Deux ans voire trois avant une échéance municipale bouillonnante, ici comme partout en France, la maire de Denain lance une association afin de provoquer le débat sur les grands enjeux de la deuxième ville du Valenciennois, un pari démocratique indubitablement.

(Anne-Lise Dufour à une inauguration d’une école sur Denain)

Anne-Lise Dufour : « Le terme politique n’est pas un gros mot »

A l’aulne d’une élection, le reproche récurrent fait à un(e) politique est de se rapprocher de ses administrés quelques mois avant une échéance électorale, mais invisible et inaccessible durant le mandat. A partir de ce postulat, l’idée de mettre en musique une association politique plus de deux ans avant l’élection municipale prend à contre-pied. Si vous ajoutez le rapport aux réseaux sociaux où quelques commentateurs parmi des milliers créent le tempo d’une page participative, vous obtenez un besoin «  d’un contact humain. On est tous dans notre bulle. A travers cette structure, je souhaite un atelier participatif, la création d’un groupe de réflexion citoyenne (think tank) », lance Anne-Lise Dufour.

Denain a de l’avenir bis repetita

La maire de Denain avait annoncé cette initiative durant la cérémonie des voeux 2018. « Chacun peut venir dans un esprit républicain. Certaines idées ne seront pas dans l’esprit de cette association », précise-t-elle. Cette dernière s’appellera « Denain a de l’avenir » comme en 2014 pour les élections municipales où Anne-Lise Dufour a conquis dans les urnes le siège majoral.

Mécaniquement, le volet politique plane sur cette initiative. « Oui, c’est une association politique. Le terme politique n’est pas un gros mot. Tous les citoyens qui partagent nos valeurs de base peuvent s’inscrire. Je souhaite un débat (contradictoire). Je ne sais pas si notre action publique sur différents sujets est la seule idée possible, sur le transport, sur la sécurité etc. », poursuit-elle.

Le retour de ces échanges dans le temps, de ces ateliers de proximité pourrait potentiellement « modifier une décision voire un choix politique du Conseil municipal sur telle ou telle thématique. Bien sûr, les élus de la majorité seront présents au sein de cette association », indique Anne-Lise Dufour.

« Ce se très original pour une participation du plus grand nombre », Anne-Lise Dufour

Dans une assemblée de ce type, la participation de l’auditoire constitue un enjeu, toujours un défi pour tout organisateur. «Nous allons organiser l’animation de cette assemblée différemment. Ce sera très original pour une participation du plus grand nombre », ajoute Anne-Lise Dufour.

Samedi 17 février à 11h, salle Aragon à Denain, c’est le « lancement de la réunion de constitution de l’association. Ensuite, des réunions seront proposées sur des sujets locaux, par thématique », conclut Anne-Lise Dufour.

Voilà pour cette initiative politique dont le mérite est (déjà) de faire réagir le panorama politique local, d’un extrême à l’autre.

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 15 février 2018
Anne Lise Dufour Denain
Anne-Lise Dufour construit son réseau social de visu !
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email