Les voeux 2017 de la député maire de Denain feront date. Il est probable que ce soit le premier discours, officiel, de la future candidate aux législatives 2017 afin de conserver la 19ème circonscription.

La salle Badin était, comme d’habitude, pleine à craquer. Entre 700 et 800 personnes étaient présentes pour écouter les discours très engagés, à l’instar de l’intervention d’Anne-Lise Dufour au meeting de Benoît Hamon, vendredi soir sur la région lilloise.

Après quelques entrechats pour relaxer l’atmosphère, la parole est laissée à Daniel Cotton, 1er adjoint de la commune, voire plus si Anne-Lise Dufour conserve son mandat de député compte tenu de la loi du non cumul, applicable dès juin 2017.

D’abord, un hommage à deux figures de la commune, Salvatore Molara et André Delcroix, tous deux décédés en 2016.

Denain ne vit pas dans le Cotton..

Bien sûr, élection oblige, les futurs candidats à l’Assemblée nationale sont dans la place, l’oreille attentive. Et ils ne furent pas déçus… !

Daniel Cotton parcourt les actions de la commune avec quelques flèches bien dosées contre le gouvernement actuel. «Certes, le Code du Travail méritait d’être dépoussiéré, mais pas comme cela. Faillait-il que ce soit un gouvernement de gauche qui fasse cette réforme ? », souligne-t-il.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Daniel Cotton

Ensuite, il met en exergue une France dont il ne veut pas, celle uniquement «de français blancs et catholiques», assène-t-il. Sur cette terre, où des dizaines de communautés se côtoient depuis des décennies de travail, où l’emploi s’est raréfié cruellement, il rappelle que Denain accueille, mais il faut «respecter les règles quel que soit sa couleur, son origine ou son statut social. Nous continuerons de mettre tout en oeuvre pour faire respecter la loi», ajoute-t-il. Dans ce cadre, 380 caméras de vidéo surveillance seront installées pour un coût d’1,7 million d’euros.

L’horizon de la transformation urbaine se poursuit avec l’achèvement du programme ANRU sur le Faubourg du Château. Après l’enveloppe ANRU sur Beuvrages, celle sur Denain figure dans le peloton de tête.

Enfin, il clôture son discours avec un message plus personnel, plus ciblé «pour que cette circonscription du 19ème reste à gauche. Alors, Anne-Lise Dufour doit rester notre député en juin prochain ! ». Si ce n’est pas un appel du pied à un choix définitif, que peut-il dire de plus ?

Anne-Lise Dufour : « Je n’ai pas attendu le Plan Marshall ! »

A son tour, elle égrène les actions et surtout celles avant son appel solennel, et très médiatisé, pour un plan Marshall sur Denain. «Je n’ai pas attendu ce plan pour agir pour la sécurité. Dès mon élection, j’ai créé une Police Municipale avec un effectif de 20 agents, 10 nouveaux seront en poste durant l’année 2017. Ensuite, Bernard Cazeneuve a respecté ses promesses avec la création de 15 postes supplémentaires d’agents de la Police Nationale. De plus, le financement (très élevé) de l’installation du réseau de caméras de vidéo surveillance ne coûtera quasiment rien aux Denaisiens ! Certains s’agitent, moi j’agis ! », clame-t-elle comme un programme de campagne… électorale !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Anne-Lise Dufour

Bien sûr, l’emploi et sa traduction concrète, l’économie et le travail dans le privé, sont au coeur de ce message. «Le 02 mars prochain, Xavier Bertrand et le ministre des Transports viendront valider la réalisation d’une route donnant un accès autoroutier au site industriel des Pierres Blanches… », annonce-t-elle ! C’est assurément un pas extrêmement fort vers une nouvelle attractivité de ce site historique d’Usinor, Anne-Lise Dufour a obtenu un succès important avec une petite bretelle, mais qui vaut de l’or.  Comme tous les combats des élus locaux, de droite et de gauche, quel que soit l’époque, on a toujours besoin de l’Etat même si on le vilipende du matin au soir… !

Autre message et excellente nouvelle, un cinéma va sortir de terre sur Denain. «C’est l’entreprise Megarama qui doit s’installer près du Mac Do avec un cinéma de 7 salles. Le dossier est déposé à la CDAC (Commission Départementale d’Aménagement Commercial) et j’ai contacté le préfet, Michel Lalande, pour sa bienveillance sur le sujet. Ce projet sera réalisé dans un délai de 12 mois environ», précise-t-elle.

Enfin, l’ANRU 2 est acté sur la ville de Denain avec un programme de rénovation urbaine sur le centre-ville et de la Place Wilson.

Beaucoup de messages afin de positionner une commune dans une dynamique à la veille d’une échéance électorale, mais avec un message final de politique nationale, et locale, lancée par Anne-Lise Dufour  : «Le racisme n’est pas le Nord, le racisme n’est pas Denain ».

Publié par Daniel Carlier le 29 janvier 2017
Anne Lise Dufour Denain
Anne-Lise Dufour « certains s’agitent, moi j’agis »
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email