Charles Lemoine, le président du SIAVED, a réalisé en début de semaine une présentation pléthorique des projets, mais surtout stratégique des objectifs de ce syndicat mixte basé sur Douchy-les-Mines. Un avenir ambitieux se précise pour le SIAVED face aux collectivités publiques en pleine révolution administrative (visuel Kiosque à Verre).

Le plan régional de gestion des déchets est activé… avec 18 mois de retard !

A l’affichage, visiblement, la gestion des déchets, voire en filigrane l’environnement, n’est pas la priorité de la présidence de la région des Hauts-de-France, pas great again du tout ! Mieux vaut tard que jamais « la région vient de lancer son plan régional des déchets. Nous sommes persuadés qu’avec une vision globale, pour les 5 départements, cela va donner une cohérence collective sur le sujet. Aujourd’hui, le constat est que suivant les territoires, nous n’avons pas des pratiques identiques. Par exemple, l’intercommunalité de Cambrai envoie tous ses déchets en centre d’enfouissement », entame Charles Lemoine. Oui, en 2017, cette latitude est encore fréquente, et autorisée pour les collectivités car la «  TGAP (Taxe Générale sur les Activités Polluantes) n’est pas dissuasive, elle est trop faible », poursuit le président du SIAVED.

Charles Lemoine

Charles Lemoine

A ce titre, la région des Hauts-de-France a organisé des ateliers thématiques avec certains syndicats. « Nous sommes le seul retenu dans le sud du département, car nous avons l’ensemble des compétences, traitement, valorisation, collecte, déchets spéciaux. D’ailleurs, nous allons nous réunir avec nos collègues d’Ecovalor afin de leur répercuter les travaux de ces ateliers », ajoute le président du SIAVED.

Nous verrons durant ce déroulé stratégique que cette filière des déchets est source d’économie, créatrice d’emplois, mais surtout obéit à une logique implacable, moins vous produisez de déchets, moins vous devez en traiter ultérieurement !!!

La prévention

La fin du programme BOREAL a redistribué les cartes en terme d’actions de prévention. « Nous avons recruté 3 anciens membres de Boréal au sein du SIAVED », précise le président. Assurément, c’est un engagement clair vers une politique accrue de ce syndicat mixte, sensibilisation, tri des déchets, recyclage des objets, anti-gaspillage alimentaire etc.

Plusieurs actions sont au menu. On peut mentionner une initiative anti-gaspillage au sein des établissements scolaires, et notamment celui de Bouchain. Cette action permet la pesée des aliments pour diminuer les quantités de nourriture par les collégiens. D’ailleurs, un livret des bonnes pratiques « Evitons le Gaspi »  a été transmis à tous les chefs cuisiniers des établissements scolaires sur le territoire du SIAVED «  un projet validé par l’inspection académique », souligne Charles Lemoine.

L’opération « Poules » a été lancée par le Siaved https://www.va-infos.fr/breve/adoptez-poules-regionales-operation-pilote-siaved/ avec un succès remarqué. Pour cette première série, elle concerne 200 foyers sur les communes de l’Ex CCRVS ( Rosult, Sans et Rosières, Lecelles, Bousignies, Rumegies, Thun Saint-Amand, et Brillon). Les poules seront distribuées le 16 septembre 2017 durant une réunion d’informations sur Lecelles ( 5 € pour 2 poules). « Nous avons trouvé une ferme à Rosult pour cette opération. Cela représente 150 KG de déchets en moins pour un foyer. Par contre, cette opération n’est possible qu’en milieu rural », précise Charles Lemoine.

Bien sûr, l’incontournable compostage est en activité depuis 6 ans. «  Le succès ne se démentit pas avec déjà 1 300 demandes durant les 6 premiers mois de 2017. Grâce à une subvention de l’ADEME, nous avons réalisé un importante commande ( 5 300 composteurs) avec Valenciennes Métropole. Il nous en reste 4 000 mais il sera difficile de la reconduire car l’ADEME ne financera plus ce programme », précise Charles Lemoine. Outre les logements individuels, des actions de même nature sont mises en place dans des collectifs, voire des cimetières où les déchets verts sont nombreux.

Kiosque à verre

Très médiatisée, la conception et l’installation d’un kiosque à verre sur le parking Carrefour à Denain, pour la récupération des bouteilles (quasi  tous formats) de verre, est un succès indéniable. C’est une première en France. Il n’existait jusqu’à présent que de la récupération des déchets plastiques sous cette forme. Là, c’est symptomatique, le succès est tel que le Kiosque à Verre récupère même des bouteilles avec de la terre. Certaines personnes vont chercher des contenants dans les champs, le long des berges etc. pour récupérer des bons à valoir au sein de Carrefour.

«  Cela devient rentable. Deux nouveaux Kiosque à Verre seront déployés sur les établissements Leclerc à St-Amand et sur celui de Bellaing. Je précise que ce projet a reçu le soutien de la Fondation Nicolas Hulot (devin le SIAVED) », ajoute le président. Le coût d’un Kiosque à Verre est de 100 000 €, ce financement est assuré par la Porte du Hainaut.

La collecte des déchets

C’est la nouvelle compétence du SIAVED depuis le 01 juillet 2016. Elle s’est d’abord concrétisée à travers le renouvellement de contrats en cours. Aujourd’hui, le résultat de l’appel d’offres a été validé par le comité syndical du SIAVED. La COVED, rachetée par PAPREC GROUP, doit reprendre le marché de la collecte des déchets le 01 janvier 2018 sur les 46 communes de la Porte du Hainaut.

Et ses Pass

43 000 Pass Déchets sont déjà fabriqués pour les habitants afin d’accéder aux déchetteries avec un potentiel au delà de 50 000 sur l’ensemble du territoire.. Ce sera dorénavant le « Laisser-Passer » pour atteindre les bacs pour vos déchets. «  Ce Pass Déchets n’est pas une préfiguration d’un futur paiement. Par contre, il va nous permettre de déterminer une traçabilité, quels sont les horaires de fréquentation, la provenance etc. » A savoir que le SIAVED a la compétence déchetterie alors que Valenciennes Métropole gère en direct ses propres déchetteries contrairement à la Porte du Hainaut.

Ce dispositif est normalement en vigueur depuis le 03 juillet, mais le président du SIAVED se veut rassurant «  Un particulier venant sans son Pass Déchets pourra y accéder encore une fois. On lui remettra un formulaire pour obtenir son Pass Déchets. Outre la traçabilité, cette mesure va dégager du temps pour le gardien dont les tâches seront plus tournées vers la surveillance du tri, des dépôts etc. », précise Charles Lemoine.

Un gros projet est en cours avec la création d’une nouvelle déchetterie à forte capacité sur St-Amand-les-Eaux, livraison juin 2019.

La problématique de l’amiante sur les déchetteries

Problème ô combien épineux, les déchets avec de l’amiante doivent nécessairement être entourés d’un dispositif particulier. A savoir que Valenciennes Métropole, sur ses 35 communes, n’accepte plus aucun déchet amiante au sein d’une de ses déchetteries. Pour sa part, le SIAVED pour le compte de La Porte du Hainaut, étudie une solution pour encadrer ses dépôts avec de l’amiante, certes inerte, mais très dangereux à la moindre cassure avec des projections dans l’air. « C’est important, car nous constatons des dépôts sauvages. Nous allons passer par un prestataire pour cette collecte très spécifique », souligne le président du SIAVED.

Le CVE (Centre de Valorisation Energétique)

Le CVE est le coeur du moteur du SIAVED. En effet, ce syndicat mixte traite, et valorise, 88 0000 tonnes de déchets d’ordures ménagères par an (2016). Néanmoins, les perspectives de croissance de marché sont assez palpables. «  C’est pourquoi, nous avons déposé un dossier auprès de la Sous-Préfecture pour une capacité de traitement des déchets à hauteur de 120 000 tonnes. Le Sous-Préfet est favorable, mais la demande est validée par la Préfecture de Lille au final », précise Charles Lemoine.

A ce jour, le SIAVED redirige environ 15 000 tonnes de déchets dans un centre d’enfouissement. Inutile de dire que l’objectif à terme de tous les CVE est le Zéro Enfouissement !

Nouveau bâtiment

Cette croissance passe également par l’édification de nouveaux bâtiments administratifs. Trop à l’étroit dans des préfabriqués. un bâtiment sera à disposition au 1er semestre 2019. Pendant la période des travaux, les salariés du SIAVED déménageront en face dans les bâtiments, acquis en décembre 2016, de l’entreprise Bils Deroo.

Centre de Tri, c’est quoi ?

Autre sujet de taille, le projet de création d’un Centre de Tri public devient une question sérieusement à l’étude au sein du SIAVED.

Un centre de tri des emballages ménagers permet de séparer et de conditionner les emballages collectés dans les bacs de tri. Ces matériaux sont ensuite dirigés vers les filières de recyclage adaptées.

Ainsi, les emballages sont triés par types de matériaux (acier, aluminium, plastique, carton et papier), mais également d’éliminer les indésirables (erreurs de tri des habitants), séparer les déchets par type de matériaux : aluminium, acier, carton, papier, plastiques…

Sur l’arrondissement, 3 centres de tri privés assurent cette prestation, sauf que… « Une nouvelle règlementation impose des travaux conséquents sur ces 3 centres de tri. Les entreprises privées ne seraient pas forcément enclin à réaliser ces travaux, ne sachant pas d’autant plus si les marchés seraient encore obtenus ultérieurement ! Dans cette optique, nous envisageons la réalisation d’un centre de tri public d’une capacité de 30 000 tonnes », explique le président du SIAVED. Dire que cela mettrait tout le monde d’accord en asséchant le marché, c’est peu de le dire, révolution en vue avec le soutien potentiel d’éco-emballage !! «  Nous sommes en pleine concertation sur le sujet », conclut Charles Lemoine.

Dire qu’en 2005/2006, le SIAVED était au bord du précipice. Aujourd’hui, ce syndicat est en position de force pour absorber ECOVALOR, le CVE sur le territoire de Valenciennes Métropole. Cette fusion est inéluctable au regard de la loi NoTRE, mais surtout du potentiel de développement, d’une mutualisation des moyens, voire d’une rationalisation nécessaire de la gestions des déchets. Aucune hégémonie n’est sur la table, les querelles de chapelle n’ont pas lieu d’être, seul l’interêt des habitants et la performance dans la gestion du déchet sont en jeu !

 

Publié par Daniel Carlier le 6 juillet 2017
Charles Lemoine Siaved
La gestion du déchet Eco…logique !
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email