Toujours privées de l’ailière slovaque Katerina Tetemondova qui souffre d’une fissure du coccyx après une chute, les Hennuyères recevaient ce samedi Montpellier. Le club héraultais qui s’est renforcé avec l’Australienne Suzy Batkovic compte également une nouvelle directrice sportive Edwige Lawson. Vous avez forcément fait le lien entre ces anciennes valenciennoises. La semaine dernière les Hennuyères avaient perdu à Mondeville et les Montpelliéraines avaient également perdu à Nantes. A domicile les joueuses de Fabrice Fernandes voulaient stopper cette série de défaites, hélas elles n’y sont pas parvenues et elles s’inclinent 65-69.

11 lancers francs ratés

Les Hennuyères n’ont pas oublié leur victoire au match aller (74-77) et si elles récidivaient ? Motivée comme toujours, Laura Garcia ouvre le score. Les Hennuyères sont d’entrée dans le combat : dures en défense et patientes en attaque.  Elles restent en tête malgré les paniers longue distance de Sugar Rodgers (12-5, 5’ puis 22-15, 8’). Courtney Hurt égalise (26-26, 13’) et Montpellier prend les commandes pour la première fois du match sur un lancer de Courtney Hurt. Les deux équipes se rendent coup pour coup. Montpellier a un léger avantage à la pause (37-38).
Les Hennuyères vont-elles tenir ? Ashley Bruner mobile face à Suzy Batkovic enchaîne les paniers (49-42, 24’). L’intérieure australienne discrète jusque là au scoring fait parler sa main gauche (53-52, 30’). Ça sera serré jusqu’au bout ! Le public apprécie l’engagement de ses protégées, il les pousse. Dès le début du quatrième quart-temps, Jenny Fouasseau commet une faute, sa 4ème, l’arrière proteste et l’arbitre la sanctionne d’une faute technique, sa 5ème… Coup dur pour les Hennuyères. Le match reprend. C’est au tour de Romy Bär de prendre sa 4ème  faute suivie d’une faute technique (55-58, 33’). L’entraîneur hennuyer prend un temps mort à la 34’ (57-60), Egle Sulciute qui s’assied en bout de banc, ne l’écoute pas et n’a même pas un regard pour lui. Bizarre, vous avez dit bizarre ? En tout cas les Hennuyères s’arrachent, menées 59-65, elles reviennent à 64-65 sur un panier en contre attaque de Laura Garcia. Il reste 42 secondes à jouer, Montpellier a la balle. Alors qu’il ne reste que deux secondes sur la possession Sugar Rodgers plie le match en réussissant son 6ème panier longue distance (64-68). Les Hennuyères peuvent avoir des regrets…si seulement elles avaient eu un peu plus d’adresse aux lancers francs (17/28)…bilan : 6e défaite consécutive, 10e place du championnat et play downs en ligne de mire.

 « Nous avons tout donné mais ce n’était pas assez »

« Ouf », c’est le premier mot prononcé par l’entraîneur montpelliérain Rachid Méziane : «  nous ne nous attendions pas à un match facile, nous savons que Saint-Amand est une équipe qui ne lâche rien et qui est soutenue par son public. Nous avons eu le mérite de ne pas être décrochés, nous avons fait les stops défensifs qui fallait pour reprendre la main. Je félicite les joueuses. Défensivement c’était du très haut niveau en deuxième mi-temps. J’ai apprécié cette défense en équipe. Tous les matchs sont des finales, c’est le charme de notre championnat. Nous voulons nous accrocher à cette 4e place. Nous sommes contents et satisfaits d’avoir gagné ce match. J’ai juste envie de savourer ».

La meneuse Romane Bernies reconnaît que « ça n’a pas été simple. Nous avons du livrer une grosse bataille. La semaine a été compliquée avec des changements (à compter du 7 mars, le club héraultais dispense Aurélie Bonnan de toute activité jusqu’à la fin de son contrat. Damien Leroux et Nicolas Perez ont été nommés assistants). Nous nous sommes remis dans le droit chemin, nous avons repris confiance. Encaisser 65 points c’est correct. La différence s’est faite sur les tops défensifs, les rebonds que nous sommes allées chercher et le 3 points de Sugar ».

L’entraîneur hennuyer Fabrice Fernandes est déçu, « sur l’intensité et l’engagement je ne peux rien reprocher aux joueuses. Il a peut-être manqué une rotation, un second souffle. Nous avons eu les tirs ouverts, nous ne marquons que 28 points en deuxième mi-temps, nous avons eu les opportunités ».

Meilleure rebondeuse, Marie-Bernadette Mbuyamba estime que « ça se joue à rien. Le trois points fait la différence, c’est impossible derrière de raccrocher. Nous avons donné tout ce que nous avions, nous méritions de gagner. Cette petite erreur défensive nous coûte cher, c’est regrettable. Il ne faut pas baisser les bras, ça doit passer contre les autres équipes ».

Meilleure marqueuse, Ashley Bruner garde espoir, « ce 3 points nous a cassées. Nous avions la bonne mentalité, c’est dur de perdre comme ça, nous sommes déçues, nous avons tout donné mais ce n’était pas assez. Il faut continuer à travailler ! ». 

Saint-Amand Hainaut Basket – Montpellier : 65-69 (24-20, 13-18, 16-14, 12-17).

SAHB : Fouasseau 2, Marizy 11, Garcia 15, Bruner 19, Sulciute 10 puis Mbuyamba 8,  Marie, Ngo Ndjock.

Montpellier : Rodgers 18, Batkovic 14, Hurt 13, Bär 5, Bernies 10 puis Sacko 5, Mame, Lardy 2, Koné 2.

Anne Seigner

Publié par Anne Seigner le 11 mars 2018
Ashley Bruner Fabrice Fernandes Marie-Bernadette Mbuyamba Rachid Meziane Romane Bernies
(Basket) Les Hennuyères battues sur le fil par les Montpelliéraines
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email