1. Accueil
  2. Accueil
  3. (Marly) Le calme après le tumulte électoral
AccueilValenciennois

(Marly) Le calme après le tumulte électoral

Pour ce dernier Conseil municipal avant la période estivale, le menu proposé était assez frugal. Néanmoins, le top départ administratif d’un futur chantier Place Gabriel Péri et rue Oscar Carpentier, voire la convention avec la piscine sans oublier le syndicat “Les Grangettes” ont permis quelques échanges… (visuel vote pour la fonction de maire en juillet 2020).

Evidemment, le maire de Marly est revenu sur cette élection où le binôme sortant réalise un score très confortable, bien plus conséquent que pour les Départementales 2015. « C’est plus 20% par rapport aux municipales, alors que nous avons vécu une crise sanitaire », ajoute Jean-Noël Verfaillie. Cette victoire commune a permis, après négociations avec le nouveau Président Christian Poiret, l’obtention d’une vice-présidence au sein du Conseil département du Nord https://www.va-infos.fr/breves/jean-noel-verfaillie-10eme-vice-presidence-au-conseil-departemental-du-nord/

Sur ce canton, on peut noter, comme ailleurs, une baisse nette de l’impact politique du Rassemblement National en France et notamment sur le Valenciennois. Ce canal historique de l’extrême droite subit comme les autres l’abstention, un parti politique comme un autre au final. Ensuite, l’Union de la Gauche perd des électeurs avec 18,94% au 1er tour en 2021, loin du score de Fabien Thiémé, 27,75% en 2015.

Pour Christian Chatelain, dans l’opposition municipale, il regrette un taux d’abstention record au 1er et au second tour sous la 5ème République « très déçu du niveau de participation. Cela fausse un peu le résultat sans remettre en cause l’élection de Jean-Noël Verfaillie. Je note que le Front National était arrivé en tête en 2015. Là, il finit second ! C’est un point très positif, il n’y a pas eu la révolution annoncée ».

Ensuite, sur le résultat de la gauche à cette élection départementale…, le ton est amer : « Nous avons très mal vécu cette situation. Le PCF et le P.S n’ont pas participé à cette campagne. En effet, il y a eu un accord fédéral, mais au niveau local. Nous l’avons appris plusieurs jours après, notamment dans la presse… ».

« Nous allons mutualiser l’étude avec Valenciennes Métropole », Jean-Noël Verfaillie

La délibération importante sur ce conseil municipal arrivait en bout de course, car elle valide la délégation d’une Assistance à Maîtrise D’Ouvrage partagée avec l’intercommunalité. « Nous allons mutualiser l’étude sur la Place Gabriel Péri et la rue Oscar Carpentier avec Valenciennes Métropole sur l’Avenue Henri Barbusse (d’intérêt communautaire). Les travaux de l’Avenue Barbusse démarreront début 2022, et seulement après la fin de ce chantier la Place Gabriel Péri », précise le maire.

En l’absence de sujet de politique pure, Christian Chatelain s’exprime sur les délibérations. « C’est bien, une bonne chose pour la ville cette mutualisation », précise l’élu.

Les Grangettes, stop ou encore !!!

Très décriée par les villes adhérentes au syndicat « Les Grangettes », la ville de Marly valide une modification des statuts des Grangettes. « Avant cette modification, nous devions payer 100 000 euros annuel avec un Marlysien envoyé ou 50 dans ce centre de vacances. Là, nous payerons uniquement au prorata des enfants envoyés sur le site « Les Grangettes » », commente le maire. Là encore, pas de discorde « si nous pouvons faire des économies, c’est le bienvenue ! », ajoute Christian Chatelain.

Mercredi, j’ai piscine… à Valenciennes !

Pas simple d’obtenir des créneaux au sein du superbe Centre aquatique Nungesser à Valenciennes, c’est le constat de la majorité actuelle, qui hier dans l’opposition reprochait à la majorité la même chose… ! « On lui a renvoyé le reproche… Le maire nous a répondu que les créneaux avaient été attribués avant l’ouverture du Centre aquatique à Valenciennes. C’est pourquoi, nous signons une convention avec la Piscine de Saint-Saulve. A priori, il y aura une rotation entre les communes… sur le Centre aquatique de Valenciennes », indique Christian Chatelain.

Un manager de centre-ville

Comme annoncé durant le Conseil municipal de Saint-Saulve, un manager de centre-ville sera partagé par deux communes « d’une taille identique, d’un tissu commerçants équivalent. En fait, c’est la CCI Grand Hainaut qui embauche un manager de ville, et les communes de Marly et Saint-Saulve verseront une subvention à la CCI », précise l’édile.

On montre les… PECS

Là également, le pouvoir central met le paquet pour inciter les collectivités locales à embaucher durant deux ans des contrats PEC (Parcours Emploi Compétences) pour deux ans. « Nous embauchons 2 jeunes en PEC dans notre service administratif, et 5 dans la filière technique. Par contre, nous insistons sur le volet formation auprès de ces jeunes. Ces contrats ne sont qu’un tremplin pour un futur emploi (ailleurs), je suis clair sur le sujet », indique Jean-Noël Verfaillie.

Socle numérique

Le Plan National de Relance a ouvert une porte numérique que les collectivités locales n’ont pas manqué dans le Valenciennois, et ailleurs sans doute. « Nous sommes retenus dans la première salve pour deux écoles primaires, Pierre Marie-Curie et Jules Henri Lengrand avec des tablettes pour tous les élèves », précise le maire.

La Brocante

Rappel, la Brocante de Marly est maintenue le dimanche 25 juillet, elle sera située comme d’habitude Avenue Henri Barbusse. Vous pouvez vous inscrire sur le site de la commune www.marly.fr, voire via les réseaux sociaux. Ce type de manifestation sera peu répandu dans le Valenciennois durant l’été 2021, profitez-en !

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires
Menu