Au sein du CCAS Raymond Bede à Saint-Amand-les-Eaux, un salon numérique est disponible pour les Amandinois. Cette inauguration boucle un déploiement pour l’usage numérique sur les différents bassins de la Porte du Hainaut.

Un salon numérique en attendant la fibre optique

Avec ce dernier espace numérique, la Porte du Hainaut achève son opération de mise en place de salons numériques où l’utilisateur vient profiter d’une connexion, d’un outil, voire d’un conseil sur le juste usage du web. Le coût total de cette opération communautaire est de 39 328 €, neuf salons numériques ont été installés, dont huit sont situés dans des quartiers politiques de la ville : Beffroi (Douchy-les-Mines), Annexe maire  d’Haveluy, PIJ de la Sentinelle, Bibliothèque municipale de Raismes, Hôtel de ville et CCAS Faubourg du Château à Denain, Hôtel de ville de Roeulx, le bibliothèque de Wallers-Arenberg, et donc le CCAS Raymond Bede de la cité thermale. 

Sur cet espace, deux tablettes par site, mobilier, wi-fi gratuit et sécurisé, mais chose unique « le bailleur social SIGH a offert deux postes fixes en plus de l’équipement habituel des autres salons numériques », précise Nadia, en charge de cette nouvelle offre aux citoyens. Cette dernière supervise également la mise en place d’ateliers pour utiliser au mieux les possibilités du web.

« Aujourd’hui, aller sur internet n’est plus facultatif, c’est une obligation pour des démarches administratives. C’est en marchant que l’on apprend ! », lance Alain Bocquet bien conscient qu’une nouvelle ère contrainte s’ouvre sur le net.

C’est pourquoi, des ateliers d’informations sont proposés aux administrés. « Le CCAS de St-Amand-les-Eaux a déjà accueilli deux journées d’ateliers de 12 personnes », précise l’édile de la commune.

Jean-François Delattre, le vice-président de la CAPH maître d’orchestre de cette politique numérique, conforte ce propos : « Ce n’est plus un choix d’effectuer ces démarches administratives sur le net. J’entends parfois des personnes âgées de plus de 70 ans disant, je n’ai pas besoin d’internet. C’est faux ! Il faut vivre de nos jours au quotidien avec le net pour tous les citoyens ».

Animateur d’un Salon Numérique

Pour sa part, Michel Lefebvre, président de la commission dédiée à cette installation, met en exergue cette nouvelle approche du web. « C’est une révolution de l’usage numérique. Il faut que tous les usagers s’y mettent ! Dans ce cadre, inscrivez-vous aux ateliers afin de participer aux ateliers avec un animateur de la Porte du Hainaut », conclut-il.

Sur la commune de Saint-Amand-les-Eaux, cette installation se conjugue avec l’arrivée prochaine de la fibre optique sur la ville-centre de l’Amandinois. La vitesse de navigation aidera grandement à l’usage approprié d’internet par le plus grand nombre d’utilisateurs.

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 7 octobre 2018
La Porte du Hainaut salon numériques
L’usage du net n’est plus un choix
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email