1. Accueil
  2. Accueil
  3. Laurent Depagne : « Il faut reporter les élections ! »
AccueilValenciennois

Laurent Depagne : « Il faut reporter les élections ! »

Après sept mois d’absence, Laurent Depagne fait sa rentrée médiatique. Un regard lucide et ambitieux sur le 1er budget complet de sa commune (2020/2026), mais également une parole politique toujours sans nuance, et en l’occurrence à rebours du son politique entendu !

Laurent Depagne : « Qui oserait refaire le 15 mars 2020 ? »

Outre la campagne vaccinale, la fermeture ou pas des écoles, etc., l’autre gros dossier de notre démocratie est l’organisation, ou pas, des élections régionales et départementales les 13 et 20 juin 2021. Toutes les formations politiques veulent que cette respiration démocratique se déroule à ces dates, même une grande partie du parti LREM, avec comme argument massue « d’autres pays comme les Pays-Bas… ont assuré leur élection durant cette pandémie »… « pas mettre sous cloche la démocratie »…, les candidats aux régionales dans les Hauts-de-France sont sur cette longueur d’onde.

Ensuite, le Conseil scientifique dont la mission était de donner un tempo médicale sur cette éventualité a botté en touche… Si ce n’est pas du lobbying politique pur jus, Bref ! Seul l’exécutif a les clefs pour faire son choix. Face à cette réalité du moment, Laurent Depagne, maire d’Aulnoy-lez-Valenciennes, vice-président à la cohésion sociale à Valenciennes Métropole, vice-président au SIMOUV, exprime son avis sur le sujet.

« Il faut reporter les élections. Aucun de mes administrés ne vient en mairie afin de me parler de ces élections. Les citoyennes et citoyens ne pensent pas du tout à ces élections, mais à leur santé, leur emploi (voire aux vacances estivales) ! Ce n’est pas du tout la préoccupation du moment. Il serait plus sage pour le Président de la République d’annoncer rapidement un report des élections régionales et départementales », commente le maire. Il conclut avec pertinence : « Qui oserait refaire le 15 mars 2020 ? »… à la connaissance en 2021 de la Covid, j’espère personne !

« La maison est bien tenue », Laurent Depagne

Evidemment, lorsque le 20 août 2020, un incident grave survient au maire d’Aulnoy-lez-Valenciennes, la santé devient le seul baromètre même si… : « J’ai indiqué aux élus qu’aucun projet local ne devait souffrir de mon absence. J’ai eu une équipe solidaire et concentrée autour de mon 1er adjoint Julien Dusart. La maison est bien tenue même si cette période ramène une certaine modestie dans le monde politique. Enfin, je tiens à remercier les auteur(e)s de tous les messages amicaux reçus. D’ailleurs, faisant partie du Conseil de surveillance du CHV, j’ai tenu à féliciter les équipes du CHV sur la relation au patient qui m’a impressionné ».

Une Avenue Mousseron d’intérêt communautaire… prochainement !

La rentrée politique de Laurent Depagne fut au SIMOUV, puis au denier Conseil communautaire de Valenciennes Métropole où il entendit la bonne nouvelle. « L’avenue Mousseron (vers l’UPHF) va passer d’intérêt communautaire, elle fut évoquée en Bureau, mais également en plénière. J’espère que la délibération officielle passera en 2021. C’est un axe stratégique sur le territoire avec une prise en charge 50% par Valenciennes Métropole et 50% par le Département », indique Laurent Depagne.

Ensuite sa casquette de vice-président de la CAVM à la cohésion sociale va amener l’élu sur le fond d’un dossier titanesque. En effet, le programme « Politique de la Ville (2022/2026 » retardé en 2022 (hum !) va commencer à s’imprimer dans chaque municipalité. « C’est pourquoi lors du dernier Conseil communautaire, j’ai alerté mes collègues maires sur ce travail très important. Nous allons rencontrer chaque maire afin de savoir leurs besoins sur le sujet pour faire profiter l’Etat, la région des Hauts-de-France, et les autres partenaires, de ce travail de concertation », commente Laurent Depagne.

« Un nouveau service de Pôle de Tranquillité publique », Laurent Depagne

Au niveau local, avant de présenter son budget au prochain Conseil municipal du 07 avril prochain, Laurent Depagne veut mettre en avant deux axes stratégiques. Tout d’abord, il souligne la rencontre à l’initiative du Ministère public « avec le Procureur de la République sur la thématique de la tranquillité publique. Un nouveau lieu sur Aulnoy-lez-Valenciennes où s’installera la Police Municipale (3 agents + 3 ASVP) avec le déploiement de 76 caméras (dernière technologie) avec un CSU (Centre de Surveillance Urbaine). Les entrées, les sorties, les ronds-points, tout sera sous surveillance avec reconnaissance des plaques d’immatriculation. Ce plan vidéo fera partie (en une seule fois) du budget 2021 à hauteur de 590 000 euros TTC », commente le maire.

Le maire prend acte de la réalité du terrain : « Certes, Aulnoy-lez-Valenciennes est une commune plus épargnée que les autres, mais je ne ferai pas l’erreur de nier qu’il y a des cambriolages, des incivilités, etc.».

Ensuite, le premier magistrat étude toutes les pistes pour améliorer la prévention : « J’ai demandé à l’adjoint la Tranquillité Publique, une première sur Aulnoy, de regarder ce qu’il se fait ailleurs sur le territoire (Saint-Amand-les-Eaux et Denain) en terme d’accès au droit ».

Une Maison France Services bientôt sur Aulnoy-lez-Valenciennes

Après Bruay-sur-l’Escaut, Fresnes-sur-Esacut, la ville d’Aulnoy-lez-Valenciennes va accueillir sur son sol une « Maison France Services ». « Nous sommes très fiers d’accueillir une Maison France Services. Nous avons répondu pour l’implantation d’une Maison France Services sur Aulnoy-les-Valenciennes afin de rapprocher les services publics de la population, CAF, CPAM, Impôts, La Poste, etc.. Ensuite, ce lieu sera ouvert aux autres communes limitrophes comme Famars… ! », précise le maire. Effectivement, après deux implantations sur l’axe du Pays de Condé, une nouvelle installation d’une Maison France Services sur le sud du Valenciennois est pertinente.

En sus de cette arrivée, l’historique Cyber-base sera remplacée par un ENP (Espace Numérique de Proximité). « 35 000 € sont consacrés à cette transformation avec les dernières technologies à cet effet », indique le maire.

… et une nouvelle école !

Après l’école Jules Ferry https://www.va-infos.fr/2019/05/05/soleil-terre-air-eau-les-4-fantastiques-de-lecole-jules-ferry-a-aulnoy/ très marquante sur son volet écologique à l’instar de l’école Jean Mineur (en 2006) sur Valenciennes… « il faut quelques années pour véritablement faire un bilan écologique. Ce ne sont pas des murs de paille… pour de la paille, mais nous évaluons les retours dans tout le bâtiment, les classes, les espaces communs, les sanitaires…. ! On note déjà une très grande qualité de l’air », commente l’édile.

Ensuite, outre l’éco-quartier, une autre école est prévue dans la programmation de ce mandat 2020/2026. En effet, l’école Emile Zola est dans les tuyaux. « Nous sommes dans une phase d’étude. Le projet est très différent de l’école Jules Ferry, puisque cette fois, il s’agit d’une démolition complète. Il faudra relocaliser temporairement les élèves », poursuit le maire.

Le budget 2021 donnera le cap de ce mandat 2021 avec « un PPI (Plan Pluriannuel d’Investissement), vous verrez à cette occasion notre projet de mandat », conclut Laurent Depagne.

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires
Menu