Le hall de l’hôtel de ville de Valenciennes transformé en salon d’art, était un véritable havre de chaleur ce dimanche neigeux et froid. L’Artisanale a tenu son premier week-end d’exposition et cela continue les 15, 16 et 17 décembre. L’occasion de faire un cadeau unique pour les fêtes de fin d’année, de se faire un petit plaisir mais aussi de rencontrer ces artisans passionnés.

Les métiers d’art se mettent en scène pour offrir l’art.

Dès l’entrée, « Florilège de Savoir-faire » attire le regard. Œuvre unique et collective, elle évoque un parterre de fleurs aux formes et aux couleurs variées et reflète la maîtrise et le talent de chacun des exposants du salon, car comme l’explique Françoise Lesaint, la fondatrice et présidente d’honneur de l’Artisanale, « elle est composée d’une œuvre de chaque artisan. Il y a donc cette année 24 œuvres. » Promouvant l’art dans l’artisanat, le salon est l’occasion pour le public de venir découvrir les métiers d’art, mais aussi de discuter, d’ échanger avec les professionnels, qui ne sont pas avares d’explications, bien au contraire.

Maryvonne Clara, artiste sculpteur Raku est là encore cette année, avec de jolies pépites.

Maryvonne est une habituée. Une habituée reconnue. Ses visiteurs sont fidèles et la suivent, pour preuve ce vendredi soir, des acheteurs attendaient à la porte de l’hôtel de ville l’ouverture du salon pour s’offrir des sculptures. Il faut dire qu’elles sont belles ces demoiselles, « je m’amuse toujours autant qu’avant. Je délire en créant… », confie t-elle en souriant. Ses œuvres lui valent les honneurs de la profession, de nombreux Prix Artistiques, 2004, Prix de Sculpture des Beaux Arts de St Omer, 2006 Grand Prix de Sculpture de la ville d’Orchies et en 2007 le 2ème prix, 2008 et 2010 Prix de Sculpture des Artistes Douaisiens-Orchies.

Celle qui a commencé « avec de la pâte à sel, des fleurs séchées », aujourd’hui maîtrise et magnifie deux des quatre éléments essentiels de l’univers : la terre et le feu. Il faut dire qu’elle y parvient à merveille. Armée de sa sensibilité, elle habille les sculptures, aux courbes harmonieuses, de couleurs, « de l’émail, des pigments, des oxydes, les engobes, le Raku, l’enfumage…magnifient les formes, le mouvement qui sont les bases de recherche et d’expression »

Maryvonne est continuellement en quête de techniques lui permettant d’exprimer sa sensibilité, les terres mêlées qui offrent des sculptures surprenantes, des terres/tissus, des terres sigillées, des cuissons primitives etc. Elle se plaît à le dire : « la terre est une matière vivante, merveilleuse comme le baiser d’un enfant ».  Et bien Maryvonne, continuez à vous amuser pour notre plus grand plaisir.

Walter Polaert et ses sculptures en métal dont cette superbe robe.

Venez découvrir le monde magique des artisans d’art, ils vous ouvrent leur stand.

Notre coup de cœur de 2016, Guy Harbonnier est là, le tailleur de pierres. Le passionné ne manquera pas de vous conter avec plaisir l’histoire de ses sculptures et bien plus encore. L’artisan est en réflexion sur la création d’une maison du bien-être et de la Terre, pour y dispenser de l’initiation avec un groupement d’artisans, «on peut s’accomplir par sa passion… ».

Ce salon c’est l’occasion également de voir les surprenantes sculptures sur métal de Walter Polaert dont une robe de bal ouvre le salon. L’artiste métallier expose pour la première fois à l’Artisanale. Avec lui l’acier n’est plus froid et gris, mais il prend vie et illumine les objets. A ne pas manquer ! Benjamin Crapez et son camion Ben plein de lampes en objets de récup’ fera le plaisir des petits et des grands, des lampes uniques dans le style rétro-industriel.

Le camion Ben et ses drôles de lampes.

Vous trouverez également dans ces valeurs sûres, les habitués de L’Artisanale, Sylvie Marez de l’atelier du doreur, restauratrice de bois doré et polychrome, Bernard Bizoux de Palissandre, restaurateur de mobilier d’encadrement, Didier Delitte, sculpteur dinandier et Claudie Thuru de Lueur de verre. Vous pourrez admirer également, outre l’école de dentelle de Valenciennes, le coutelier Florent Tilmant de la Forge des Fagnes, Céline Louret-Moreau de l’atelier CLM pour du verre vitrail, le luthier Jérome Dessenne et ses animations musicales de l’après-midi, la maroquinerie-sellerie de Martine Lemaire, les mosaïques de Virginie Zapadka, Velours et Pampilles, le tapissier garnisseur Nicolas Meert. Valérie Fortin pour de la céramique, de la céramique raku de Nathalie Blaszczyk, Nathalie Joly et ses jeux en bois, Antonio Buondelmonte le graveur, la peinture sur porcelaine de Raphaëlle Lambert, du tournage sur bois de Daniel Pierson, du verre soufflé de Catherine Denoyelle et Aline Nivesse pour du stylisme mode et Natacha Derobisz et son textile Mohair.

Infos pratiques. Vendredi de 14 h à 19 h. Samedi et dimanche de 10h à 19h. Renseignements 07.81.55.46.64

Céline Druart Beaufort

 

Publié par Celine Druart le 11 décembre 2017
L'Artisanale Valenciennes
L’Artisanale, salon d’Art, ouvre-toi !
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email