Nouvelle série d’inauguration des « Salons numériques » sur le territoire de la Porte du Hainaut (Douchy-les-Mines, Roeulx, Haveluy, et Denain), ce déploiement est devenu nécessaire face aux besoins E-citoyen et à l’administration dématérialisée (visuel Nadia Rahmani dans le salon numérique à Douchy-les-Mines).

(Salon numérique présenté par Christian Montagne à Denain)

La maîtrise du Digital, un enjeu de proximité !

Depuis le début des années 2000, la montée en puissance du réseau internet est impressionnante, mais impose également une inégalité criante entre les différents territoires de France. Sur le Valenciennois, la fibre optique commence à irriguer cet arrondissement extrêmement étendu géographiquement. D’ici l’année 2020 comprise, les zones grises devraient faire place à une connexion via la fibre optique ce qui modifie la problématique de l’accès au réseau internet.

En effet, aujourd’hui, la difficulté est le virage assez rapide vers la dématérialisation totale des services, déjà l’impôt sur le revenu, mais aussi la CAF, CPAM, CCAS, etc. Pour  alimenter la gestion de votre dossier, sauf rendez-vous pour des cas particuliers, vous devez maîtriser l’usage, et c’est cet aspect qui pose problème, l’égalité face à l’usage.

« Les ENP étaient désertés», Alain Bocquet

Face à cette donnée numérique, l’EPCI de la Porte du Hainaut avait déployé, dès 2007, 61 ENP (Espaces Numériques de Proximité), 1 200 ordinateurs « pour un coût (conséquent) de 1,2 millions d’euros. Nous avons fait notre devoir à l’époque. Au fil du temps, ces ENP sont désertés », commente le président de la CAPH.

Salon numérique à Haveluy

La problématique est donc ailleurs. Elle ne repose plus sur l’outil informatique, mais sur l’utilisation du DigitaL C’est pourquoi, neuf Salons Numériques sur 8 communes, principalement dans les quartiers « Politique de la Ville », bénéficient de ces nouveaux lieux de connexion pour votre smartphone, ou autre, avec également des outils à disposition. Un espace convivial où vous « pouvez vous connecter en WI-Fi sécurisé. Ensuite, des tablettes filtrées sont à disposition », souligne Nadia Rahmani, responsable et formatrice sur ces salons numériques.

L’accès aux sites internet de la vie quotidienne administrative devient, ou sur le point de l’être, un écueil citoyen de taille. En effet, une génération des citoyens français n’est pas rompue à la navigation sur le web. « Près de 250 ateliers sont programmés pour la sensibilisation de la population », ajoute Nadia Rahmani.

Au sein du Beffroi de Douchy-les-Mines, proche de l’Imaginaire, dans les locaux de la mairie de Roeulx, au sein de la mairie annexe d’Haveluy, et enfin dans le centre socio-culturel (Faubourg du Château) à Demain, quatre « Salons Numériques » sont opérationnels pour les administrés des villes citées.

Salon numérique à Roeulx

Le Sous-Préfet, Christian Rock, a souligné tout l’intérêt de cette offre de service de proximité. Elle revêt un caractère pratico-pratique certain « comme une pré-inscription pour l’obtention d’une CNI (Carte Nationale d’Identité), vous réduisez à un seul rendez-vous votre démarche au lieu de 2 ». Une initiative intéressante face au retrait de la délivrance des CNI pour toutes les communes ne disposant pas du matériel biométrique nécessaire. Ce choix des villes « équipées », directement réalisé par la Préfecture, avait agacé un nombres d’élus conséquents.

La Grande Ecole du Numérique à Denain

Autre information à la pollution, la campagne de recrutement démarre pour la deuxième session de formation la Grande Ecole du Numérique sur Denain. Jean-François Delattre et Michel Lefebvre, toux deux en charge du numérique à la CAPH, font la promotion de cette formation intensive sur les métiers du web. « Quinze places sont disponibles, le recrutement démarre maintenant« , indique Jean-François Delattre. Cette formation pragmatique se ventile à travers 4 mois de théorie, plus 2,5 mois de pratique.

Pas besoin de découvrir le dernier algorithme du siècle, les métiers du web sont légions dans le tissu des PME/TPE, voire des petites collectivités locales, pour assurer la transition vers le net. « Ces acteurs ont besoin de personnes ressources, un peu le principe du couteau suisse sur le web. Ils doivent être en capacité de maîtriser toutes les compétences nécessaires dans ce type de structure », explique Christian Rock.

Renseignez-vous sur le site du prestataire formateur  Webforce3 : http://www.wf3.fr/

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 25 juin 2018
ENP Espace Numérique de Proximité La Porte du Hainaut
L’égalité citoyenne face à l’usage du Digital !
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email