Une victoire un nul pour les Amandinoises, deux défaites pour les Sambriennes. Le moral penchait plutôt du côté des Amandinoises avant ce derby disputé samedi soir salle Maurice Hugot. Les deux formations ont bataillé et c’est les joueuses de Florence Sauval qui remportent non sans mal cette troisième journée.

Des hauts et des bas

Une cinquantaine de kilomètres sépare les deux clubs, inutile de vous préciser que les voisins Sambriens avaient fait le déplacement. C’est d’ailleurs la Sambrienne Kanté qui ouvre le score (0-1). Mieux entrées dans le match, les Sambriennes font le break (1-3) mais Vautier égalise (3-3, 11’). L’entraîneur sambrien Ivan Markovski reçoit un carton jaune, il proteste à la table son désaccord. Les Amandinoises accélèrent : interception de Filipovic, contre attaque et but de Le Bihan (4-3). L’écart se creuse (9-5, 20’). Bien lancées les Amandinoises ne s’envolent pas, au contraire elles balbutient leurs attaques et manque d’efficacité face à Saibou. La bande à Abdellahi recolle (9-9, 25’) et rejoint les vestiaires en tête (10-11).

Le début de deuxième mi-temps est difficile pour les Amandinoises. Le Bihan égalise (15-15, 41’). Là c’est au tour des Sambriennes d’être chahutées et de subir de plein fouet les assauts amandinois (20-15, 49’). Au lieu de sombrer elles luttent et passent même un 4-0 en fin de match (23-18 puis 23-21). Les Amandinoises assurent leur succès sur un dernier but de Le Bihan. Elles peuvent alors chanter leur création sur l’air du lac du Connemara, à voir et à écouter…

« engagé, indécis et imprécis »

L’entraîneur amandinois Florence Sauval admet, « nous nous rendons les matchs difficiles, ça n’enlève pas les qualités de notre adversaire qui a su nous faire déjouer en attaque. Il fallait être patient, ne pas se précipiter et être efficace sur ce que nous mettions en place. Nous les avons usées défensivement, nous avons fait preuve d’abnégation et de solidité. Le match a été engagé, indécis et imprécis. Retenons la victoire, l’engagement, l’envie et la volonté de gagner ».

Rapide en contre attaque Manon Le Bihan, 5 buts, assure que « nous avons pris le match au sérieux, nous sommes bien embarquées et puis nous nous ne rendons pas la tâche facile. C’est inconscient, nous nous relâchons et les Sambriennes ont des atouts. Il faut trouver des solutions pour que ça n’arrive plus, voilà encore un axe de progression ! ».

Pour la Sambrienne Adeline Bournez « le résultat est décevant, c’est notre troisième défaite consécutive. Le match a été rugueux notamment en première mi-temps. Nous étions préparées, nous nous sommes données…nous essayons de trouver d’où ça vient pour pouvoir s’améliorer ».

HBCSA – Sambre Avesnois : 24-21 (10-11).

– HBCSA : Dos Reis (6 arrêts), Bourse-Schleret (2 arrêts), Vautier 5, Bellonet 1, Delorme 1, Malina 1, Dias 2 sur pen, Dewez 2, Filipovic 5 dont 4 pen, Barthélémy 2, Le Bihan 5.

– Sambre Avesnois : Saibou (15 arrêts), Dos Reis 1, Nadaud 2, Camara 1, Bournez 4 dont 2 pen, Kanté 3, Desmaris 1, Gomaa 5 dont 1 pen, Abdellahi 4.

Anne Seigner

 

Publié par Anne Seigner le 15 septembre 2019
Adeline Bournez Florence Sauval HBCSA Ivan Markovski Manon Le Bihan
(HBCSA) Les Amandinoises s’adjugent le derby (24-21)
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email