La République En Marche déroule sa campagne dans la dynamique médiatique d’Emmanuel Macron. D’ailleurs, sur cette 20ème circonscription, Daniel Zielinski et Carine Parmentier vont bénéficier d’une ambassadrice de choix, Laura Flessel, championne olympique hors norme, mardi prochain à la salle des fêtes de Raismes !

LREM, nouveau mouvement politique, à peine 14 mois de vécu, débarque et vient troubler le paysage politique local, bien établi dans cette 20ème circonscription. Et ceci sans oublier la position d’Alain Bocquet de ne pas se représenter à la députation, un événement politique en soit.

Daniel Zielinski : « Je suis étonné par l’écoute des habitants »

Le ticket Zielinski/Parmentier fait oeuvre de pédagogie, ils expliquent inlassablement le programme du Président de la République, et c’est copieux ! Presque surpris, le candidat titulaire évoque cette entrée dans le monde politique de la 20ème : « Je suis étonné par l’écoute des habitants, nous ne rencontrons pas de situation conflictuelle ».  Indubitablement, LREM constitue la curiosité politique de cette campagne électorale éclair, convaincu totalement, partiellement voire pas du tout par le programme de LREM. « C’est mon seul engagement, un seul mandat au service des habitants de la 20ème», précise le candidat.

A travers une campagne de terrain, Daniel Zielinski s’étonne sur ce territoire« du décalage entre l’innovation, son esprit créatif, son industrie ferroviaire et automobile, sa logistique fluviale…, et en même temps du sentiment d’abandon par la population, de laissés pour compte ».

L’emploi et la formation

L’absence de logement, thématique centrale sur le Valenciennois, constitue un fait sociétal de ces territoires. Certes, le programme ANRU 1 a déjà posé les bases d’une mutation urbaine importante, et notamment sur le corridor minier. Daniel Zielinski met en avant son expérience sur cette compétence particulière. « J’ai déjà rédigé des textes de lois (comme directeur de cabinet) validés par le ministre. Je connais parfaitement les arcanes du Nouveau Plan de Rénovation Urbaine. Je veux être l’accélérateur des dossiers, voire les débloquer, sur le logement pour cette circonscription », indique le titulaire. Un sujet fort pour lequel l’ANRU 1 a posé des briques, nombreuses, mais sans s’attaquer à l’accompagnement social nécéssaire, et inhérent à ces changements.

Bien sûr, l’emploi, Daniel Zielinski tient à l’associer à la formation. Sur un territoire avec des taux de chômage 2 fois, voire 3 fois supérieur à la donnée nationale, il faut un changement. Ce dernier n’est pas venu malgré un slogan présidentiel, en 2012, accrocheur « Emmanuel Macron n’est pas François Hollande, et d’ailleurs je ne pense pas que les électeurs du Parti Socialiste vont suivre la consigne de vote (en faveur de Fabien Roussel) du P.S suite au retrait de Sébastien Urgu », lance le candidat de LREM.

Carine Parmentier présente les mesures socles du programme la République En Marche. Concrètement, la suppression du RSI, la structure tête de turc de cette année électorale, la transformation du CICE en baisse directe sur les charges trimestrielles. Sur ce point, on peut souligner que le futur gouvernement va devoir gérer le paiement du CICE 2017 dans son budget 2018 + la baisse directe des charges, des milliards de plus à trouver… ! Ensuite, c’est la mise en place d’une révolution, celle d’un dispositif de chômage pour tous, pour les agriculteurs, les indépendants, le gérant majoritaire dans une entreprise TPE,PME, en sus du monde du salariat comme auparavant.

Favoriser les accords d’entreprise, et de branche, en matière de dialogue social, telle est la ligne directrice de l’axe programmatique d’Emmanuel Macron. C’est un point clé de cette future réforme du code du travail, mis en exergue récemment à St-Nazaire par le Président de la République, mais aussi, une thématique ardemment combattue dans la fameuse loi El Khomri. Enfin, plus spécifiquement, Daniel Zielinski remarque la concomitance d’un chômage très élevé et des offres d’emplois non pourvues comme dans l’industrie sur le Valenciennois, les métiers en tension notamment. «  Il faut valoriser beaucoup plus les métiers techniques. Par erreur, on a trop privilégié la filière générale. Moi député, je veux réunir les grandes et moyennes entreprises, les artisans etc. pour cibler leurs besoins afin de construire des formations adaptées avec des emplois pérennes à la clé », souligne le candidat titulaire.

Toujours en faveur de la réduction des demandeurs d’emploi, le secteur de l’ESS (Economie Sociale et Solidaire) est très prisé, avec un mode de financement adapté, banque coopérative, fonds de soutien etc. « Il faut des clauses d’insertion sociale plus systématique », conclut Daniel Zielinski sur cette thématique centrale.

Le monde associatif

La vie associative est également très liée à l’emploi. Près de 10% des salariés travaillent dans le tissu associatif. Dans cette optique, Daniel Zielinski veut faire la promotion du service civique «  car à la sortie de ces 8 mois, 75 % de ces jeunes trouvent un emploi. Actuellement, il y a environ 90 000 jeunes engagés, et le budget voté est pour 150 000. C’est assez simple à réaliser dans les associations sur le Valenciennois ».

Ensuite, le Hainaut est aux portes de la Belgique. Une meilleure politique transfrontalière d’un coté, et de l’autre des places d’accueil, sur le sol français, comme pour les autistes voire déficients intellectuels par exemple. Là, encore des emplois non délocalisables sont à portée de main… et de volonté politique.

Enfin, le sport à travers « le sport pour tous, le sport santé », et la culture, dernier rempart face à l’ignorance dont chacun mesure les dégâts idéologiques, voire la latitude à vendre aux citoyens des fake news comme Trump aux citoyens américains sur le climat.

La lourdeur administrative

La France est un pays normé, l’Europe ajoute sa touche de lois supranationales, vous mélangez le tout, et vous obtenez une belle paralysie de l’initiative économique. «Par exemple, nous voulons pousser des textes en faveur d’une facilité de trésorerie dans l’attente du déblocage d’un fonds européen (FSE…) », commente Daniel Zielinski. Combattre le poids de l’administration avec le droit à l’erreur…, c’est à suivre !

Et aussi dans la même ligne, la réduction des services publics dans la ruralité accentue la distance entre le citoyen et l’Etat, le chef d’entreprise et l’administration, moins de service public, moins de lien social, plus de lourdeur… à distance !

L’Europe

Cette semaine, une réunion initiée par la FNSEA s’est déroulée sur Sars et Rozières. « Certains candidats veulent supprimer la PAC, récupérer l’argent au niveau national pour le redistribuer. Sauf que dans le Nord Pas-de-Calais, 80 % des agriculteurs exportent. A cette réunion, ils ont clairement exprimés leur souhait de maintenir la PAC, même avec la réduction subie. Par contre, leur demande vis à vis de l’Etat est une aide pour mieux s’organiser », explique Daniel Zielinski.

Présente sur la 20ème circonscription, LREM donne un choix clair à son électorat à travers un candidat investit par ce mouvement politique, avec la volonté farouche de donner une majorité absolue au 8ème Président de la Vème République.

Programme sur la dernière semaine avant le 1er tour du 11 juin :

– Mardi 6 juin à 19h00, Salle des fêtes de RAISMES, près de la Mairie, avec la présence de la ministre des sports, Laura Flessel.

– Mercredi 7 juin à 19h, Salle Culturelle, 361 rue du Capitaine Deken, 59230 ROSULT

– Jeudi 8 juin à 19h, Salle du Fort, près de l’Eglise, MORTAGNE-DU-NORD

Publié par Daniel Carlier le 3 juin 2017
20ème circonscription Carine Parmentier Daniel Zielinski
Laura Flessel vient soutenir Daniel Zielinski en meeting dans la 20ème.
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email