Le syndicat mixte d’assainissement de Roeulx, Abscon, Mastaing et Emerchicourt a reconduit un contrat d’affermage avec l’entreprise Eau et Force, une volonté de poursuivre un service de proximité malgré le contexte contraint de la loi NoTRE.

Charles Lemoine :  » Nous n’avons pas attendu la loi NoTRE pour faire de l’intercommunalité »

Comme l’indique la loi, la commune doit veiller, dans son budget annexe, au service de l’eau. C’est pourquoi, la majorité d’entre elles, sauf en régie direct, s’est dirigée vers des syndicats d’assainissement intercommunaux. En l’occurrence, un modeste syndicat par sa taille regroupe les communes de Roeulx, Abscon, Mastaing et Emerchicourt ; notons que cette dernière localité devrait intégrer la Porte du Hainaut début 2017.

« L’assainissement, un marché revu à la baisse »

Toutefois, le volet financier constitue le coeur de toutes les politiques communales. « Compte tenu de la réduction de la dotation de l’Etat, importante pour chacune des communes de ce syndicat, nous avons négocié un marché à la baisse. Notre prix est inférieur à Noread et se trouve être un des plus bas sur le Hainaut« , ajoute Charles Lemoine.

« Cette économie d’argent public porte sur 126 000 € annuel, soit 1 008 000 € sur 8 ans. Elle est issue d’une baisse de la taxe communale relative aux eaux pluviales« , précise Mr Patrick Dottigny, Directeur Général des Services du Syndicat d’Assainissement de Roeulx.

Par contre, cette réduction de coût pour les communes n’aura pas d’incidence pour l’usager. Pour ce dernier, le prix demeure très stable à 0,01 € près.

Le champ d’intervention de ce contrat est vaste, il comprend la collecte, le transport et l’épuration des eaux usées, la collecte et le transport des eaux pluviales ainsi que la gestion des boues. L’occasion de redire »que notre station d’épuration comme notre silo à boues sont des équipement de grande qualité, Nous n’avons pas attendu la loi NoTRE pour faire de l’intercommunalité« , souligne Charles Lemoine.

roeuls775int
Bien sûr, cette signature ravit la direction d’Eau et Force. « Je suis très heureux que ce syndicat renouvelle sa confiance pour les 8 prochaines années. Cette collaboration est une longue histoire sur un territoire dans un contexte économique et social peu favorable« , commente Mr Arnaud Bazire, Directeur Régional de Suez, maison mère d’Eau et Force.

Ensuite, il précise dans la foulée que cette réduction de budget « n’est pas issue d’un miracle. c’est le fruit d’un travail d’intelligence sur les réseaux que nous exploitons« , conclut-il.

Et la loi NoTRE

Ce nouveau contrat intervient dans un cadre administratif quasi révolutionnaire. En effet, la loi NoTRE impose aux intercommunalités, au 01 janvier 2020, la prise de compétence de la gestion des eaux usées et pluviales… En clair, les 11 syndicats d’assainissement du Valenciennois seront un vague souvenir à cette date ! Pour autant, « ce lundi 14 novembre, nous avons eu une réunion au sein de la Porte du Hainaut avec l’ensemble des présidents des syndicats d’assainissement. Nous avons décidé de lancer un audit sur l’impact global sur cette nouvelle donne intercommunale, en terme d’emplois, de prise de compétence etc. Dans l’attente des résultats de cette étude, nous ne répondrons plus aux sollicitations de la Sous-Préfecture sur ce sujet…« , indique Charles Lemoine.

En ce qui concerne ce contrat pour 8 ans, « la loi est claire, les signatures des contrats en cours seront respectées en 2020« , précise Arnaud Bazire. De facto, beaucoup de mouvements dans le domaine des marchés de l’eau sont à prévoir sur le Valenciennois avant l’application effective de la loi NoTRE…

Publié par Daniel Carlier le 16 novembre 2016
Abscon Arnaud Bazire Charles Lemoine Eau et Force Emerchicourt Mastaing Roeulx
Charles Lemoine « un service de proximité à la population »
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email