Avouez-le. A l’annonce du match Saint-Amand Hainaut Basket-Venise en 16e de finale d’Eurocoupe vous avez pensé aux gondoles, à un espresso sur la place Saint-Marc ou encore à la visite du palais des Doges. Après 40 minutes intenses jouées par les Italiennes, salle Maurice Hugo ce mercredi, vous associerez désormais Venise à son équipe de basket…Les Hennuyères dominées n’ont pas été en mesure d’arrêter le rouleau compresseur italien, elles l’ont juste ralenti en seconde mi-temps (58-87). Pour se qualifier pour le prochain tour, les Hennuyères doivent battre les Vénitiennes de 30 points… Autant dire que la mission s’annonce impossible.

Trop de maladresses

Les Hennuyères n’ont eu qu’une semaine de coupure. Elles devaient préparer ce 16e de finale face à Venise, 2e du championnat italien et équipe classée au premier rang de l’Eurocoupe à l’issue de la phase de poule.

Dès le premier quart-temps, les Italiennes sont bien en place en défense et adroites en attaque à l’image de l’intérieure slovaque Marie Ruzickova (10 points). Chaque erreur se paie cash comme ce panier à trois points réussi par Riquna Williams parce que Ludivine Marie est légèrement en retard. Venise prend le large (16-32, 13’) et domine le rebond. Les tentatives de tirs hennuyers sont ratées à deux points et aux lancers. Ashley Bruner provoque des fautes mais ne concrétise pas les lancers laissant 10 points sur la route…Venise s’éloigne (26-52, 19’) alors que les Hennuyères font les mauvais choix : interception de Bintou Marizy, contre-attaque, la meneuse décide de faire la passe et Ludivine Marie ne marque pas, elle est contrée…

Les Hennuyères allaient-elles relever la tête en seconde mi-temps ? Oui elles défendent mieux mais restent maladroites (2/15 à trois points). Venise continue de jouer juste : passe caviar de Caterina Dotto au-dessus de la défense à Marie Ruzickova qui n’a plus qu’à faire un lay-up (34-61, 23’). Les Hennuyères sont impuissantes : un lancer franc de Bintou Marizy qui rentre puis sort, pas de solution trouvée en 24 secondes…Ashley Walker porte le coup de grâce, l’arrière inscrit 7 points dans le dernier quart. Score final 58-87. Venise mérite sa victoire.

 « Le plus important c’est le championnat »

Pas de langue de bois pour la meneuse hennuyère Bintou Marizy,  «  Venise est une équipe qui joue vraiment ensemble. Nous quand nous sommes dans la difficulté nous avons tendance à nous dessouder. L’Eurocoupe c’est du bonus. Le plus important c’est le championnat, notre objectif c’est le top 8 ».

L’entraîneur hennuyer Fabrice Fernandes analyse la rencontre, « avec 17 passes décisives et 52 points marqués en première mi-temps, Venise joue bien, nous sanctionne de près comme de loin et a mis de gros tirs. Il y a un réel écart d’intensité et d’agressivité. En deuxième mi-temps il y a du mieux mais nous n’avons pas été adroits à l’extérieur. Il faut retrouver du collectif, se poser moins de questions et être plus efficace. Venise est une belle équipe, qui joue bien ensemble mais nous l’avons trop regardée. Leur effectif est à rallonge. Je pensais que ça serait plus jouable, que nous aurions pu tenir plus. Nous ne jouons pas notre vie en Eurocoupe. Ce match peut être utile, nous avons fait un match dur en prévision du match de dimanche à Nantes ».

Jenny Fouasseau reste positive  «  Venise a eu beaucoup de réussite alors que nous non. Nous en avons discuté, car ce n’est pas nous. Nous n’avons clairement pas joué notre jeu. Il nous a manqué quelque chose. Il vaut mieux que ce soit sur ce match que sur le match de dimanche. Il faut se remobiliser, parce que nous avons un gros match à Nantes  ».

Audio : interview de Marie-Bernadette Mbuyamba (N°12) : 9 points, 3 rebonds

 

Saint-Amand Hainaut Basket – Reyer Venezia : 58-87 (13-24, 17-28, 13-16, 15-19).

SAHB : Tetemondova 7, Marizy 5, Garcia 7, Bruner 12, Sulciute 13 puis Fouasseau 3, Marie 2, Mbuyamba 9, Ngo Ndjock, Deprez.

Reyer Venezia : Micovic 7, Carangelo 7, Ruzickova 20, Dotto 4, Walker 14 puis Williams 7, Bestagno 8, De Protto 13, Sandri 2, Kacerik 5.

Anne Seigner

Publié par Anne Seigner le 4 janvier 2018
Bintou Marizy Fabrice Fernandes Jenny Fouasseau Marie-Berandette Mbuyamba
(Basket) Les Hennuyères bien mal embarquées
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email