Comme dans toutes les communes françaises, les centres aérés durant cette période de gestion de Covid-19 déconfinée sont particulièrement observés. L’Etat de proximité soutient l’action sociale sous tous ses aspects. Dans cette optique, Daniel Barnier, Préfet à l’égalité des chances, est venu à la rencontre d’une initiative sur Douchy-les-Mines où un mystérieux géant fait parler (déjà) de lui.

Daniel Barnier : « Après cette période de confinement, les jeunes ont encore plus besoin d’accompagnement »

Les 55 jours de confinement furent une épreuve pour la jeunesse avec à la clé un décrochage scolaire avéré. « Après cette période de confinement, les jeunes ont encore plus besoin d’accompagnement. C’est pourquoi, le gouvernement apporte une aide financière massive, notamment sur les « colo apprenantes » où des activités pédagogiques, mais également de loisirs (avec hébergement) sont proposées. Ensuite, les centres aérés avec des actions ciblées dans les QPV (Quartier Politique de la Ville) sont également soutenus par l’Etat », commente Daniel Barnier.

Le projet DULCIACUS

Premier contact d’un nouveau groupe au sein de l’atelier vidéo/reporter

Autour d’un haut lieu de la créativité comme « L’Imaginaire » sur Douchy-les-Mines, il va de soi que les équipes du service culturel ont une obligation imaginative. Le centre aéré municipal est basé habituellement sur Maingoval « un parc d’accueil de 13 hectares pour les jeunes », précise fièrement l’édile de la commune.

Néanmoins, cet écrin de verdure compte tenu des mesures Covid-19 « ne suffit pas. C’est pourquoi, nous avons un second site d’accueil en plus du Parc Maingoval, il s’agit de l’école élémentaire Barbusse. Aujourd’hui, nous sommes sur une activité extérieure à travers 4 ateliers, un sur l’image, un atelier théâtre, un atelier sur la construction d’un géant, et un dernier sur des reporters à la recherche de témoins sur l’arrivée d’un géant sur la commune », explique Julie Renaux, directrice durant ce mois de juillet du centre aéré, et au service de la jeunesse et des sports de Douchy-les-Mines.

On peut noter que l’attractivité du centre aéré communal a diminué, mais pas de manière drastique. « Nous avions 170 enfants en juillet 2019, 140 cette année, et 120 en août 2019 contre 100 cette année », précise la responsable.

« Sur les traces d’un être mystérieux »

On travaille sur la fabrication du géant

Autour d’un projet baptisé DULCIACUS, deux ateliers retiennent particulièrement l’attention. Tout d’abord, l’animation centrale réside dans la confection d’un nouveau géant sur Douchy-les-Mines. « Les jeunes participent à la réalisation de la base, puis à la construction de ce nouveau géant », indique l’animateur. Deux groupes se succèdent en juillet et en août à la confection du dit géant.

« Ce sera notre 3ème géant sur la commune, après Saint-Nicolas, et Pipi Malo. Pour l’instant, son nom demeure secret, mais ce géant sera très accroché avec l’histoire de notre commune », commente le maire.

Ensuite, un atelier de reportage vidéo implique des jeunes dans une enquête. Que ce soit sur un fond vert, micro à la main ou bien à l’occasion d’un micro trottoir, ces apprentis reporters mènent l’enquête sur « les traces d’un être mystérieux », indique l’animateur. Ce dernier montre à travers un montage vidéo les possibilités immenses en la matière.

Mais le plus important dépasse cette période estivale. « Le but est que les Douchynois s’approprient ce nouveau géant », souligne le Premier magistrat. Pour y arriver, un journal dédié fera état d’une enquête au long cours, témoignages, repérages, jusqu’au dévoilement du nouveau géant en fin d’année.

Un montage vidéo d’un jeune Douchynois découvrant… un géant !

Pour permettre à cette action d’exister, l’Etat de proximité « soutient massivement le porteur du projet. Elle a un coût de 30 000 €, et nous participons à hauteur de 23 000 euros. Au global, l’Etat ajoute 20 millions d’euros à l’enveloppe habituelle sur le territoire national durant cet été 2020 », commente Daniel Barnier.

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 27 juillet 2020
Douchy-les-Mines
(Douchy) Le déconfinement à pas de géants… !
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email