Au sein du Théâtre de Denain magnifiquement rénové, l’équipe municipale avait organisé sa cérémonie des voeux à la population. Le choix du déroulé fut teinté d’originalité avec un accent tonique sur le Nouveau Denain, celui qui attire les investisseurs.

La culture restaurée

Intérieur du Fumoir

Le bâti culturel réhabilité avait pris ses habits de lumière pour accueillir les premiers visiteurs vendredi soir, la file d’attente était assez dense sur les marches, mais le regard était captif, pourquoi donc ? Et oui, invariablement chaque curieux avait un oeil admiratif face à ce théâtre, presque inquisiteur cherchant le plus beau trait architectural, la ligne la plus parfaite. Oui, nous étions sur les marches d’un défilé de haute couture culturelle. Puis, vous franchissez la porte en prenant la mesure de ce volume décontraint, lumineux, où après quelques marches, vous rentrez au premier niveau de la salle du Théâtre de Denain. Des fauteuils neufs, une scène revisitée, un éclairage avec ses effets de lumière, une sonorité où un trousseau de clés tombant fait un bruit sourd et fugace, car tout est plus feutré dans un théâtre de qualité. Le talent est discret par essence, seule la performance se doit d’être entendue. 

A l’étage, outre le balcon du Théâtre, vous avez également le « Fumoir » magnifiquement restauré. Une exposition profitera de la dimension culturelle de l’espace, une manifestation associative bénéficiera d’une sérénité, car en ces lieux on ne crie pas, on porte sa voix, au pire à la fin de l’envoi « Je touche » disait Cyrano !

Même si ce le Théâtre de Denain n’est que la réplique au 1/5 du de l’Opéra Garnier, c’est 1/5 de bonheur au bénéfice de tous les Denaisiennes et Denaisiens, un écrin public formidable pour la culture aussi diverse soit-elle, tant par des représentations classiques que dans le venue d’un concert de musique Métal, incontournable à Denain (article mémoire Patrick Roy https://anotherwhiskyformisterbukowski.com/2016/02/15/patrick-roy-le-metal-et-les-victoires-de-la-musique/)

Association d’investisseurs bien intentionnés

Après une cérémonie de voeux 2018 marquant la fermeture du Théâtre pour travaux, le cru 2019 était consacré à la découverte pour les administrés de ce bijou de rénovation. Mais l’année 2019 ne se résume pas uniquement à la restauration du Théâtre de Denain, tout comme de son Musée. En effet, des chantiers prochains investissent la ville. Cela tombe bien, de nouveaux investisseurs sur le parvis du Théâtre, voyant un étrange bâtiment éclairé, avec un lustre digne de la Galerie des Glaces, sont rentrés sans crier gare. Perdus dans les couloirs, et après une déambulation impromptue, ils se retrouvèrent sur scène. Par accident croyaient-ils ! Non, ce n’était pas un hasard, mais un guet-apens amical, car un présentateur attendait cette association d’investisseurs bien intentionnés. Jean-Michel Lobry, le régional de l’étape, était le Monsieur Loyal de cette soirée pas comme les autres.

Comme les Mousquetaires, ils sont quatre, difficile de trouver le D’Artagnan tant certains mauvais esprits diraient qu’ils sont bien intrépides, sans doute du sang Gascon coulent dans leurs veines… !

Trombinoscope démasqué

Olivier Labarthe et Abel Mahboub

Tout d’abord, celui dont l’infox est certaine, aussi sûre que le France va vendre Alsace et la Lorraine à l’Allemagne mardi prochain, savait qu’il n’y aurait point de cinéma à Denain, le 7ème art remballe ses jouets. Que nenni, Olivier Labarthe, directeur général de MEGARAMA, était présent sur scène pour affirmer avec force : « Nous ouvrirons un cinéma de 7 salles (environ 1 000 places) avant la fin 2019 ». Seule incertitude, cette ouverture interviendra entre le Blockbuster Star Wars ou du célèbre 007, grosse angoisse, les mauvaises langues avaient donc raison, mais très très très partiellement ! Le DG de l’entreprise remercie chaudement la première magistrate Anne-Lise Dufour, et ses équipes, mais aussi les services de l’Etat et à travers eux, Christian Rock, le Sous-Préfet de Valenciennes, car tout ne fut pas simple dans cette cité chargée d’histoire , d’où ce retard significatif consécutif à des travaux en sous-sol, aménagements bucoliques voire animaliers etc. Oui, un site, même ancienne friche industrielle, redevient 40 ans après la preuve vivante que Charles Darwin avait raison, la nature reprend ses droits et la théorie de l’évolution demeure une roue perpétuelle ! 

Ensuite, Cédric Delelis, Président du Directoire de KIS, est venu présenter son programme de logements. « Notre objectif est l’accès à la propriété. Nous portons un projet de 18 logements individuels dans le quartier du Château. Nos réalisations sont adaptés pour des primo-accédants ». En clair, un promoteur non perfusé par l’Etat vient s’aventurer sur les terres denaisiennes, encore un Robinson Crusoe en plein crise de délirium tremens sans doute.

Dans la foulée, Abel Mahboub, Directeur du Pôle tertiaire de Promoval, est présent également pour exposer son projet d’un pôle de loisirs se situant aux portes du futur cinéma, proche de Carrefour, à quelques encablures du prochain Centre aquatique de Denain. Ça c’est du positionnement de produit ou je ne m’y connais pas !

And last, but not least, la logistique arrive en force avec LOG. Déjà présente sur le port public de Bruay/Saint-Saulve, cette entreprise logistique née en février 2002 « va construire 100 000 M2 de bâtiment couvert, soit 10 hectares, sur les 20 hectares cédés par la ville de Denain (validation de l’Etat) », souligne Franck Grimonprez, le chef d’entreprise, ex président de l’association NéOval dans l’ex Zone Franche Urbaine du Valenciennois qui n’est pas étrangère à l’arrivée du Contournement nord…, mais c’est une autre histoire ! « Comme la maire de Denain négocie tout, j’ai accepté de construire également 4 800 M2 de plus pour accueillir des PME/TPE », ajoute Franck Grimonprez.

Nouveau Denain, nouvelle identité graphique

Fière d’accueillir les premiers visiteurs « dans le fleuron culturel de la ville de Denain », souligne l’édile, elle commente l’actualité nationale si inquiétante ! « Si les revendications des Gilets Jaunes sont légitimes. Il n’est pas acceptable de voir ces violences, voire la volonté de renverser un gouvernement légitimement élu, un Ministère attaqué, c’est le populisme, le nationalisme ». Assurément, les violences en tous genres dégradent l’image de toute une République, sans parler des violences sur les journalistes. Raccompagner des journalistes hors de la ville, présents à Bourges la semaine dernière, sur le chant de la Quenelle… comment dire, c’est du déjà vu dans les années sombres voire aujourd’hui dans d’autres pays bien connus !

Dans la logique d’une nouvelle dynamique instillée par l’équipe municipale, la ville de Denain s’est dotée d’une nouvelle identité graphique, un nouveau logo (en arrière plan sur la photo d’accueil avec Anne-Lise Dufour). L’agence 360, basée à Valenciennes, est à l’origine de cette création originale, très pétillante !

Au titre des annonces, Daniel Cotton, 1er adjoint, a dévoilé d’autres axes de travail. En effet, un prochain commissariat dédié à la Police municipale sera construit tout à coté de la Maison de Justice actuelle. Enfin, outre la poursuite du déploiement de 400 caméras de vidéo-surveillance, un numéro vert sera prochainement disponible afin de contacter en direct l’équipe de la Police municipale de plus en plus étoffée avec des résultats à la clé. « La délinquance à baissé de 18,9% en 2018 sur la ville de Denain », indique Daniel Cotton.

Voilà le résumé non exhaustif d’une première soirée passée dans le « Nouveau Denain », on a connu des situations plus tristes.

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 19 janvier 2019
Anne Lise Dufour Denain Théâtre de Denain
Nouveau théâtre, nouveau Denain !
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email