De manière symbolique, le maire de Denain a organisé une communication presse pour informer les Denaisiens du démarrage du chantier du cinéma. Oui, il se construit malgré un retard conséquent (Visuel Anne-Lise Dufour pointe du doigt le chantier du cinéma).

(Sur la droite du visuel, délimitation avec l’emplacement du futur cinéma et du parking associé)

Anne-Lise Dufour : « Un cinéma à Denain dès fin 2019 »

Les rumeurs très informées bruissent sur la commune avec une certitude le chantier du cinéma serait abandonné ! « Non, nous avons pris deux ans de retard pour des raisons d’aménagements environnementaux imposés par la DREAL notamment, mais également des sondages du coté des anciens puits miniers sur ce site. Même compte tenu de ce délai, l’investisseur est toujours présent. A tous les sceptiques, aujourd’hui marque le début de ce chantier du cinéma sur Denain achevé d’ici fin 2019 », explique Anne-Lise Dufour, la maire de Denain. La première magistrate pousse la précision sur l’aspect économique : « Ce sera le cinéma le plus accessible financièrement du territoire ! Il n’existait plus de cinéma à Denain depuis le début des années 80, il y en avait 3 à l’époque (et 10 000 habitants de plus) ».

En travaux préliminaires, la commune se devait de créer les conditions d’un double accès voiture à ce cinéma de centre-ville. 

Délaissé vert sur lequel le cinéma va s’implanter

Sur la gauche, DGA de Denain

Ce projet MEGARAMA comprendra 7 salles avec environ 800 salles sur « 7 000 M2 voire un hectare avec les voiries dédiées. Nous avons fermé une voie, communale depuis 2012, afin de créer une desserte d’accès au Cinéma, coté Carrefour, pour un coût d’environ de 50 000 € »;, explique François Van Iseghem, DGA sur la commune de Denain. Un autre accès sera possible coté Rond-Point Avenue Jules Mousseron.

Voilà le début opérationnel d’un chantier 100 % privé et assez court de fait. Le plus simple pourrait-on dire tant le volet administratif est lourd en France. D’autant plus sur un territoire comme Denain avec un ancien terrain pollué comme celui des Pierres Blanches. « Nous payons la double peine, le départ de l’industrie, et la dépollution des sites environnants comme ce terrain délaissé que nous avons cédé pour l’euro symbolique à MEGARAMA, voire la nature qui reprend ses droits 40 ans après avec des aménagements obligatoires pour construire ce cinéma », conclut le maire.

Tout cela pour relevé le défi du retour du 7ème art Denain, un sacré pari réussi !

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 15 janvier 2019
Cinéma Denain MEGARAMA
Le cinéma à Denain, cela se précise !
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email