Depuis des mois, le nom du médecin libéral sur Denain circulait comme colistier putatif voire comme porteur d’une liste autonome. Le temps qui passe avait presque gommé cette éventualité. Aujourd’hui, sa liste est bouclée, sans retour en arrière, avec l’objectif clair de devenir une alternative crédible dans cette élection municipale cadenassée par un duel national annoncé !

Sortir d’un non-dit électoral perdant… à Denain !

Tout d’abord, qui est Ahmed Hebbar ? « Denain, j’y habite depuis 1962, j’ai suivi mes études sur la FAC de Lille. Puis,  je suis venu exercer cette profession de médecin libéral depuis 31 ans sur Denain. J’ai eu cette chance de l’ascenseur social, je veux le renvoyer et donner à la République ce qu’elle m’a donné durant toutes ces années ! », indique en propos liminaire Ahmed Hebbar.

Ensuite, son positionnement politique ne peut se dédouaner de l’engagement de Sabine Hebbar aux législatives 2017 comme candidate officielle de LREM. Battue au second tour par Sébastien Chenu au sein de cette 19ème circonscription, Sabine Hebbar « n’est plus LREM, mais plus proche des Marcheurs Libres (en rupture avec LREM) et du Modem», explique son mari. Pour sa part, il ne cache pas sa filiation à gauche « centre gauche, je suis pour l’humain. Il faut placer l’habitant au coeur des décisions et des projets. L’écologie est mon moteur, on peut me classifier dans l’écologie sociale », ajoute-t-il.

Pour autant, s’intéresser à la politique et s’engager dans une élection municipale électrisante, c’est deux poids deux mesures… ! « Avant, je considérais que tout se passait (politiquement bien). Avec l’arrivée de Sébastien Chenu, je me suis intéressé à la vie politique locale », poursuit-il.

En 2019, son nom était évoqué dans le cadre d’un rapprochement avec Yvon Riancho. « C’est vrai, nous avons échangé, mais notre tronc commun n’était pas suffisant pour continuer la route ensemble. Ensuite, je me sentais plus légitime comme tête de liste à Denain comme tenu de ma profession de médecin généraliste depuis 31 ans dans cette ville. Néanmoins, la porte reste ouverte », lance-t-il à l’endroit d’Yvon Riancho qui aurait également bouclé sa liste.

« Aucune des listes en présence ne rassemble tous les Denaisiens », Ahmed Hebbar

Ensuite, le paysage local avec les listes en présence a convaincu Ahmed Hebbar de pousser plus loin son engagement. « On ne peut pas gouverner sur des haines. Il existe des divisions sur tous les plans. On gouverne pour des clans. Il faut rassembler. Nous avons un projet pour tous. Aucune des listes en présence ne rassemble tous les Denaisiens », souligne-t-il. D’ailleurs, le titre de la liste « Denain pour tous, tous pour Demain » met en exergue cette ambition.

Par contre, Ahmed Hebbar est sans ambiguïté sur sa ligne rouge « je ne veux pas des extrémistes sur Denain »… comprenez sur différentes listes en présence !

« Notre projet est le Bien-Vivre de Demain ». Derrière ces mots, il évoque quelques pistes programmatiques : « Je ne pense pas que le cinéma où la piscine soient des sujets prioritaires à Denain. Par contre, il faut partir de l’habitant pour construire un projet, un Centre de Formation pour les jeunes me paraît indispensable. Il y a des attentes dans les quartiers dans beaucoup de domaines, notamment sur l’insalubrité ». Comme mesure symbole, il lance une initiative à la François Rufin « chaque élu laissera 20% de son indemnité à destination d’une bourse pour des oeuvres sociales ».

Sur cette liste, Jean-François Espalieu, 63 ans, retraité de la fonction publique, commente : « Nous avons des compétences dans les domaines de la finance publique, des travaux, du handicap, de l’écologie, du tissu associatif etc. »

« Je suis prêt à faire une alliance au second tour avec Anne-Lise Dufour », Ahmed Hebbar

Bien sûr, de toute évidence comme Yvon Riancho, Ahmed Hebbar va capter un électorat qui ne se reconnaît ni dans le RN ni dans une candidature de la maire sortante, encore moins dans un front républicain. « Je suis un 3ème choix crédible », indique le candidat.

La question qui brûle les lèvres est évidemment son attitude politique au second tour. Contrairement à Yvon Riancho, en cas d’absence au second tour, le candidat a indiqué qu’il ne donnerait aucune consigne de vote, voire se maintiendrait si son résultat lui permet. Pour sa part, Ahmed Hebbar est plus souple : « Je suis prêt à faire une alliance au second tour avec Anne-Lise Dufour. Par contre, j’ai un point non négociable : la laïcité ! ». En clair, en cas d’une addition des forces nécessaires pour remporter le second tour, il faudra qu’Anne-Lise Dufour écarte manu militari certains colistiers… ! Si ce cas de figure se dessine et que les positions ne bougent pas ; cela pourrait se transformer en scandale politique d’une portée que n’imagine même pas les acteurs locaux !  L’actualité du non vote d’une mesure en faveur des parents pour le deuil d’un enfant serait presque une cour de réaction. Clairement, c’est un enjeu politique « de dingue »  dans une république constitutionnellement laïque !

Pour l’administré, c’est une liste de plus dans ce concert électoral tendu à Denain, pour l’observateur, c’est un tournant dans cette campagne politique… ! Et le Rassemblement National le sait « ils m’ont approché et essayé de me dissuader de lancer une liste automne ». La balade de santé de Sébastien Chenu comme en juin 2017 pourrait-elle tournée au Cross-Country à Denain ?

En tout état de cause, cette candidature a un véritable sens politique dans ce contexte où la défaite de la majorité sortante semble accepter, valider tacitement ! La cécité politique sur l’issue, en l’état, de cette élection est insupportable pou un certain électorat. A chaque actrice/acteur politique local en présence de mesurer la portée de cette modification du paysage.

Si les urnes au 1er tour valide un écart de 20 points entre la maire sortante et le Rassemblement National, peut-être que l’on se souviendra de cet humble sujet dans un très modeste média !

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 6 février 2020
Ahmed Hebbar Denain
Ahmed Hebbar : « Ma liste est une alternative au duel Dufour/Chenu »
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email