1. Accueil
  2. Accueil
  3. (Hand) Un seul but sépare les Amandinoises et Fleury (27-28)
AccueilAmandinois

(Hand) Un seul but sépare les Amandinoises et Fleury (27-28)

Mercredi soir salle Hugot, les Amandinoises recevaient les joueuses de Fleury pour le compte de la 6ième journée des play-downs. Après leur succès acquis à Dijon, elles avaient le moral regonflé à bloc. Ça s’est vu sur le terrain, elles ont secoué Fleury (10-6) mais les joueuses du Loiret ont renversé la tendance dans le dernier quart d’heure. Dommage…Heureusement Mérignac, dernier des play-dows a perdu contre Dijon, les Amandinoises restent en position favorable pour le maintien.

Un dernier quart d’heure fébrile

Marina Zivkovic était en tribune. En effet la demi-centre serbe attend un bébé et ne finira pas la saison. À 32 ans, elle anticipe la fin de sa carrière qu’elle comptait annoncer au terme du championnat. Le club amandinois est en quête d’un joker médical pour la remplacer.
Sur le terrain Fleury défend dur, très dur. Saint-Amand ne se laisse pas impressionner et répond au défi physique (3-3). Mieux les protégées de Sophie Palisse prennent les commandes (7-5). Ondono fait tomber Chalmandrier après un coup dans la gorge, les arbitres ne sortent pas le carton rouge. Les Amandinoises sont robustes et repartent à l’attaque (10-6) sur un penalty de Frécon-Demouge. Kouaya impose sa puissance au poste de pivot et permet de maintenir ces quatre buts d’avance (11-7). Bouktit réduit l’écart avant la pause (14-12).

Les Amandinoises vont-elles tenir la distance ? Les Amandinoises continuent à se battre à l’image de la mobylette Bellonet sur l’aile (15-13). Chalmandrier fait une mauvaise passe en attaque, elle vient vite se replacer pour gêner l’attaquante qui fait un marcher…quelle belle volonté !  Dapina égalise pour Fleury (20-20, 47’). Chalmandrier prend deux minutes, Fleury en profite pour prendre la tête pour la première fois dans le match (20-21 puis 20-22). Julien Vasseur demande un temps mort. Hélas les Amandinoises deviennent maladroites en attaque et perdent de précieuses munitions. Pas question d’abandonner : la contre attaque menée par Bellonet et conclut par  Kolczynski (23-24). Fleury n’est pas serein, la preuve Begon commet une grosse faute sur Malina qui lui coûte deux minutes. La capitaine amandinoise d’un tir rageur égalise (24-24). Quelle équipe va craquer ? Saint-Amand…qui s’est battu jusqu’au bout car Kolzcynski inscrit le dernier but juste avant la sirène de la fin du match (27-28).

 « Nous avançons collectivement », Julien Vasseur

L’entraîneur amandinois Julien Vasseur se voulait positif, «  oui il y a un sentiment de frustration mais face à cette équipe nous avons perdu de -10 et en début de saison nous étions à -8 à la mi-temps…nous avançons collectivement, nous avons posé des problèmes à Fleury. Sur l’impact défensif nous avons été moins présents en deuxième mi-temps. Nous manquons d’un peu de lucidité sur la fin mais je retiens le positif. Nous avons la capacité de revenir, les filles ont fait preuve de caractère ».

La demi-centre Maëlle Chalmandrier, qui fêtait ses 25 ans, a tout donné «  depuis plusieurs  matchs, je n’ai pas d’autres choix que d’être en jambes avec la grossesse de Marina. Fleury a plus de profondeur de banc que nous et n’avait pas les mêmes ambitions que nous en début de saison. Nous n’avons pas à rougir de notre prestation, c’était plutôt un match correct  ».

L’entraîneur de Fleury Christophe Cassan est soulagé « nous savions que le déplacement allait être dur, Saint-Amand est une équipe qui progresse, qui travaille bien, montre des valeurs de combat. Nous sommes très contents de la victoire, nous avons réussi à basculer dans le dernier quart d’heure. 60% de l’effectif a été modifié mi-janvier. Il faut du temps pour intégrer les joueuses, il faut reconstruire patiemment, nous avons traversé une longue période difficile (janvier-février) nous étions dans le dur, nous commençons  à trouver des équilibres. Nous avons des ambitions de contenu, être disciplinés dans le jeu, pas d’ambition de classement. Nous voulons se faire plaisir et montrer un beau visage pendant ces play-downs, vivre une aventure collective… ».

Saint-Amand – Fleury : 27-28 (14-12).

– Saint-Amand : Dos Reis (4 arrêts sur 25, 45 minutes), Sousa (0 arrêt sur 7, 14 minutes), Kolczynski 3, Frécon-Demouge 6, Hurychova 2, Barthélémy 0, Chalmandrier 4, Malina 3 puis Kouaya 4, Woloszyk, Buzin 1, Pellerin, Bellonet 4.

– Fleury : Moreschi (4 arrêts sur 18, 30 minutes), Toubissa (3 arrêts sur 16, 29 minutes), Vidak 2,  Lacrabère 4, Wajoka 1, Uscinowicz, Ondono 3, Dapina 2 puis Begon 2, Camara 3, Bouktit 3, Sankharé, Rizo 8.

Anne Seigner

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires
Menu