AccueilDenaisis

C.Brun et C.Hennotelle veulent renverser S.Chenu dans la 19ème

Les premières investitures sortent du bois avec une contraction du temps incroyable à maîtriser pour toutes les candidates et tous les candidats sur la ligne de départ. Dans le Valenciennois, la 19ème circonscription du nord a comme député sortant, Sébastien Chenu, vice-président de l’Assemblée nationale. En face le « Nouveau Front Populaire » devra faire bloc pour changer la donne politique en place depuis 2017.

Cédric Brun : « Nous avons une responsabilité collective, nous devons réparer cette anomalie »

En question liminaire, il était impossible de ne pas évoquer l’actualité de la matinée au sein du parti La France Insoumise, l’éviction de 5 députés contestataires au sein du parti et l’investiture d’Adrien Quatennens dans la 1ère circonscription du Nord ( https://www.va-infos.fr/2024/06/15/le-nouveau-front-populaire-manifeste-a-valenciennes-et-la-france-insoumise-se-dechire-au-national/).

La réponse du candidat titulaire sur l’éviction des députés en question : « Personne n’a demandé notre avis. En 2022, je n’ai pas été choisi sur cette circonscription. Les électeurs trancheront, mais je comprends que ce débat percute notre société ». Ensuite, sur la candidature officielle d’Adrien Quatennens, la suppléante pose une question : « Cet homme, on va le détruire combien de fois ? ». Pas d’autres réponse sur ce sujet !

« Je remercie Anne-Lise Dufour pour son soutien », Cédric Brun

Evidemment, le début de tout est l’organisation pragmatique de cette campagne éclair. Le candidat est rassurant : « Le staff est prêt, la parti va nous fournir le matériel de campagne. On réparti nos forces dans les villes principales même si nous essayons de couvrir les 36 communes de cette circonscription ». Pour sa part, Corinne Hennotelle rappelle « que ce scrutin intervient à la fin de l’année scolaire et au début des vacances ». En effet, rien n’est simple, ni le timing, ni le calendrier. 

Sur le score de l’élection 2022 dans la 19ème, il faut noter que malgré le score, 57,15% pour Sébastien Chenu, en nombre de voix (environ 4 400 d’écart) le fossé n’est pas si énorme. C’est pourquoi pour cette joute électorale improbable, ce ticket du « Nouveau Font Populaire, étiquette LFI » doit pouvoir compter sur toutes les forces vives de gauche. A ce titre, le soutien affiché de la maire de Denain, contrairement à 2022 à l’endroit de Patrick Soloch, Anne-Lise Dufour a immédiatement envoyé un communiqué lundi matin afin de soutenir de manière inconditionnelle chaque candidate ou candidat contre le Rassemblement National. « Je remercie Anne-Lise Dufour pour son soutien. C’est un soutien très important pour nous. La porte d’entrée de l’Assemblée nationale passe toujours par Denain », commente Cédric Brun. Une véritable satisfaction pour Corine Hennotelle : « Anne-Lise Dufour fait de très bon travail sur sa commune. Je suis denaisienne, mais je ne peux me résoudre à la présence de Sébastien Chenu. Les Denaisiens ne sont pas racistes. Je peux comprendre leur vote, mais il faut véritablement lutter contre le Rassemblement National ».

« Quel est le bilan de Sébastien Chenu ? », Cédric Brun

Evidemment, la député du RN en 2017 n’est plus le même en 2024. Aujourd’hui, vice-président de l’Assemblée nationale, il a pris de l’épaisseur et figure dans la garde rapprochée de Marine Le Pen. La mission politique est de fait immense, mais pas impossible !

Cédric Brun à la manifestation contre le RN

Sur le programme, Cédric Brun rappelle les atermoiements du Rassemblement National sur la retraite. Plus il parle sur ce sujet, moins on comprend une ligne claire sur un choix politique simple, difficile financièrement, mais un calendrier rapide est possible. « Il rétropédalage sur les retraites. Nous, nous agissons dans les 15 jours ! Ensuite, Sébastien Chenu a voté à chaque fois contre la hausse du SMIG. Avec son costume à 500 euros, représente-t-il notre territoire ouvrier ? C’est le député des brocantes. Quel est le bilan de Sébastien Chenu ? », tance le candidat. 

Sur le volet immigration, Cédric Brun soulève un dossier caché du Rassemblement National avec un projet en sous-marin pour la suppression de la double nationalité. D’ailleurs, Sébastien Chenu s’est même emmêlé les pinceaux en direct https://www.lefigaro.fr/elections/legislatives/legislatives-sebastien-chenu-rn-evoque-par-erreur-la-suppression-de-la-double-nationalite-et-retropedale-20240613 !

« On fait bloc », Patrick Soloch

L’ancien candidat dans la 19ème circonscription pour la NUPES, Patrick Soloch, est motivé par ce nouveau challenge. « Après cette décision des Etats-Majors, nous irons à fond la caisse (la machine électorale du PCF) derrière la candidat en lice. On fait bloc ». Il cite également le poète Aragon  délivré durant la manifestation par Emile Vandeville :« Quand les blés sont sous la grêle, fou celui qui fait le délicat ».

La campagne a commencé, après une participation au sein de la manifestation de Lille (anti RN) et un passage par la case Préfecture de Lille, et le coup est parti !

Retrouvez le communiqué programmatique de Patrick Soloch, ex candidat en 2022 (Message soutien) et le message de soutien de Laurent Depagne à l’endroit du candidat NFP (Communiqué soutien Communiqué 2024).

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires