Catherine Mercier-Dhennain et sa liste sans étiquette « Objectif Escaudain » souhaite dynamiser une commune qu’elle juge « endormie sur ses acquis ». La gestion de la crise sanitaire par le maire sortant soulignerait le manque d’implication ici dénoncé.

Voilà plus 70 ans que le Parti communiste est à la tête d’Escaudain. Mais Catherine Mercier-Dhennain, avec sa liste « Objectif Escaudain », compte y mettre un terme. Fille du fondateur du Parti socialiste unifié dans la commune, la candidate a décidé de prendre son indépendance et de former une association sans étiquette l’année dernière. « J’ai été conseillère municipale pendant 12 ans, et je ne supporte plus d’être menée, dit-elle. Je suis écoeurée par le milieu politique et tous ses calculs. Aux municipales, on ne devrait pas parler de politique mais d’un projet que l’on porte pour sa ville. »

Son programme vise à ramener du dynamisme dans une commune dirigée par un parti historique qui, estime-t-elle, manque d’implication et se repose sur ses acquis depuis des années : « Les administrés me disent souvent qu’ils veulent retrouver leur ville d’antan », c’est-à-dire plus propre et plus sécurisée (grâce à la création d’une police municipale), avec une vie associative et culturelle plus présente.

Le virus pourrait changer la donne

« Objectif Escaudain » a obtenu 29,52% des voix au premier tour. L’association se place devant la liste du Rassemblement National « Escaudinois, osons le changement » (23,59%), mais toujours derrière « Ensemble pour agir, l’humain d’abord ! » (46,90%), liste du maire sortant Bruno Saligot.

Cette position donne espoir à Catherine Mercier-Dhennain, pour le moins satisfaite du timing de ce second tour. « On entend tellement d’Escaudinois mécontents de la gestion, ou non-gestion, de l’épidémie du coronavirus par Bruno Saligot. Il était si bien confiné qu’il ne communiquait aucune information aux habitants. C’est mon association qui a pris l’initiative de confectionner des masques en tissu pour en distribuer, bien avant lui », revendique-t-elle, considérant alors avoir fait ses preuves face à un « maire fantôme ».

C’est aussi par son absence que brille Geoffrey Cloet. Bien que sa liste ait été déposée la semaine dernière en sous-préfecture, le leader d’ « Escaudinois, osons le changement » reste invisible, aussi bien auprès de la presse qu’auprès de ses potentiels électeurs.

Catherine Mercier-Dhennain, quant à elle, ne compte pas faire plus de bruit qu’à l’accoutumé dans les prochains jours. « Je communiquerai par tracts et sur les réseaux sociaux, mais je ne ferai plus de porte-à-porte. Mon programme a été présenté dès le premier tour et je n’ai rien à ajouter. N’oublions pas que le virus est encore là. Je ne veux pas importuner les administrés au pas de leur porte dans un tel contexte », indique-t-elle.

La liste complète « Objectif Escaudain » :

1 Catherine Mercier – Dhennain

2 Michaël Abdelkader

3 Laure Troia-Vigneron

4 Christian Duhem

5 Franca Petrioli

6 Rarib Laamimat

7 Leila Duhem-Guesmia

8 Sylvain Rombeaut

9 Raymonde Dubois-Ledoux

10 Henri Serrao

11 Christine Brandelet

12 Emeric Mercier

13 Geneviève Etienne

14 Pierre Desray

15Sylvie Dufour

16 Jean-Pierre Kapala

17 Rita Sensale-Villella

18 Nicolas Tomaszewski

19 Carla Simon

20 Bruno Adamek

21 Patricia Debrabant

22 Sébastien Dournel

23 Thérèse Marie Van Brussel

24 Edie Delautre

25 Cathy Gazzarin

26 Paolo Masullo

27 Nadia Delhaye

28 Leonardo Pigozzi

29 Christine Trybus

30 Jordan Delannay

31 Rose-Marie Degroisse

Le second tour de l’élection municipale se déroulera le dimanche 28 juin.

Camille Michalski

Publié par Daniel Carlier le 11 juin 2020
Catherine Mercier-Dhennain Escaudain
« Objectif Escaudain » veut rompre avec 70 ans de communisme
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email