Le gros dossier de ce comité syndical du SIAVED était la validation des résultats de l’appel d’offres du marché de collecte des déchets d’ordures ménagères. Pour autant, l’analyse des réponses s’est traduite par une réflexion environnementale très poussée…. !

Le SIAVED a récupéré la compétence collecte des ordures ménagères en complément de son activité régalienne de centre de valorisation des déchets. De facto, cette instance intercommunale publique se doit de choisir, via un appel d’offres européen, un ou des prestataires pour réaliser cette fameuse collecte de déchets des OM à compter du 01 janvier 2018. Cette compétence était auparavant dédiée à la Porte du Hainaut.

La Biomattitude

Une fois n’est pas coutume, ce comité syndical a démarré son déroulé par deux informations. L’une d’entre elles fut la présentation de l’indicateur BIOM, un nouveau référentiel sur le développement durable. Pour être franc, il reste assez confidentiel à cette heure sauf que « nous serons reçus à l’Elysée très prochainement pour présenter notre outil BIOM de valorisation économique et sociétale sur les territoires« , indique le responsable du Groupe Biom.

Derrière une présentation magistrale, quel est l’intérêt de cette démarche ? Elle est simple et double à la fois. « Chaque euro dépensé par une collectivité publique, voire une entreprise, a une traçabilité en terme de développement durable. En l’occurrence, nous avons réalisé la quantification écologique de l’action du Siaved », poursuit l’intervenant. De fait, chaque citoyen peut donc mesurer sa contribution, à travers ses impôts etc., sur l’investissement environnemental d’une collectivité ou d’une entreprise.

Cet indicateur quantifie à travers l’emploi, les taxes, le mode d’exploitation, les manifestations… chaque retour en faveur du développement durable ; tout est comptabilisé dans cette grille de lecture originale et iconoclaste. On pourrait comparer cette analyse à un check up de santé complet où votre corps, votre comportement au quotidien de travail, votre alimentation etc. influent sur un résultat. Biom réalise la même chose, structure par structure, tout rentre en compte, le déplacement d’une fourchette a un sens sociétal ou pas, un retour écologique ou en devenir.  » Nous avons déjà audité 600 entités en France, dans le Nord, l’aéroport de Lille, et Keolis dans le transport public. Pour le SIAVED, le résultat indique que  65% de l’argent dépensé par ce syndicat intercommunal est en faveur du développement durable« , ajoute l’expert.

Après la transparence de la vie de nos élus, voici la transparence de l’argent public dépensé pour le développement durable, c’est une tendance lourde qui s’installe dans notre société. Plus question de lâcher un euro sans une réelle signification pour la planète… ! Les collectivités locales feraient bien de s’inspirer de cette exigence de la population. Si certaines sont vertueuses en la matière, elles doivent communiquer en la matière avec des éléments tangibles. A la veille, le 05 juillet 2017, du nouveau plan climat présenté par Nicolas Hulot, l’affichage environnemental va devenir aussi important que les mesures de sécurité, annoncées de manière ostentatoire dans les communes.

La grille BIOM devient donc un document étalon qui compte. C’est pourquoi, le geste s’associant à l’idée, le Siaved a pris soin de faire figurer ce référentiel dans son appel d’offres européen pour la collecte des déchets ménagers sur les territoires de la Porte du Hainaut et de la 4C (Communauté de Communes du Caudrésis et du Catésis).

La collecte des déchets

Neuf entreprises ont répondu à ce marché, trois ont été sélectionnées pour le dernier tour avant le choix définitif…  » trois entreprises auditées par BIOM« , glisse le responsable de BIOM Group.

Les sociétés sélectionnées étaient la Sté COVED, l’ancien prestataire sur la Porte du Hainaut, la Sté Suez, et la Sté Esterra.

Basée à Douchy-les-Mines, la commission d’appel d’offres du Siaved a retenu pour le lot 1, la société Coved, sur le territoire de la Porte du Hainaut pour un montant de 45 936 254 € HT.

Ensuite, la dite commission a retenu la société Suez, pour la 4C, pour un montant de 16.086.312 € HT

Charles Lemoine, le président du SIAVED, a tenu à indiquer quelques aménagements dans la pratique :  » Nous allons regarder le principe de la collecte pour le Centre Hospitalier de St-Amand-les-Eaux (hors déchets spéciaux) et le Pasino« . En effet, à titre d’exemple, alors que le Pasino n’est pas un particulier dont la collecte des déchets ménagers est assurée par le prestataire du marché, elle était réalisée tout de même sans contrepartie .  » En clair, nous allons être payé pour le même travail« , ajoute Daniel Tison, le DGS du SIAVED. D’autres dispositions plus pratico-pratiques seront prises en périphérie rurale afin d’améliorer l’efficience de la collecte des ordres ménagères.

Nouvelle déchetterie à St-Amand-les-Eaux

Dans le programme d’investissement du SIAVED sur les rénovations, voire les constructions d’une nouvelle déchetterie, le syndicat programme la construction d’une structure de grande taille sur la cité thermale.

Projet sur STt-Amand-les-Eaux

Projet sur STt-Amand-les-Eaux

La nouvelle tendance n’est plus aux structures  » tout en long, mais plutôt en profil circulaire (voir visuel ci-dessus). Ce sera une déchetterie d’une forte capacité« , commente le référent en charge de présenter cette information aux élus.

Etude d’impact, enquête publique etc. vont amener un démarrage des travaux de ce chantier en janvier 2019, et un parfait achèvement en juin de la même année. «  Je précise que l’association des riverains qui a, en partie, provoqué la fermeture de la déchetterie à ciel ouvert Malaquin, tout comme la ville etc. sont associées à la réflexion globale sur ce projet« .

En bref

Après 4 services civiques en 2016/2017 au sein du SIAVED  » dont un a été embauché à la suite comme ambassadeur du tri « , souligne Charles Lemoine ; deux nouveaux services civiques vont rejoindre, pour 8 mois, le SIAVED en fin d’année civile.

Publié par Daniel Carlier le 25 juin 2017
BIOM Charles Lemoine Siaved
La collecte des déchets au filtre BIOM
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email