l’entraîneur sont plus durs en défense. Lille se casse les dents sur le rideau blanc et ne trouve pas de solution au terme des 24 secondes. Denain adroit à trois points (15 tirs réussis sur 32 tentés) creuse l’écart. Ce solide troisième quart-temps donne 10 points d’avance à Kyle Spain (22 points, 21 d’évaluation) et les siens (69-59). En confiance les Denaisiens ont aussi un brin de chance : Warren Racine marque au buzzer (75-63), Kyle Spain en total déséquilibre fait mouche (78-65). Ces signes sont encourageants pour les Denaisiens d’autant plus que la frustration grandit dans les rangs lillois. Luka Asceric fait une grosse faute sur Benoît Gillet. (84-73). L’entraîneur denaisien donne de la voix pour passer les consignes au meneur Pierric Poupet, il veut gagner la rencontre en gérant bien la fin de match. Sur un dernier panier longue distance de Kyle Spain, Denain s’adjuge le derby.

« Le rythme vient de la défense »

L’entraîneur lillois Neno Asceric est fair-play, « Denain a très bien joué et mérite de gagner. Nous n’étions pas dedans défensivement. Dans le troisième quart-temps nous perdons la tête, la concentration. Nous n’étions pas présents, il n’y avait plus d’intensité, plus d’énergie. Face à une équipe en réussite comme ça, il n’y a rien à faire. Cette défaite n’est pas une tragédie, il y a encore beaucoup de matchs à jouer ».
Denain-Lille 11.11.16Pas d’euphorie pour le meneur denaisien Pierric Poupet, « personnellement j’ai appris à relativiser les victoires et les défaites. Tout n’est pas rose quand tu gagnes et tout n’est pas gris quand tu perds. Nous savions que ça allait être un combat. C’est une bonne victoire à domicile ».
L’entraîneur denaisien, Jean-Christophe Prat est serein, « le plus important c’est que chacun s’approprie son rôle dans l’équipe. A la mi-temps j’ai demandé aux joueurs plus de dureté défensive, ça a eu un impact, nous avons pris 18 rebonds défensifs. Le rythme vient de la défense. Nous avons validé la victoire à Rouen par une victoire à domicile ». Perfectionniste il souligne que les joueurs ont une préparation physique individualisée, « j’ai un groupe jeune mais sacrément athlétique ». Le technicien qui a tiré le meilleur de  ses joueurs les saisons précédentes a bien l’intention de récidiver. Les supporters denaisiens ne s’en plaindront pas, au contraire !

Audio : interview de Charles Abouo

Denain – Lille : 89-79 (20-22, 23-21, 26-16, 20-20)
Denain : Abouo 10, Tarpey, Poupet 14, Wallez 9, Cazenobe 4 puis Gillet 11, Harley 12, Spain 22, Racine 3, Smock 4.
Lille : Traoré 9, Larsen 12, Duwiquet 7, Jones 20, Burton 8 puis Asceric 9, Pamba 6, Ceci-Diop 6, Taccoen 2.

Publié par Anne Seigner le 12 novembre 2016
Basket Denain voltaire Jean-Christophe Prat Neno Asceric Pierric Poupet
(Basket) Denain reste invaincu à domicile
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email