Peu de communes ont un passé aussi fourni dans le Valenciennois, c’est pourquoi le maire de Millonfosse élu en 2014, Michel Lefebvre, s’est attaché à mettre en lumière cette histoire locale à travers l’édition d’un livre !

Lundi soir, les élus de Millonfosse ont présenté le livre retraçant l’histoire de la commune. « Des élus fiers de leur réalisation », souligne Michel Lefebvre, car cette date marque une aventure livresque aboutie, retour sur cette genèse !

Un écrin de verdure où chante une rivière

Séance de dédicaces pour le lancement du livre sur l’histoire de la commune

Le titre de cet ouvrage ci-dessus fait référence au poème  » Le dormeur du Val  »  d’Arthur Rimbaud, car ce village rural de 720 habitants environ revendique une vie paisible en son sein…

Depuis 1994, la revue locale « consacrait une page à l’histoire de la commune. Je me suis demandé pourquoi nous ne ferions pas une compilation de ces archives afin de balayer les périodes de l’histoire locale grâce à notre historien du cru, Bernard Lecomte (pour les textes) », déclare Michel Lefebvre.

Dès son élection en 2014 à la suite de Claudine Glorieux, Michel Lefebvre a demandé à Bernard Lecomte de concevoir un ouvrage durant ce mandat municipal.

« Millonfosse était sous l’autorité de l’Abbaye d’Hasnon », Michel Lefebvre

Cette commune rurale de l’Amandinois trouve ses racines dès les années 1 300. «  En effet, à l’instar de Bousignies, Millonfosse était sous l’autorité de l’Abbaye d’Hasnon avec comme conséquence directe, l’absence d’un cimetière et d’une église. Ce n’est qu’en 1789 que la naissance de la commune de Millonfosse a prix forme avec les Cahiers de Doléances (déjà à l’époque) « , explique l’édile de la commune.

L’ancienne Mairie-Calvaire

Cet ouvrage est divisé en quatre parties, la première précise la position géographique particulière de cette commune construite en zone humide, au bord de la Scarpe, si proche de Saint-Amand-les-Eaux. Ensuite, une autre partie retrace la vie politique de Millonfosse, une histoire où l’école et l’hôtel de ville sont étroitement liés. Par contre, en 1853, l’édification d’une mairie-calvaire est quasi un cas unique. « L’idée du concepteur était de réconcilier le laïc et le religieux. D’ailleurs, pour la restauration en 2006 de ce site patrimonial, la ville de Millonfosse a reçu une subvention du Journal « Le Pèlerin », mais également de la Fondation du Patrimoine », précise le premier magistrat de la commune. Bien avant la loi de 1905 dédiée à la séparation de l’Eglise et de l’Etat, tout en apaisant les tensions de part et d’autre, cette construction locale voulait rassembler sans opposer deux mondes distincts, si proches, si éloignés, et pourtant composants indissociables d’un corpus sociétal indivisible !

Aujourd’hui, le temps a fait son oeuvre et la Maison du Peuple s’est établi sur un autre site à l’entrée de ville en venant de l’autoroute, elle a d’ailleurs été rénovée en 2016 avec une salle des fêtés et un hôtel de ville attenant.

Autre partie, des témoignages d’habitants et d’anciens combattants couvrant les deux guerres mondiales sont présents dans cet opus local. « Pour le centenaire de la Guerre 14-18, nous avons d’ailleurs réalisé une exposition », précise-t-il.

Enfin, cette ville à l’histoire agricole est également emprunte d’une modernité. « Notre commune est extrêmement bien positionnée géographiquement, proche de l’autoroute Lille-Valenciennes, à quelques kilomètres de Saint-Amand-les-Eaux, elle est de fait très prisée. Nous n’avons plus de foncier, sauf face à la mairie que nous réservons à un prochain programme de logements. Millonfosse se développe avec une volonté de mixité intergérationnelle. D’ailleurs, nous avons une école primaire (donc maternelle et élémentaire) avec 3 classes et 72 écoliers. Pour autant, nous faisons attention au maintien du coté paisible de Millonfosse », précise le maire.

« Ce livre est celui de l’Amicale des élus », Michel Lefebvre

Bien sûr, le nerf de la guerre est le financement de cette impression. Longtemps sans solution, c’est un fait du hasard qui a permis avec un éditeur cette réalisation « de 500 exemplaires grâce au financement à 50% par l’association de l’Amicale des élus (actifs et anciens). Ensuite, 30% sont financés par les pré-souscriptions (15 euros) à l’achat de cette édition et les sponsors. Enfin, les derniers 20% sont assurés par une subvention municipale. Je remercie également Eric Renaud, Conseiller départemental, dans le cadre de l’enveloppe AIL (Aide à l’Initiative Locale) dont bénéficient les Conseillers départementaux pour les associations locales », conclut le maire de Millonfosse.

Aujourd’hui, ce livre superbe par ses textes et photos est disponible à la mairie de Millonfosse, mais également au sein de l’Office du Tourisme de la CAPH, Grand Place à St Amand-les-Eaux au prix de 18€ ; paiement exclusivement par chèque à l’ordre de l’amicale des élus de Millonfosse.

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 9 janvier 2019
Michel Lefebvre Millonfosse
Millonfosse écrit son histoire
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email