A 48 heures de la diète médiatique avant le vote du premier tour de la présidentielle, Anne-Lise Dufour, député-maire sur Denain s’exprime avec deux objectifs. En effet, elle veut rappeler quel est le nom de son ennemi politique et indiquer son vote en faveur de Benoît Hamon pour ce dimanche 23 avril.

Anne-Lise Dufour : « Le Front National est l’ennemi  de la République»

En premier lieu, une élue de terrain parle de son ressenti sur le terrain, et les retours sont édifiants, petit florilège.  » Je ne sais pas si je vais aller voter « …  « Et pour qui« …  « on ne parle que des affaires  »  etc. ce qui fait dire à la parlementaire « cette campagne présidentielle n’est pas à la hauteur dans un moment d’extrême tension au niveau international ». Ensuite, sur la litanie du vote utile pour Emmanuel Macron « je demande aux habitants, donnez-moi une mesure du programme d’Emmanuel Macron.. ! »

D’ailleurs, elle claque objectivement «  qui est ressorti du second débat télévisé ? Philippe Poutoux qui a dit ce que tout le monde rêvait de dire à François Fillon et Marine Le Pen. D’ailleurs, ce climat à terni l’image du politique et par ricochet des partis politiques ! ».

« Je suis socialiste, je respecte le candidat qui a été investi », Anne-Lise Dufour.

Pour autant, elle vise clairement et sans équivoque le danger du vote populiste. « Je ne place pas Jean-Luc Mélanchon et Marine le Pen au même niveau. Le Front National est l’ennemi  de la République», indique-t-elle.

Elle n’a jamais dévié de ce discours volontariste sur le parti de Marine le Pen, sachant que la 19ème circonscription est très convoitée par le parti d’extrême droite…

De la même manière, elle a soutenu Benoît Hamon pour la primaire de la Belle Alliance Populaire avec un score assez flatteur sur le Denaisis. En toute logique, mais pas seulement, Anne-Lise Dufour indique sa position.  » Ce n’est pas un appel à voter, les électeurs sont assez responsables, mais si on me demande pour qui je vote ? C’est pour Benoît Hamon. Il est crédible, il me plaît, son programme est calculé et financé, et c’est d’autant plus facile que je l’ai soutenu durant la primaire », lance-t-elle. Toutefois, et le ton se durcit « j’aurais de la même manière soutenu Manuel Valls, même si programme ne correspond pas à mes idées politiques. Comment peut-on être socialiste et ne pas voter pour le candidat du Parti Socialiste ? » , s’exclame-t-elle !

Sur les raisons d’une adhésion modérée des électeurs pour Benoît Hamon dans les sondages, toujours à prendre avec précaution, elle ne cache pas son point de vue. «  Attention, je ne crache pas sur le quinquennat, mais les citoyens retiennent quelques lois, comme le CICE, le débat sur la déchéance de la nationalité et la loi Travail. C’est pourquoi, je pense que Benoît Hamon est pris en tenaille entre des électeurs socialistes qui partent chez Macron, plus libéral, voire chez Mélanchon qui a su récupérer les déçus de la politique du gouvernement. Benoît Hamon traine le quinquennat de François Hollande ».

Sur la stature de Benoît Hamon : «  Je l’ai vu en meeting, le costume fait l’homme ». Elle ne doute pas un instant de sa capacité à appliquer son programme.

Du coté du Parti politique…

Ce qui est clair est pour Anne-Lise Dufour, c’est le positionnement compliqué de Benoît Hamon, le candidat du P.S n’a pas couper les amarres avec le quinquennat, c’est tout le paradoxe entre le respect d’une charte signée par tous les candidats, et le désir de rompre avec une politique qui ne suscite plus l’adhésion.

Après les deux élections nationales, plus les sénatoriales en septembre, il sera temps  » de réunir un congrès de la refondation. Il faut une explication. Bien sûr, il y a toujours eu des différents courants au sein du P.S, mais aujourd’hui, c’est le grand écart « .

Et la législative dans la 19ème !

Anne-Lise Dufour n’apporte pas de réponse officielle « elle viendra bientôt, mais le Front National ne s’emparera jamais de la circonscription du Denaisis. J’entends et je consulte, ce territoire ne mérite pas de souffrir davantage. Un député F.N dans la 19ème, c’est un député de perdu ».

 

Publié par Daniel Carlier le 19 avril 2017
Anne Lise Dufour
Anne-Lise Dufour : «  Comment peut-on être socialiste et ne pas voter pour le candidat du Parti Socialiste ? »
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email