Vendredi soir au complexe sportif Jean Degros, les Denaisiens ont décroché une victoire face au Havre, la première à domicile en 2017 et certainement pas la dernière. Les hommes de Jean-Christophe Prat confirment leur victoire obtenue la semaine précédente à Charleville-Mezières.

Troisième victoire consécutive pour Denain (56-54)

Ils n’ont rien lâché

DELE1Avis de tempête dans le premier quart-temps : les Denaisiens subissent le rythme imposé par les Havrais (9-20, 12’). Refusant de quitter le navire, la bande à Tarpey résiste (20-23, 16’). Le Havre excelle dans le repli défensif et dans le rebond offensif. Denain est maladroit. « Moins 6 à la mi-temps, c’est une aubaine », analyse le capitaine Jean-Christophe Prat.
Les Denaisiens repartent à l’abordage, Abouo égalise (34-34, 25’). Tarpey a la main chaude, il inscrit 8 points dans le dernier quart-temps. Aucune des deux équipes ne cède (54-54, 39’). Le corsaire Cazenobe est malheureux aux lancers francs, le premier est raté, le second réussi bien encouragé par le public qui scande son prénom. Il reste 25 secondes à jouer. L’expérimenté Poupet réussit un panier (l’unique du match), un lay-up. La coque havraise est endommagée. L’entraîneur Jean-Manuel Sousa demande un temps mort, il reste 5 secondes à jouer. Même si l’eau s’infiltre déjà dans sa cale, le Havre a encore une cartouche en main. Denain ne doit pas commettre d’erreur tactique. Avec son horrible 1/6 aux lancers francs, Cazenobe montre qu’il n’est pas un simple flibustier. Il commet d’abord une faute avant que le joueur havrais ne déclenche son tir, ce dernier n’obtient donc pas de lancer franc. Il reste 2 secondes à jouer. Ce diable de Cazenobe dévie le ballon sur l’ultime remise en jeu…Les Havrais ont la tête sous l’eau alors que les Denaisiens sont fièrement debout sur le pont. Le point rageur serré et levé vers le public, Jean-Christophe Prat a bien manœuvré.

 « J’étais un peu fou avant »

L’entraîneur havrais Jean-Manuel Sousa n’est pas venu en conférence pour s’exprimer sur cette défaite, synonyme de dérive après cinq victoires consécutives.

Le numéro 12 havrais Yannis Morin échoue à destination « l’entraîneur est en colère, c’est normal. C’est décevant de perdre dans les trois dernières minutes. Nous avons manqué de lucidité offensive et défensive, nous avons fait des erreurs qui nous ont coûté cher. La pression est montée en fin de match, nous n’avons pas réussi à être sereins. Cette défaite peut nous faire du bien pour repartir de plus belle. Nous voulons montrer que nous sommes une équipe respectable ». L’intérieur, ex-denaisien n’a pas oublié sa saison dans le Nord, « j’ai beaucoup appris avec Jean-Christophe, je voulais lui montrer que j’avais progressé, il m’a appris à me canaliser, j’étais un peu fou avant ».

DELE2Benoît Gillet, pas en réussite (1/6) admet que les Denaisiens ont mal démarré, « nous n’étions pas assez agressifs, nous les avons laissé jouer à leur rythme mais nous n’avons pas lâché, nous avons défendu fort jusqu’au bout ».

La tension est retombée, l’entraîneur denaisien est plus calme. Au bord du terrain, il n’a pas toujours compris les décisions du corps arbitral, se prenant régulièrement la tête entre les mains… le formateur dans l’âme n’est pas satisfait des jeunes « il a manqué l’apport des jeunes joueurs, 2 joueurs ne sont pas rentrés en deuxième mi-temps. Une erreur se corrige, si au bout de la troisième ils la font, c’est qu’ils n’écoutent pas ou ne progressent pas, il faut qu’ils apprennent plus vite de leurs erreurs. Sans eux nous n’irons pas très loin. Jouer des équipes tactiques pour des jeunes c’est terrible. C’est la victoire de Denain avec les valeurs des Hauts de France. Le prochain match à Aix Maurienne est important pour continuer la série, l’élimination en leaders cup me reste toujours en travers… ».

Audio : interview de Pierric Poupet (N°6) : 2 points, 1 rebond, 4 passes décisives.

Denain – Le Havre : 56-54 (9-17, 14-12, 15-13, 18-12)
Denain : Darnell 2, Harley, Tarpey 16, Cazenobe 7, Spain 13 puis Abouo 9, Wallez, Poupet 2, Gillet 3, Smock 4, Racine.
Le Havre : Odiakosa 15, King 11, Greene 3, Lebrun 2, Morin 11 puis Pope 5, Paschal, Njoya 4, Denis 3.

Publié par Anne Seigner le 21 janvier 2017
Benoît Gillet Denain Voltaire Jean-Christophe Prat Pierric Poupet Yannis Morin
(Basket) Denain tangue puis torpille Le Havre
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email