Sur Raismes se déroule une élection hors des sentiers battus avec une candidate de droite, le Président du VAFC comme personnalité marquante, et le maire sortant Aymeric Robin incarnant la gauche historique dans cette commune. L’édile rappelle avec force son projet, les aspérités d’une gestion communale où rien ne se passe jamais comme prévu, sans oublier de répondre à Eddy Zdziech suite à l’article paru dans nos colonnes !

Aymeric Robin : « Dans une commune, vous ne pouvez pas vendre un joueur si vous avez besoin d’argent ! »

Tout d’abord, la liste « Raismes au coeur » portée par Aymeric Robin s’inscrit « dans la continuité d’un dernier mandat partagé avec René (Cher). Il y avait eu déjà un passage de témoin en 2013. Par contre, notre programme coïncide avec les besoins des habitants en 2020, ils sont différents. Eddy Zdziech propose un programme des années 90, il est parti depuis 25 ans (élu en 1995). Il existe aujourd’hui un fossé technique dans la gestion d’une commune et mécaniquement des représentativités associés, Agglo, SIMOUV, Assainissement, etc. Notre liste veut répondre aux enjeux du XXIème siècle, au niveau social, écologique, attractivité… », entame Aymeric Robin.

« Eddy Zdziech n’a visité qu’une école », Aymeric Robin

En premier lieu, au niveau bien-être, le premier magistrat répond au candidat. « Eddy Zdziech n’a visité qu’une école, celle non conventionnée. Par contre, sa visite dans les autres lui aurait permis de constater les travaux et aménagements sur les établissements Langevin, Dana, Moriamez, et Daniel Fery au niveau des peintures, du mobilier, cour d’écoles, voire des sanitaires… . L’ensemble de ses travaux sur le mandat 2014/2020 a coûté 2 millions d’euros. Bien sûr, il reste beaucoup à faire et cela figure dans notre programme », explique-t-il.

Ensuite, il met en perspective la vie d’un mandat toujours imprévisible. « Dès septembre 2017, nous voyons arriver le dédoublement des classes de CP…. C’est une excellente idée, mais l’exécution est à la charge des mairies. Donc, vous devez différer certains travaux pour le mandat suivant. Dans une commune, vous ne pouvez pas vendre un joueur si vous avez besoin d’argent, il n’y a pas de mercato !  Eddy Zdziech est trop à l’écart de Raismes pour mesurer les besoins et la réalité », assène Aymeric Robin.

La commune de Raismes est composée de 3 écoles maternelles et de 4 écoles écoles élémentaires*, plus une conventionnée, plus une non conventionnée associative.

Toujours sur le bien être, le maire ne veut pas réduire son action uniquement à la pratique du sport « absolument nécessaire. Nous voyons plus largement « le bien manger, bien bouger ». Nous avons obtenu le label « Ville, Amie des enfants », ce n’est pas par hasard », explique-t-il.

Autre composant de l’éducation des enfants, le virage numérique doit passer dans l’Education nationale « et nous lancerons l’installation de TBI (Tableau Blanc Interactif) dans toutes les écoles communales », précise-t-il

De nouveaux lieux pour les services au citoyen

Afin de mieux répondre aux besoins ciblés des administrés, Aymeric Robin évoque les statistiques de la « Maison des Services » inaugurée en décembre 2018 : « Durant l’année 2019, ce nouvel espace a reçu 8 000 personnes sur trois sujets : l’urbanisme, l’état civil, et la vie associative ».

Ensuite, il annonce la mise en service durant le prochain mandat (si élu) d’une « Maison des Droits et des Solidarités » « afin d’accueillir les personnes avec un accident de vie, cela nécessite un autre accompagnement. Enfin, nous voulons installer une Maison des Associations sur cette commune », indique Aymeric Robin. Deux bâtiments existants sont fléchés pour ces deux nouveaux services apportés aux Raismois.

Enfin, il précise que la gestion communale est également celle de la continuité « des services qui fonctionnent. D’ailleurs, dans nos services, vous pouvez venir sans rendez-vous, mais il est fondamental de maintenir des entretiens sur RDV. Ils permettent à ces personnes avec une contrainte de temps, compte tenu de leur activité, de bénéficier d’une plage de rendez-vous », poursuit le candidat.

La fracture numérique et les personnes âgées…

L’année 2017 fut l’année de la dématérialisation de l’Etat mise en oeuvre sous le mandat de François Hollande. Pour autant, cette nouvelle donne laisse sur le bord de la route une population, c’est une donnée criante de vérité.

«  Nous devons vivre dans notre époque où certaines démarches administratives s’imposent à nous. C’est pourquoi, nous allons recruter un écrivain public numérique en 2020. Cet agent de la commune accompagnera les administrés dans leurs démarches administratives en ligne », explique-t-il. Cette idée s’inscrit dans une lutte plus globale contre l’illectronisme, le nouveau phénomène tangible de ce XXIème siècle.

Enfin, précisons que la commune de Raismes sera complètement fibrée d’ici l’été 2020.

Dans la ligne droite de cette fracture numérique, la population du Valenciennois avance en âge. « En 2020, vous avez des problématiques qui n’existaient pas avant. Par exemple, avec le réchauffement climatique, vous avez le plan canicule, une réponse à apporter aux plus de 65 ans toujours actifs, mais également au 4ème âge où la perte de mobilité s’installe… », précise le maire sortant.

La démocratie participative

C’est le sujet par essence qui explose les rapports entre l’élu et le citoyen. Le maire demeure le seul (ou presque) élu de la République avec une côte d’amour. « Nous voulons poursuivre nos réunions publiques participatives sur des sujets structurants ; par exemple, l’avenir de l’ancien stade de Vicoigne », précise le maire.

Raismes ville écologique

A l’instar de la démocratie participative, l’écologie arrive dans tous les programmes. « Déjà en 2014, notre programme prévoyait un volet écologique important. Nous allons poursuivre cette dynamique », explique le candidat.

Au niveau programmatique « le sujet écologique doit faire partie intégrante de chaque projet. Par exemple, la réfection des voiries impose aujourd’hui une réflexion sur les infiltrations d’eau. D’ailleurs, nous voulons installer sur les espaces publics des îlots de fraîcheur avec de la végétation (micro-forêt) », précise le candidat/maire.

Le patrimoine et l’habitat

La commune de Raismes est au coeur du bassin minier à travers les cités, mais également son patrimoine. « Nous voulons lancer un projet de réhabilitation lourde du Château de la Princesse. Pour cela, nous devons rechercher des subventions au niveau de la Porte du Hainaut et de la région Hauts-de-France », indique Aymeric Robin.

Pour rappel, le quartier Sabatier fait partie intégrante du prochain plan du « Renouveau du Bassin Minier » initié par Bernard Cazeneuve, voir article sur le sujet : https://www.va-infos.fr/2019/03/16/le-renouveau-du-bassin-minier-poursuit-son-buzz-a-raismes/

« Il est où le déclin ? », Aymeric Robin

Sur le développement économique, le candidat rappelle une constante institutionnelle. « D’abord,  le développement économique est une compétence d’agglomération. Ensuite, venir nous donner des leçons alors que toutes les entreprises d’Eddy Zdziech sont basées hors de Raismes, c’est gonflé ! Durant ce mandat, il n’y a pas eu une seule fermeture d’entreprise. De plus, j’annonce l’installation en 2020 de 3 entreprises de proximité le long de la RD 70 (proche GIFI, restaurant chinois). Sur Vicoigne, le Lycée horticole va bénéficier d’un nouveau site pour les espaces techniques, un nouveau cabinet médical… », déclare Aymeric Robin.

Au titre de l’action communale « je suis invité dans des colloques ou manifestations partout pour expliquer notre action sur une commune du Bassin Minier. Pourquoi à votre avis ? Il est où le déclin ! », tance Aymeric Robin.

Plus globalement, le candidat résume la situation électorale. « Vous avez le choix entre l’ancrage d’une équipe tournée vers l’avenir avec un projet ou un homme providentiel ! », conclut Aymeric Robin.

La liste « Raismes au coeur » :

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 28 février 2020
Aymeric Robin Raismes
Aymeric Robin, une expérience et une vision au service des Raismois !
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email