Les Denaisiens terminent bien l’année. Après une victoire vendredi dernier face à Nancy (78-71), ils signent un nouveau succès face à Caen (79-70). Place à la trêve avec un bilan en championnat quasiment équilibré : 5 victoires et 7 défaites. Une fois les organismes reposés, ils retravailleront pour atteindre les play-offs et gagner la finale de la Leaders Cup.

Barrueta le pistolero

Les Denaisiens n’ont pas pu compter sur Lance Goulbourne (déchirure du quadriceps). Les Caennais étaient diminués aussi par les absences de Monteiro, Thondique et Norelia. Le premier quart-temps est brouillon : maladresse aux tirs, balles perdues. Par conséquent les points au tableau d’affichage sont peu nombreux (16-13). Alors que Caen est toujours en difficulté offensive, Denain retrouve le chemin des filets et creuse l’écart (32-19, 16’) sur un tir à trois points de Barrueta au buzzer. L’ailier cubain est en forme, il va enchaîner les paniers longue distance (5 au total dans la rencontre). Les Denaisiens rejoignent les vestiaires avec 11 points d’avance.
Durant cette pause de 15 minutes, les spectateurs sont sensés se détendre. Or ce ne fut pas le cas. Contrairement à d’habitude la buvette à l’étage n’était réservée qu’à une partie des spectateurs, l’autre devait se rendre à celle du rez-de-chaussée : longue attente, incompréhension et tensions…
La rencontre reprend avec des Denaisiens toujours aussi adroits à trois points avec en plus de Barrueta, les artilleurs Bropleh et Poupet. Le meneur Threatt restera sur le banc, victime d’une grosse contracture. La balle circule bien malgré tout, l’écart s’accroît (51-36, 26’). Caen confond vitesse et précipitation. Avec 18 points d’avance à l’entame du dernier quart-temps (63-45), Denain se pense à l’abri. C’est bien mal connaître les Caennais qui ne lâchent rien à l’image de Williams. Caen revient et n’est plus qu’à -8 (66-58, 35’). Denain doute, n’a plus de fluidité offensive et perd quelques ballons. Caen ne réalisera pas le hold-up, Denain tient bon (79-70).

C’est une victoire au forceps

 

Mehdi Nouama

Hervé Coudray, l’entraîneur caennais ne peut pas contester la défaite : « nous n’avons pas joué le match qui fallait pour aller chercher la victoire. Barrueta et Bropleh nous ont impactés, nous n’avons pas été assez lucides. Nous savions que ça allait être compliqué ici. Nous n’avons pas joué juste dans le 2e et 3e quart-temps ».
Ibrahima Sidibé, le meneur caennais, ex-denaisien, fait le même constat «  c’est compliqué de prendre un match avec 17 balles perdues et en leur laissant 16 rebonds offensifs. Denain a  utilisé nos erreurs. Ils ont monté leur intensité mais nous avons mis du temps à nous adapter ». Sifflé sur les lancers francs il garde le sourire, « les supporters supportent leur équipe avant tout, même si j’ai porté le maillot de Denain. Je suis content de revenir ici ».
L’entraîneur denaisien Rémi Valin savoure «  c’est une victoire au forceps. Les joueurs sont fatigués, ils ont beaucoup donné. C’était important de le prendre et de valider ce que nous faisons défensivement depuis quelques matchs maintenant, c’est bien. La trêve tombe au bon moment, les joueurs vont pouvoir récupérer. Cette victoire nous fait du bien, elle nous permet de sortir de la zone rouge et de regarder un peu au-dessus. En janvier, le challenge sera donc d’intégrer cette première partie de tableau ».

L’arrière Mehdy Nouama est satisfait «  cette victoire fait du bien. Nous avons eu du mal à rentrer dans le match mais nous avons réussi à nous battre derrière et nous avons été solides jusqu’au bout ! L’équipe s’entend de mieux en mieux, nous sommes sur une bonne dynamique ».

Audio : interview de Antoine Wallez (N°7 : 5 points, 6 rebonds, 5 fautes provoquées, 5 d’évaluation)

Denain – Caen : 79-70 (16-13 ; 21-13 ; 23-19).
Denain : Threatt 2, Poupet 8, Bropleh 16, Wallez 5, Cazenobe 6 puis Dally 7, Barrueta 23, Smock 8, Ngouama 4.
Caen : Chelle 8, Cornely 12, Pope, Williams 22, Vautier 12 puis Ramseyer 4, Cape, Sidibé 9, Djedje, Clet 3.

Publié par Anne Seigner le 27 décembre 2017
Hervé Coudray Ibrahima Sidibé Mehdy Nouama Rémi Valin
(Basket) Une dernière victoire pour Denain avant la trêve
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email