La sensibilisation au handicap intellectuel gagne du terrain. En effet, l’APEI du Valenciennois tisse sa toile sur le Valenciennois avec un adepte supplémentaire au S3A. Ainsi, la ville de Saint-Amand-les-Eaux est la nouvelle bénéficiaire du fameux pictogramme, symbole d’un accueil adapté des personnes en situation de handicap intellectuel (Lacen Er Rajaoui, président de l’association-Nous Aussi).

(Visuel Georges Maillot, Lacen Er Rajaoui, et Alain Bocquet)

Alain Bocquet : « La personne en situation de handicap intellectuel est un citoyen à part entière ».

Après la ville de Condé-sur-l’Escaut, première de cordée, la scène nationale du Phénix à Valenciennes, le Centre national des Arts de la Rue- Le Boulon- à Vieux-Condé, voilà la ville de Saint-Amand-les-eaux sensibilisée au S3A, elle rejoint ainsi les communes en action sur la thématique du handicap intellectuel.

Signature pour la remise du pictogramme S3A entre la ville et l’APEI du Valenciennois

Cette cérémonie a une signification toute particulière pour le premier magistrat de la cité thermale. En effet, Alain Bocquet était éducateur spécialisé sur la commune de Wavrin, région lilloise, dans les années 60. «  Nous avons formé 44 agents à l’accueil des personnes en situation de handicap intellectuel. C’est environ 1/3 des agents en capacité d’accueillir le public. Les retours sont positifs, voire enthousiastes, soulignant son aspect ludique. Le seul reproche est la durée de la formation, jugée trop courte », déclare le maire.

La politique d’accessibilité est une philosophie générale, tant sur l’aspect physique que mental. Une démarche « qui a commencé déjà avec mon prédécesseur. Nous allons rendre accessible (physiquement) prochainement l’échevinage. Plus globalement, l’inclusion est un objectif de notre commune. Nous envisageons de former tous nos agents à l’accueil adapté à ce public.  La personne en situation de handicap intellectuel est un citoyen à part entière », indique Alain Bocquet.

Pictogramme S3A

Satisfécit pour le président de l’APEI, Georges Maillot « et nous allons regarder si 44 agents, déjà formés, n’est pas un record pour une ville. Pour mémoire, le pictogramme S3A est né en 1998, mais ce n’est qu’à travers la loi de 2005, initiée par Jacques Chirac, que ce pictogramme a démarré en France. Après 17 ans, le S3A participe à l’accessibilité universelle. Il faut rappeler qu’il y a peu encore, le handicap intellectuel faisait peur à ceux qui n’étaient pas concernés, tout comme la crainte du regard des autres par les porteurs de handicap ».

Ensuite, cette signature entre la ville de St-Amand-les-Eaux et l’APEI du Valenciennois ouvre d’autres portes. « Nous souhaitons l’insertion générale du S3A dans toutes le structures communales. Je remercie la ville pour l’accueil des 200 personnes en situation de handicap intellectuel. Une situation annonciatrice d’une problématique (nationale) avec l’avancée en âge de ce public », poursuit Georges Maillot.

Pour le pratico pratique, l’inclusion nécessite des formateurs. « Nous avons 10 équipes de 3 formateurs, avec à chaque fois un membre de l’association-Nous Aussi- ! La formation S3A est distillée sur une journée, puis des mises en situation sont organisées chez le partenaire », précise Bérangère Douchain, responsable de la promotion de la personne et de la qualité.

Céline Vandenboren, agent de développement de l’inclusion, précise le rôle pivot de l’APEI du Valenciennois : «  Il faut faire vivre nos partenariats. Nous sommes des relais comme pour la traduction des documents culturels pour le Boulon, et le Phénix. En effet, nous nous appuyons sur l’association-Nous Aussi- pour valider la simplification des supports à travers la méthode facile à lire, facile à compter ».

Le S3A ne s’arrête pas à l’affichage d’un pictogramme, c’est une sensibilisation générale des professionnels dans la sphère publique et privée à l’accueil des personnes en situation de handicap intellectuel. Ne doutons pas que par porosité, le regard vers ce public s’annonce de plus en plus bienveillant, patient, adapté à la situation, une rupture S3A pour laquelle il est urgent de ne plus attendre !

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 23 octobre 2017
Apei du Valenciennois S3A Saint-Amand-les-Eaux
La mairie de Saint-Amand prend en compte le handicap intellectuel !
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email