1. Accueil
  2. Accueil
  3. Philippe Guilbert, Président départemental de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat installé
AccueilTerritoire

Philippe Guilbert, Président départemental de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat installé

Lundi 22 novembre, 8 jours après l’élection, Laurent Rigaud, le Président régional élu de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat Hauts-de-France, a installé Philippe Guilbert comme Président de la CMA dans le Département du Nord. Fort d’un programme dont le fil rouge est la proximité, la liste des élu.e.s de la « La Voix des Artisans » va donc mettre en oeuvre une ambition régionale au plus près des besoins des professionnels.

Economie, compétences, territoires, et proximité pour la Chambre de Métiers et de l’Artisanat

Après une élection durant la 1er quinzaine d’octobre avec un succès de la liste emmenée par Laurent Rigaud, « La Voix des Artisans », dans quatre départements sur les cinq de la Région des Hauts-de-France, l’heure était à l’installation des Présidents de département, et notamment ce lundi 22 novembre celui du Département du Nord. Presque logique dans le département le plus peuplé de France, l’Artisanat dans toutes ses filières y est très présent. « C’est le département le plus important de France avec 45 000 Artisans », souligne Philippe Guilbert. Ce dernier est un professionnel de la Pâtisserie reconnu avec son entreprise Gourmandine sur la ville de Valenciennes, mais « en cours de transmission à mon fils Antoine, car la condition pour être Président départemental de la CMA est également d’être disponible 3 voire 4 jours par semaine, donc détaché de l’entreprise », ajoute le Pâtissier de formation. Pour autant, il indique tout de go « je suis le Président de tous les corps de métiers de l’Artisanat ».

La participation fut faible au niveau national pour cette élection de la CMA, une moyenne de 3,5 à 4% de participation, mais « notre mobilisation dans les Hauts-de-France a permis un taux autour de 8%. C’est le double de la moyenne nationale », précise Philippe Guilbert. Pour sa part, Laurent Rigaud explique : « L’Artisan a la tête dans le guidon. Il est un peu loin de tout cela. Néanmoins, il nous connaît parfaitement quand il a besoin de nous. C’est à nous de sensibiliser tout au long de ce mandat les 110 000 Artisans de cette région ».

Formation au sein du CFA de Saint-Saulve

Sur la forme, et rien n’est un détail, le Président régional de La Chambre de Métiers et de l’Artisanat, Laurent Rigaud, met en exergue : « Avant, nous avions des Présidents délégués (dans les 5 départements voire 2 avant) régionaux. Aujourd’hui, nous installons le 1er Président Départemental dans le Nord (pas une délégation). Je veux une présidence de proximité, 5 spécialistes, un dans chaque département. L’objectif est que l’artisan puisse contacter et obtenir une réponse dans le meilleur délai possible ». D’ailleurs dans les faits, les 5 Présidents de départements auront pour la 1ère fois « leur bureau dans une antenne de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat », précise Laurent Rigaud. « J’ai ramené en premier ma cafetière sur le CFA de Saint-Saulve où j’installe mon bureau », ajoute Philippe Guilbert. Pour rappel, le superbe CFA de Saint-Saulve est un lieu pédagogique, mais également un Centre de formalités pour les Artisans.

« Des ateliers mobiles », Laurent Rigaud

Avec 40 sites sur la région, dont 21 CFA (Centre de Formation d’Apprentis), le maillage du territoire par la CMA constitue un pan du programme de ce mandat. Le CFA d’Arras sera opérationnel en 2022. Ensuite, nous avons des projets de nouveaux CFA sur Douai, Béthune, Compiègne, Lens, voire des travaux conséquents sur Dunkerque, et un très attendu CFA sur Maubeuge. Pour autant, il faut déjà transformer un projet sur écran en dossier financé dans chaque territoire. Ensuite, il ne peut y avoir un CFA, voire Centre de Formalités, sur tous les territoires… !

C’est pourquoi, la liste « La Voix des Artisans » a imaginé une pédagogie mobile. En effet, la CMA des Hauts de France va lancer une initiative très innovante. « Nous allons mettre en oeuvre des Ateliers mobiles pouvant se rendre sur n’importe quel point de la région. Par exemple, si vous avez sur Abbeville une formation existante dans les domaines de la coiffure et de la vente, vous pouvez avoir un besoin d’une formation, pour une dizaine d’apprenants, comme chauffagiste. Ces ateliers mobiles, sous forme d’un bus/camion aménagé, pourront sillonner la région », détaille Laurent Rigaud

De Château-Thierry à Fourmies en passant par le littoral, cette idée pourrait combler des déficits pédagogiques dans les zones plus isolées de la région Hauts-de-France. « Nous savons pertinemment que la mobilité des jeunes constitue un frein majeur à la formation », ajoute le Président. Bien mise en oeuvre, c’est une idée devant faire son chemin bien au delà des frontières régionales.

« Renforcer les Commissions Territoriales », Philippe Guilbert

Au coeur de cette nouvelle approche de l’Artisanat, vous avez compris que la proximité est le point central de tout. Pour arriver à bonne fin, les Commissions Territoriales seront renforcées. « Les nouvelles Commissions territoriales seront votées le 06 décembre prochain et installées début janvier prochain. Sur le Valenciennois, elle sera composée de 8 personnes avec des membres expérimentés, mais également avec un renouvellement important. La Commission Territoriale est un relais important de la CMA », explique Philippe Guilbert.

« Il faut un point relais sur chaque territoire, un élu de la CMA ou un site physique où nous pourrions assurer des permanences. En résumé, un Artisan posant une question à la CMA départemental doit dans les 24 heures obtenir une réponse, voire une visite dans les 48 heures », ajoute Laurent Rigaud.

Lien avec les Unions commerciales

Ensuite, plusieurs nouveautés dans les Vice-Présidences régionales avec une VP dédiée à la Micro-entreprise. Le problème est connu et identifié, la concurrence des autoentrepreneurs, jugée « déloyale » par les Artisans de proximité, constitue un enjeu majeur pour le développement de tous les métiers de l’Artisanat. « Nous installons une commission pour les Micro-entreprises afin de proposer et d’accompagner ces professionnels vers le développement de leur entreprise et de fait vers une activité Artisanale. Il faut les aider à évoluer et à passer ce cap », indique Laurent Rigaud.

Autre nouveauté, la CMA veut se rapprocher du tissu associatif et plus particulièrement des Unions commerciales de proximité. « Les Unions commerciales sont composées de commerçants, mais également d’artisans. Ils sont un relais important pour nous », commente le Président régional.

Le Président du Département acquiesce : « D’ailleurs, lundi dernier, notre première visite officielle fut à l’endroit de la nouvelle Présidente de l’union des commerçants de Bruay-sur-l’Escaut ».

Enfin, Laurent Rigaud sait pertinemment que le second semestre 2022 amènera son lot de difficultés pour les professionnels de proximité (avec la fin du Quoi Qu’il en Coûte) pour les entreprises. « J’ai une très bonne relation avec le représentant de l’Etat régional, évidemment avec la Région des Hauts-de-France (dont il est vice-président). Quant on fait ensemble, cela fonctionne beaucoup mieux », conclut-il.

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires
Menu