Après deux manches serrées pour ces quarts de finale de play-offs entre le Saint-Amand Hainaut Basket et Montpellier, le match décisif s’annonçait chaud. Il ne le fut pas. Les championnes de France en titre ont contrôlé chez elles mercredi la rencontre et s’imposent facilement (74-51). La défaite est frustrante pour les Hennuyères qui n’ont pas du tout montré leur vrai visage.

Les Hennuyères sans solution face à l’agressivité de Montpellier (74-51).

Trop de balles perdues et pas assez d’adresse

MS1Dans le palais des sports de Lattes, le Saint-Amand Hainaut Basket avait l’occasion de créer la surprise en sortant Montpellier qui a fini la phase régulière du championnat à la première place. Le club hennuyer avait déjà fait sensation en poussant les Héraultaises au match décisif. Quelques maladresses en début de rencontre pour les deux équipes qui semblent crispées. Géraldine Robert ne l’est pas du tout, elle inscrit les 8 premiers points montpelliérain. Joyce Cousseins-Smith égalise (10-10, 5’) alors que Jacinta Monroe refait tranquillement son lacet. Agressives des deux côtés du terrain, les joueuses de Valéry Demory gênent les plans hennuyers. Le deuxième quart-temps est un vrai calvaire : 11 balles perdues. Montpellier ne se prive pas pour les exploiter : deux paniers à trois points de Sarah Michel puis un de Gaëlle Skrela. Les Hennuyères sont en souffrance. A la mi-temps la messe semble dite (41-22).

Comme il peut se passer des renversements de situation dans un match de basket, les Hennuyères s’encouragent mais ça ne suffit pas. Elles font de mauvais choix en attaque : soit elles tentent des tirs impossibles ou elles font la passe de trop. Montpellier se régale : Elodie Godin seule dans la raquette marque, tout étonnée elle en sourit (53-31). C’est ensuite Renée Taylor qui fait une passe décisive au-dessus de la défense pour Sarah Michel (58-31). Les Hennuyères n’y sont pas, la frustration augmente et Pauline Akonga met KO Gaëlle Skrela sur un coup de coude. Les Montpelliéraines sont trop rapides pour des Hennuyères dépassées. La musique de  la féria sur un temps mort à la 35’ résonne comme une mise à mort. Montpellier enfonce le clou, le Saint-Amand Hainaut Basket n’est pas en mesure de réagir.   Montpellier vainqueur sans contestation possible disputera les demi finales de play-offs contre Bourges. Le Saint-Amand Hainaut Basket jouera les demi finales de classement contre Basket Landes samedi 29 avril à 20 h salle Maurice Hugot.


« Nous avons laissé passer notre chance »

MS2Fabrice Fernandes, l’entraîneur hennuyer reconnaît qu’ « il n’y a pas eu de match. Montpellier a été agressif et nous sommes tombés dans l’individualisme c’est dommage. Nous avions pourtant de quoi proposer plus. Les filles avaient à cœur de faire un bon match mais elles n’ont pas su élever le niveau et se mettre à l’agressivité de Montpellier ? C’est frustrant de sortir sans avoir montré notre vrai visage. Il n’y a pas eu de collectif, trop de frustration, d’énervement. Nous n’avons pas mis de gros tirs. Montpellier a joué le couteau sous la gorge, nous nous avons joué sans pression mais peut-être avec pas assez de pression, trop relâchées.

Pas de langue de bois pour Romana Hejdova, passablement énervée, « nous n’avons pas passé la balle. En défense c’était catastrophique. Nous n’avons pas mis beaucoup de cœur dans ce match. Nous y croyons mais nous n’y sommes pas arrivées. C’est triste nous avions la possibilité d’écrire une grande histoire, nous avons laissé passer notre chance. Nous n’avons pas joué notre jeu. Je suis en colère que nous ayons joué comme ça. Félicitations à Montpellier ! ».
L’analyse diffère pour Mélissa Micaletto, « nous avons montré un visage différent, c’est notre regret. Nous avons tenu le choc sur deux matchs, le troisième c’était trop. Il ne faut pas oublier que nous sommes 8e et que nous avons poussé le 1er à la belle, c’est quand même un exploit. Montpellier a bien contré nos forces offensives. Avant le match nous y croyions, après c’est la loi du sport… ».
La capitaine montpelliéraine Gaëlle Skrela est satisfaite, « le Hainaut a répondu présent sur les deux premiers matchs. Nous étions concentrées, nous voulions passer. Les Hennuyères ont eu du mérite, elles ont joué leur chance à fond. Sur ce match il n’y a pas photo ».
L’entraîneur montpelliérain Valéry Demory est serein, « nous avons été dans le rythme, mobiles et agressives. J’ai aimé la rapidité. Notre agressivité défensive a donné moins de confort de tir aux Hennuyères. Nous avons respecté cette équipe et nous-mêmes. Les deux premiers matchs nous ne les avons pas joués dans le rythme play-offs. Ce n’est pas un soulagement, nous nous sommes dit que nous ne pouvions pas sortir en quart… ».

Montpellier – SAHB : 74-51 (18-12, 23-10, 18-11, 15-18).

Montpellier : Lardy 4, Robert 20, Skrela 12, Godin 4, Mann 7 puis Michel 15, Taylor 12, Faye, Déas.

SAHB : Cousseins-Smith 2, Hejdova 12, Garcia 4, Monroe 15, Akonga 10 puis Mbuyamba, Stiévenard 4, Micaletto 4, Joseph.

Publié par Anne Seigner le 20 avril 2017
Fabrie Fernandes Gaëlle Skrela Mélissa Micaletto Romana Hejdova Valéry Demory
(Basket) Pas de demi finale de play-offs pour les Hennuyères
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email