Vendredi 22 mars, en présence du directeur général de l’ENTE, Bruno Matteucci, et des responsables techniques de l’outil public de santé de Valenciennes, les étudiants civils de l’ENTE ont présenté leurs projets « vert » d’aménagement d’une partie du parking du CHV, en l’occurrence un mur végétalisé.

5 projets, 5 conceptions différentes d’un aménagement écologique d’un site public

Ces formations en deux ans pour ces apprenants, post BAC et +, sont l’occasion de travailler des projets précis d’aménagements urbains. Pour autant, il n’est pas toujours possible d’étudier un projet aussi local, et surtout aussi concret. En effet, le Centre Hospitalier de Valenciennes a confié une étude à l’ENTE relative à l’aménagement du parking (payant) du CHV, son aile nord-ouest précisément, à travers l’implantation d’un mur végétalisé.

Ce sont les étudiants civils dans le cursus « Aménagement Développement Durable des Territoires », de 1ère année, qui se sont mis à la tache de cette mission particulière. Chaque équipe a élaboré son projet en respectant les règles de base, le PLU (Plan Local d’Urbanisme) et PLUI (Plan Local d’Urbanisme Intercommunal), mais également les règles incontournables régissant les ERP (Etablissement Recevant du Public) en matière d’accessibilité. « Nous avons eu cinq présentations différentes. Je suis très fière de ces rendus où chaque groupe a fait ses choix, en 10 à 15 minutes, afin d’exposer son projet et sa pertinence. Ils ont eu cette opportunité de travailler sur un projet local », déclare la responsable pédagogique.

Des choix multiples

Les équipes en lice ont visité le site du CHV afin de mieux appréhender le sujet. « Nous travaillons en groupe de 3 ou 4 personnes depuis octobre dernier. C’est un projet à Valenciennes très concret pour nous, car ce type de parking est construit souvent en silo, en béton brut », souligne un étudiant avant sa présentation.

Sous une forme dynamique, chaque membre de l’équipe a exposé une partie de cet habillage d’un parking public avec un mur végétalisé. Cinq modes de présentations différents où certains projets ont choisi comme support l’acier galvanisé ou le bardage bois, voire des mixtes, avec bien sûr des accroches variées, des choix de plantes très spécifiques, aux essences locales, résistantes dans le temps ; la sphaigne de Madagascar utilisée pour la croissance des massifs et des murs végétalisés fut très mise en avant par les différents groupes. A chaque fois, le projet était très calé sur ces points.

Plus problématique, l’alimentation en eau du mur végétalisé amène plusieurs choix d’irrigation, son succès implique ou non la pérennité du dit support écologique.

Ensuite, le budget faisait partie intégrante de ce cahier des charges fourni par l’établissement public de santé, la fourchette des 5 projets fut assez large de 11 500 € à 55 000 € environ, donc mécaniquement des choix de réalisation très distincts.

Les techniciens du CHV ont conclu cette présentation instructive : « C’est un beau travail d’ensemble. Nous partons sur de bonnes bases, et je pense que d’ici une année, compte tenu des délais administratifs, ce projet verra le jour au Centre Hospitalier de Valenciennes ». Donc, le travail de qualité fourni par ces étudiants sera concrétisé par une réalisation effective d’un projet revisité par les équipes du CHV, que du bonus cette coopération… à renouveler !

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 25 mars 2019
ENTE
Projet « Vert » au CHV par les étudiants de l’ENTE
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email