Après une victoire à Charleville le 2 novembre, les Hennuyères reprenaient le championnat ce samedi après une trêve internationale. Elles recevaient Basket Landes et sa célèbre capitaine, Céline Dumerc adulée par les jeunes basketteuses. Toujours en quête d’une première victoire à domicile, les protégées du président Jean-Pierre boulanger allaient-elles enfin débloquer ce compteur ? Hélas non, plombées par un troisième quart-temps catastrophique (5-20), elles ne parviendront pas à renverser la situation et s’inclinent (60-67). Elles sont désormais 8e de la Ligue Féminine.

Un troisième quart-temps fatal

La mise en route est difficile pour les deux équipes : tirs ratés, interceptions, pertes de balles. Les Hennuyères ouvrent le score (5-0) mais Suarez inverse la tendance (7-10). Le jeu s’équilibre (12-12, 16-16). Solopova puis Ellenberg à trois points donnent de l’air aux Hennuyères (23-16) mais Touré sur deux missiles longue distance recolle (30-29). Mané et Coulibaly permettent aux Hennuyères d’être en tête à la mi-temps (35-31). Pour l’instant tout va bien mais dans les tribunes le spectre du troisième quart-temps fait causer…Pour avoir déjà vécu ce scénario les supporters s’inquiètent…et ils avaient vu juste…la machine hennuyère est victime d’un bug : pas de solution en attaque et donc pas de tir dans les 24 secondes, balles perdues…conséquence : 5-20. Ayim et les siennes n’en demandaient pas tant, elles passent tranquillement un 0-11 (40-42, 25’ puis 40-51, 30’). Romana Hedjova, ex-Hennuyère plante même un trois points au buzzer. Que faire ?!? Les Hennuyères sont mal embarquées (48-64, 35’). Ellenberg et Limouzin adoucissent l’addition mais ne sont pas en mesure de rattraper ni dépasser leurs adversaires. Les Hennuyères, aux deux visages, encaissent leur troisième défaite à domicile en championnat.

« Nous répétons nos erreurs »

L’entraîneur hennuyer Fabrice Fernandes ne comprend pas « ça me pose problème 5 points en 10 minutes dans le troisième quart-temps. Nous marquons, nous faisons les efforts défensifs, nous ne marquons pas, nous ne les faisons pas. Je ne suis pas dépité mais frustré de ne pas gagner à domicile et en colère contre moi de ne pas trouver la solution. Le plus gros problème est de réattaquer le troisième quart-temps. Est-ce un problème physique ? Mental ? A force de rater les troisièmes quarts temps c’est dans les têtes. Quelle est la raison pour laquelle nous nous effondrons ? Je n’ai pas la solution. Basket Landes est une grosse équipe avec des joueuses expérimentées. Nous avons une bonne équipe, le seul souci c’est que nous répétons nos erreurs. Nous ne trouvons pas les clés pour tenir 40 minutes. Il faut trouver ce qui ne va pas dans le troisième quart-temps, qu’est ce qui fait que ça change… ».

L’entraineur landais Julie Barennes est satisfaite, « le début de match est compliqué, c’est normal après une trêve, nous manquons de rythme. En deuxième mi-temps nous resserrons les rangs en défense puis nous faisons l’écart. Venir gagner au Hainaut qui est bien cette saison c’est satisfaisant ».

Saint-Amand Hainaut Basket – Basket Landes : 60-67 (14-16, 21-15, 5-20, 20-16).

SAHB : Ellenberg-Wiley 19, Limouzin 10, Coulibaly 7, Kone 9, Solopova 9 puis Mané 6, Burton.

Basket Landes : Suarez 10, Hedjova 13, Dumerc 3, Ayim 16, Plouffe 5 puis Gaye 6, Touré 8, Paget 6.

Anne Seigner

 

Publié par Anne Seigner le 24 novembre 2019
Fabrice Fernandes Julie Barennes
(Basket) A cause d’un bug, les Hennuyères battues par Basket Landes (60-67)
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email