Samedi dernier, au sein de la salle de cinéma de l’Imaginaire à Douchy-les-Mines, le syndicat de revalorisation des déchets du SIAVED avait convié 45 familles pour se lancer dans cette opération écologique.

Etre meilleur que bon sur vos déchets

Après Valenciennes Métropole, le SIAVED se lance dans une opération dans le domaine du traitement des déchets dans la cellule familiale, un enjeu absolu. A cet effet, le SIAVED a lancé un appel à candidatures pour des familles «Zéro Déchet». Force est de constater que le nombre fut conséquent, mais le SIAVED a mis le curseur sur le cap des 45 familles engagées.

« Nous allons accompagner pendant 6 mois ces familles avec un objectif clair, une réduction de 30% de leurs ordures ménagères », entame Patrice Bricourt en charge de cette opération au SIAVED.

Le SIAVED pilote cette opération à travers des approches pédagogiques sur le sujet. « Chaque famille va participer à des ateliers, acheter et consommer mieux, utiliser mieux, réparer mieux, jeter mieux etc. L’objectif est de trouver une seconde vie au produit, et de réduire le gaspillage d’une famille», précise un membre du SIAVED.

A noter qu’une carte des commerçants « zéro déchet » sur le territoire sera prochainement disponible

« Ce n’est pas parce que l’on ne peut pas tout faire, qu’il ne faut rien faire », Mme Richez

Bien évidemment, il est indispensable de réaliser un état des lieux. « Chaque famille a signé une charte d’engagement. Ici, elle va recevoir un Kit composé d’un pesant pour les poubelles, une pochette et sac à vrac, et un livre conseil. Elle a 15 jours pour effectuer cette évaluation », explique un membre du SIAVED.

Ces familles sélectionnées sur les trois intercommunalités, 113 communes, rentrent dans une démarche, certes vertueuse, mais très engageante. La famille Richez, participante à la 1ère opération zéro déchet sur Valenciennes Métropole, est venue témoigner. « Nous sommes une cellule familiale de 5 adultes, et notre objectif (modeste) était une réduction de 15% de nos ordures ménagères, nous avons atteint 80% », explique fièrement la mère de famille et son fils.

Néanmoins, la démarche ne soulève pas mécaniquement un enthousiaste débordant. « Le voisinage, la famille, les amis, tout le monde ne comprend pas ce comportement écologique ! », explique Mme Richez. « Il faut y aller étape par étape, une solution convient à quelqu’un, mais pas forcément à une autre. Ce n’est pas parce que l’on ne peut pas tout faire, qu’il ne faut rien faire », ajoute Mme Richez

Cette initiative doit durer six mois, mai, juin, et septembre, octobre, novembre et décembre. Un bilan sera fait en fin d’année avec en filigrane un enjeu économique et sanitaire. Pour mémoire, la moyenne nationale de consommation de déchets par habitant est de 550Kg/An, et de 652 KG/An par habitant sur ce territoire. « Au final, ces familles vont partager leur expérience », conclut l’organisateur.

La réduction des ordures ménagères consommée dans chaque famille constitue une étape écologique indispensable dans la gestion des déchets par les collectivités.

En résumé, chacun d’entre nous doit s’investir sur la réduction des déchets ménagers. Un comportement vertueux en la matière peut se comparer à un coup de billard à trois bandes, écologique, économique, et sanitaire ! Alors, à votre avis, quelle est la boule rouge sur le tapis parmi ces trois items ?

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 11 avril 2019
Siaved Zéro Déchet
45 familles passent au Zéro Déchet avec le SIAVED
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email