L’objectif de 5 000 visiteurs est atteint par les organisateurs. Pour sa troisième édition, le salon Made In Hainaut a passé définitivement le cap d’un salon de grande taille. Le contenant et le contenu étaient au rendez-vous, avec notamment une diversité très importante dans les exposants, mais aussi par leur provenance.

En matière de salon professionnel, le plus difficile est de conserver une attractivité. Le seul moyen est d’améliorer, de grandir raisonnablement afin de conserver l’intérêt des entreprises présentes et des visiteurs, car la concurrence est vive dans la région des Hauts-de-France.

De la forme et du fond

Comment reconnaître un Grand salon ? C’est assez simple en fait ! Malgré un stand d’informations de qualité, une signalétique parfaite, vous commencez à vous perdre d’une allée à l’autre. Au détour d’une rencontre, on a oublié le chemin et sur le MIH 3 « on est passé de 3 000 M2 sous chapiteau à plus de 6 000 M2 », précise Olivier Delattre, le responsable du service développement économique au sein de la Porte du Hainaut.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Certes, le temps pluvieux n’a pas favorisé les exposants extérieurs, mais le chapiteau en un seul tenant, contrairement à l’édition 2015, était très impressionnant. Le Made In Hainaut est un salon BtoB, il le revendique. D’ailleurs, le nombre de stands présents est monté drastiquement en puissance « 120 stands en 2013, 225 en 2015, et 270 stands en 2017 pour 310 entreprises. Ce qui est intéressant est que 1 000 personnes sont en place au sein de ces stands », précise Alain Bocquet.

Clairement, le BtoB se traduit déjà par les rencontres entre les stands. L’autre paramètre à noter, pour cette édition 2017, est l’élargissement manifeste de la provenance des professionnels. Le Grand Hainaut, mais également la région des Hauts-de-France, à travers la Picardie, était présente sur Wallers Arenberg.

Bonne idée… somme toute !

Ce constat conforte le choix de La Porte du Hainaut. « En septembre 2012, au cours d’une réunion de Bureau de la CAPH durant laquelle nous évoquions les différents salons sur Paris et ailleurs, chers et pas toujours constructifs.. Jean-Michel Hiolle a suggéré-pourquoi ne pas le faire nous-mêmes ce Salon ! », explique Alain Bocquet. D’ailleurs, l’inspirateur du MIH appuyait  cette idée de transformer «des difficultés en opportunités ».

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ensuite, le chiffre officiel de visiteurs après 2 jours du salon MIH est de 5 186 visiteurs. «  Au dire des professionnels, c’est un salon très professionnel sur la forme, mais qui réussit à conserver un aspect convivial », explique Hélène Helle, la responsable du site Arenberg Creative Mine.

Le barreau de Valenciennes était aussi présent, quel éclectisme

Le barreau de Valenciennes était aussi présent, quel éclectisme !

D’autres nouveautés ont connu un succès remarqué, le défi Jeunes (article le 23 mai sur ce journal), un plateau télé en continu animé par Grand Lille TV, des conférences de qualité avec du public. Le liant entre les animations du Salon est sans doute le plus compliqué à organiser. Une initiative peut vider l’assistance d’une autre, faire de l’ombre à un secteur, le lieu et le modus opérandi global d’un salon est fragile, car l’équilibre du tout est complexe. Les quelques scories des 2 éditions précédentes furent gommées en 2017, MIH a définitivement pris son envol avec d’ailleurs une ouverture à l’international avec une délégation en provenance d’Algérie et du Vietnam.

Publié par Daniel Carlier le 20 mai 2017
Made In Hainaut MIH
5186 visiteurs, 310 entreprises au salon professionnel MIH 3 !
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email