Michel Méresse est décédé ce dimanche 05 avril 2020 suite à une longue maladie. Il était venu soutenir le maire sortant pour la présentation de sa liste au sein du Théâtre des Sources malgré son état de santé. Alain Bocquet lui avait rendu à cette occasion un vibrant hommage.

Déclaration d’Alain Bocquet :

« Je viens d’apprendre avec une immense tristesse le décès de mon ami Michel Méresse, conseiller municipal délégué de la ville de Saint-Amand-les-Eaux à laquelle il était attaché de toutes ses fibres. Il s’est battu contre cette très longue maladie qui le minait, avec une ténacité, un courage et une dignité remarquables.

Michel, éducateur spécialisé de formation, a consacré l’essentiel de sa vie professionnelle au service des personnes handicapées, au cours de laquelle il a été, notamment, le directeur de l’Institut Médico-Éducatif amandinois durant de longues années. Engagé pleinement dans la vie de notre cité thermale, il était une personnalité connue et reconnue.

Son altruisme faisait de lui un homme aimé et respecté. Toujours soucieux des autres, fidèle en cela à sa conception de la foi catholique. Nous nous sommes retrouvés dans une amitié profonde fondée autour des valeurs d’humanité et de fraternité. Je l’ai appelé pour être à mes côtés au sein du conseil municipal en 2008, il aura été un élu exceptionnel de présence active pour toutes les tâches qui lui auront été confiées.

Il a été un remarquable conseiller municipal délégué au patrimoine historique et patriotique, aux relations avec le monde combattant et aux personnes handicapées. Il a déployé un travail formidable pour la valorisation de notre Tour abbatiale, pour le chantier de réhabilitation de l’église Saint-Martin qu’il suivait de très près, ainsi que pour les commémorations de la guerre 14-18 avec notamment l’hommage exceptionnel à l’héroïne Louise de Bettignies pour le centenaire de sa disparition.

Il s’est également énormément investi sur les questions culturelles, en étant notamment à l’initiative de la création du festival international « Les Carillonades ». Son credo était, je le cite : « Saint-Amand est une ville de transmission culturelle du beau au service de la fraternité apaisante et accueillante ».

Il participait pleinement à la vie associative comme avec Amandicum qu’il a contribué à créer, ou encore avec « Les chevaliers de la Tour », dont il était un des animateurs.

Il était aussi un sportif, il avait d’ailleurs été à l’origine du cross de l’IME. Il a reçu la médaille de la jeunesse et des sports, de même qu’il était détenteur des palmes académiques.

Michel Méresse qui nous quitte, laisse un grand vide difficile à combler.

Jusqu’au bout il a accompli sa mission, il était fier d’avoir pu concrétiser, bien que malade, l’animation du rond-point « Océanie » dans le cadre du projet « Saint-Amand-les-Eaux nombril du monde » qu’il soutenait à fond.

De même, c’est avec une grande émotion et respect que nous l’avons vu, même diminué, à nos côtés lors de la présentation de la liste « Ensemble Saint-Amand au coeur » et de son programme aux dernières élections municipales. Le soutien qu’il nous a apporté mérite notre pleine reconnaissance.

Michel était un homme honnête, bon, combatif, visionnaire.

En ces moments douloureux, je veux présenter à son épouse Agnès, à ses enfants et ses petits-enfants, mes condoléances amicales et celles attristées du conseil municipal, ainsi que toute notre sympathie. La ville de Saint-Amand-les-Eaux perd un grand serviteur à qui nous rendrons l’hommage qu’il mérite après cette période de crise que nous traversons« .

Réaction de Fabien Roussel, député de la 20ème circonscription :

« Michel nous a quittés ce matin. Nous redoutions ce jour. La maladie a gagné.

Et tout de suite, les souvenirs remontent. Notre première rencontre date de 2007 quand, à l’occasion d’une Marche pour l’emploi, plusieurs centaines d’habitants de notre région décidaient d’emmener des milliers de CV à l’Elysée. Parmi eux, Michel, qui nous apportait son humanité, son calme, sa sagesse pendant les 10 jours passés ensemble à sillonner la région de Lille à Paris.

C’est à l’occasion de l’une de ces étapes qu’est né le slogan « L’Humain d’abord ». Nous en parlions souvent. C’est l’idée forte qui nous a unis durant toutes ces années passées ensemble depuis. Nous avons été élus ensemble en 2008 au conseil municipal de Saint-Amand-les-Eaux et nous travaillions, avec le service culture, au programme culturel de la ville.

Tout au long de ces années, Michel m’apportait toujours des conseils avisés. Il était celui qui apportait un regard emprunt d’amour et de justice sur chaque évènement, sur chaque actualité. Il a été d’un précieux soutien lors de mon élection aux élections législatives de 2017. Il m’a beaucoup appris sur sa foi et j’ai toujours éprouvé beaucoup de respect pour son engagement.

Il va me manquer beaucoup comme il va beaucoup manquer à Saint-Amand-les-Eaux, à celles et ceux qui travaillaient avec lui, pour la mémoire du monde combattant, la maison Louise de Bettignies, le patrimoine ou encore les Carillonnades.

Il va surtout manquer à sa famille qui ne l’a pas quitté ces derniers mois. J’adresse mon amitié la plus sincère à son épouse Agnès, à ses enfants et à ses petits enfants« .

Publié par Daniel Carlier le 5 avril 2020
Michel Meresse Saint-Amand-les-Eaux
Disparition de Michel Méresse à Saint-Amand-les-Eaux
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email