A l’initiative de Dorothée Callens-Debavelaere, Vice-Présidente déléguée à la Réussite Etudiante et à la Vie Etudiante, une « Soirée des Talents » a été organisée le jeudi 09 mai 2019. Seize étudiants de l’UPHF furent mis à l’honneur pour leurs talents citoyens, hors cursus universitaire, à travers une activité culturelle, sportive, sociale, voire en terme de création d’entreprise.

Dorothée Callens : « Nous sommes partis d’une page blanche pour la construction de cette manifestation »

Avec environ 12 000 étudiants, l’Université Polytechnique Hauts-de-France rassemble des profils de jeunes très divers. Sur ce terreau du savoir, certains excellent dans un domaine hors de leur cycle universitaire dans l’anonymat le plus complet parfois. Chemin faisant, au détour d’échanges, Dorothée Callens a pris conscience que les autres étudiants avaient du mal à percevoir ces talents, l’idée de mettre à l’honneur l’engagement de ces étudiants particuliers s’est faite jour. « L’objectif était de montrer ces engagements citoyens. D’ailleurs, durant cette soirée, les étudiants ont eu le sentiment d’appartenance à l’UPHF, une fierté partagée. Nous avons ces talents chez nous ! », explique Dorothée Callens.

Partons à la découverte de quelques talents hors les murs de l’UPHF dans les domaines de la création d’entreprise, création artistique, création littéraire, engagement citoyen, performance sportive, réussite au concours, et innovation.

Création d’entreprise : En cours de cursus au sein de l’école de l’Ensiame, Louis Vanetti a lancé son entreprise dans le domaine de la domotique. Elle est actuellement en couveuse au sein de la Serre Numérique. « Nous avions 3 étudiants avec ce même profil d’entreprenariat au sein de l’UPHF », précise Dorothée Callens.

Création artistique : Soillio Coulibaly suit un Master d’Art à la FLASH, sa passion est la peinture engagée. « Très vite, il a organisé des ateliers dans la résidence afin de partager sa passion avec les autres », souligne la vice-présidente. Il a également exposé au Centre d’art Ronzier, bd Harpignies à Valenciennes « je veux être témoin de mon temps pour les générations futures, pour vivre ensemble », disait-il le jour du vernissage de son exposition.

Création artistique : Charlotte Stasiak étudie également à la FLASH. Son originalité est de réaliser des dessins, sous forme d’une bulle de BD, et de les reproduire en dentelle, génial !

Création littéraire : Depuis 2014, Kenza Gherbi publie en tant qu’auto-éditeur dans le domaine de l’histoire fantastique. Il suit un cursus d’histoire-archéologie.

Engagement citoyen : Impossible de passer sous silence l’association AGORAE. En effet, elle a mis sur pied depuis 2015/2016 une épicerie solidaire à destination des étudiants, un soutien social indispensable. « Chaque année, l’UPHF abonde à travers une subvention au fonctionnement de cette association », indique Dorothée Callens.

Performance sportive : Alexis Raspilair est un étudiant en Droit aux Tertiales, et en même temps un sportif de très haut niveau dans un sport de combat, le karaté : https://www.francekarate2020.fr/les-francais/athletes/alexis-raspilair. Rappelons que le Karaté est un sport validé pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

Réussite au concours : Celine Chourchoulis a réussi le prestigieux concours de l’inspection des finances en février 2019.

Innovation : Camille Noël est une linguiste au sein de l’Université Polytechnique Hauts-de-France. Ses deux langues de travail dans le domaine de la traduction sont l’anglais et l’espagnol, mais également quelques incursions en allemand et en japonais. Elle suit une formation de traductrice multidisciplinaire, spécialisée dans le domaine audiovisuel.

Pour autant, ce qui a bluffé le public fut son initiative d’un stand-up, un show très nord-américain, afin de  présenter son sujet de thèse singulier « L’adaptation des spectacles québécois pour le public européen ». « L’idée du stand-up m’est venue des recherches que je mène actuellement dans le cadre de ma thèse sur l’adaptation des spectacles d’humour québécois au public européen. J’ai lu des ouvrages écrits par des enseignants de la prestigieuse Ecole nationale de l’humour de Montréal qui exposaient les différents procédés humoristiques qui y sont actuellement enseignés. Que ce soit pour mes recherches ou pour mes loisirs, je vais régulièrement voir des spectacles d’humour et la forme dominante à l’heure actuelle est le stand-up. Les Comedy clubs se multiplient et l’offre humoristique est très riche. Lorsque l’occasion de participer au concours artistique Show your PhD lors du Mardi des Chercheurs organisé par l’Université de Mons et l’UPHF s’est présentée, j’y ai vu la possibilité de mettre en pratique ce que j’avais pu voir et lire pour présenter ma thèse de façon originale, et parfaitement en phase avec mon sujet d’étude ; comme une mise en abîme ou une phase expérimentale », explique Camille Noël.

D’autres talents, d’autres histoires en 2020…

« La première édition fut la plus dure, car nous sommes partis d’une page blanche pour la construction de cette manifestation. L’édition 2 sera plus facile, car nous n’avions même pas une catégorie précise avant de recenser ces Talents », conclut Dorothée Callens. On attend ce deuxième cru avec impatience !

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 14 mai 2019
Dorothée Callens Université Polytechnique Hauts-de-France UPHF
Dorothée Callens (UPHF) : « Nous avons ces talents chez nous ! »
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email