La venue de la méga star national Patrick Bruel pour la réouverture du théâtre de Denain, le 02 février prochain, constituera incontestablement le coup médiatique culturel de ce début d’année 2019. Retour sur une programmation culturelle aussi riche que variée au sein de la ville Feumière.

Vente des places le dimanche 14 octobre pour la venue de Patrick Bruel à Denain le 02 février 2019.

Sous la houlette d’Emmanuel Cherrier, adjoint à la culture à la ville de Denain, le programme culturel de cette saison 2018/2019 est particulier compte tenu de la réouverture de son Théâtre en janvier 2019. De fait, c’est un exercice atypique à plus d’un titre. Qui dit inédit pose la question d’un événement à la hauteur de cette restauration du Palais Garnier au 1/5, pour un coût de 2  millions d’euros financé par la Porte du Hainaut puisque ce lieu de culture est d’intérêt communautaire.

D’abord, l’événement patrimonial de ce début d’année 2019 sera évidemment la réouverture du théâtre de Denain, restauré complètement avec notamment un Fumoir revisité pour le plaisir du grand public.  Cette date marquante devait s’accompagner d’une fulgurance artistique. « Nous avons sollicité Patrick Bruel pour devenir le parrain de cette réouverture du Théâtre de Denain à l’instar de Bernard Lavilliers en 2001. C’est pour cette raison qu’il a accepté de venir dans une petite salle, ce qui ne lui arrive jamais. Il suffit de regarder la liste des salles durant sa tournée actuelle. Toutefois, Denain méritait bien un artiste de cette pointure. Denain revient dans la cour des grands », explique Anne-Lise Dufour.

Effectivement, l’habitude est de se produire dans des salles avec des milliers de place, et surtout de faire le plein. « Son dernier spectacle avec plusieurs milliers de places a fait le plein en trois heures », souligne la première magistrate.

La conclusion est limpide. Afin de mettre en vente ses places, entre 540 et 550 places maximum, il est impératif de créer les conditions d’une vente sereine, équitable, sachant par avance que la frustration sera immense pour ceux qui n’auront pas le sésame.

La municipalité a pleinement conscience de cet état de fait. Ainsi, le dimanche 14 octobre, dès 9H, les places disponibles seront mises en vente physiquement à la mairie de Denain. « Elles seront toutes mises en vente. Aucun élu(e), ou ami(e)s, n’auront de passe-droit. Chacun devra se positionner dans la file d’attente pour obtenir son billet. Ces billets seront nominatifs. De plus, un acheteur ne pourra prendre que deux billets maximum afin d’éviter tout phénomène de fraude, de revente au noir etc. », précise Anne-Lise Dufour.

Le parvis de l’Hôtel de Ville de Denain sera évidemment placé sous haute sécurité. « J’ai prévenu les service de la Sous-Préfecture pour obtenir les moyens d’une sécurisation optimale », ajoute l’édile de la commune.

La tarif est de 50 euros, il est unique. « Bien sûr, la vente des places ne finance pas le cachet de Patrick Bruel. Le dit cachet est de 120 000 €, vous pouvez multiplier par 5 ce montant pour un autre spectacle de Patrick Bruel », précise Anne-Lise Dufour.

«  Je n’endette pas la ville », Anne-Lise Dufour

En toute logique, les critiques ont fusé sur le coût important associé à cette venue de l’artiste. «  Non, je n’endette pas la ville de Denain. L’absence de disponibilité du Théâtre pendant la phase des travaux a permis d’économiser. Nous avons fléché une modification au budget 2018 à hauteur de 65 000 €. Ensuite, le coût global, moins la vente des billets, reviendra pour la commune à 80 000 € pour un retentissement exceptionnel », poursuit Anne-Lise Dufour.

Ensuite, quelques points techniques « avec un paiement des places uniquement par chèque ou en espèces. Une file d’attente pour les PMR (Personnes à Mobilité Réduite) est prévue, 12 places pour les fauteuils roulants seront disponibles », précise un technicien.

D’ailleurs, un facebook live sera mis en place durant cette vente afin que rien n’échappe aux autorités.

Pas seulement Patrick Bruel…

Bien sûr, il serait très très réducteur d’’évoquer ce programme de la deuxième ville du Hainaut sous le seul prisme de Patrick Bruel.

En effet, dès le vendredi 05 octobre, le groupe Nanokill va se produire dans le quartier du Faubourg du Château. Le coût des places est extrêmement accessible, 3 € en tarif plein, et 1* en tarif réduit. D’ailleurs, trois spectacles dont le Cover Jazz Band (le 09 novembre), et Game Over (le 16 novembre), sont en vente à ce tarif. « Je rappelle que la commune subventionne très largement le prix (bas) de ce billet. En effet, ce type de spectacle n’est jamais autofinancé par la vente des billets », précise l’adjoint à la culture.

Autre temps fort de cette fin d’année 2018, la venue de l’artiste Laura Laune. L’humoriste en pleine ascension viendra se produira le 28 octobre au sein de la Salle Baudin, elle aussi restaurée depuis deux ans.

Ensuite, le deuxième week-end de janvier 2019 marquera la réouverture officielle à travers la cérémonie des voeux du premier magistrat. « C’est pourquoi, le week-end du 19 et 20 janvier sera dédié à une journée portes ouvertes du Théâtre de Denain rénové, mais également du Musée qui connaît également une rénovation lourde », précise Emmanuel Cherrier.

Puis, le 02 février marque la réouverture artistique de ce Théâtre à la vénitienne, presque unique en son genre, avec Patrick Bruel.

D’autres événements sont à noter comme la soirée « Woodstock Expérience », un événement au Théâtre de Denain (mais pas dans le Fumoir).

Après la venue de Patrick Bruel, l’autre star de la scène a foulé les planches est le célèbre showman Kev Adams. « Il revient le 27 février prochain ce qui prouve qu’il a été bien reçu à Denain la dernière fois », précise Emmanuel Cherrier.

Impossible depuis Patrik Roy d’oublier le son Métal, il colle à cette commune comme une seconde peau. Si les Métalurgicales ont disparu pour des raisons budgétaires, un spectacle de musique Métal à toujours sa place dans ce programme annuel. Cette fois, c’est ‘ »In Théâtrum Dénonium IV », le samedi 02 mars 2019, «  qui viendra dans ce théâtre restauré. Ce coté décalé du lieu, et de la musique, connaît un succès. Nous avons été même copié par l’Opéra de Strasbourg «  , souligne l’adjoint à la culture.

Enfin, la venue d’un autre artiste de renom, Claudio Capéo, est programmée le 11 mai prochain. Cette présentation rapide démontre que cette programmation 2018/2019 est éclectique, mais également exceptionnel.

Le programme complet sur le site de la commune http://www.ville-denain.fr/node/34

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 3 octobre 2018
Anne Lise Dufour Emmanuel Cherrier Patrick Bruel
Anne-Lise Dufour « Denain rméritait bien un artiste de cette pointure »
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email