1. Accueil
  2. Accueil
  3. (Hand) Les Amandinoises coulent à domicile face au Havre (29-35)
AccueilAmandinois

(Hand) Les Amandinoises coulent à domicile face au Havre (29-35)

Le leader voulait préserver son invincibilité à domicile, c’est raté. Neuf valeureuses Havraises ont prouvé que la quantité n’était pas gage de qualité…Les quatorze Amandinoises sur la feuille de match n’ont jamais été en mesure de mettre les voiles. Pire l’écart s’est creusé pour leur adversaire doucement (23-27, 46’) puis sûrement (26-33, 56’). Tirs ratés, pertes de balle, erreurs techniques…Les Amandinoises sont tombées dans le piège tendu par Le Havre, qui a joué à son rythme.

Trop d’erreurs

Première attaque Havraise, premier arrêt de Manuella Dos Reis. Interprétation immédiate c’est un bon signe. Chloé Pugliese ouvre le score, Vanessa Boutrouille double la mise. Les Amandinoises sont bien parties. Les Havraises réagsissent par Adja Sanou qui égalisent et par Maiwenn Dasylva qui donne l’avantage (5-7, 14’). L’entraîneur amandinois demande un temps mort pour remettre ses joueuses sur les bons rails. Peine perdu, dès la reprise c’est une mauvaise passe, il est dépité. Les Havraises maintiennent le cap (6-9, 16’). Maëlle Chalmandrier en force égalise (10-10, 19’). Les Havraises finissent mieux cette fin de première mi-temps et virent en tête (15-17).

Les Amandinoises sont-elles en mesure de réagir et les Havraises de tenir physiquement ? Maëlle Chalmandrier encore elle égalise (20-20, 38’). L’éclaircie est de courte durée, Le Havre reprend la tête et ne la quittera plus. Pendant ce temps-là, les attaques amandinoises sont infructueuses : tirs non cadrés, arrêts de la gardienne. L’entraîneur amandinois prend un temps mort pour remobiliser ses troupes (23-37, 46’). Maëlle Chalmandrier n’est pas satisfaite de ce qui se passe sur le terrain et le fait savoir à ses co-équipières. Pas de changement hélas sur le terrain, un tir s’écrase sur la transversale, un autre est repoussé…L’entraîneur amandinois tente même de jouer avec sept joueuses de champs pour réduire le score. C’est trop tard les Havraises parviennent à maintenir leur avance. Les Amandinoises encaissent leur première défaite à la maison contre cette équipe au statut VAP, pourtant déjà distancé dans la course au maintien.

 « Il faudrait arrêter de se prendre pour les reines du monde », Maëlle Chalmandrier

La réaction de l’entraîneur havrais Stéphane Pellan est la suivante, «  nous savions qu’avec sept joueuses de champs ça allait être compliqué. La difficulté c’était de tenir physiquement, car Saint-Amand est costaud. Cette victoire est un épisode heureux, ça redore le blason, ça redonne le sourire, mais ce n’est pas ça qui va changer, nous avons déjà encaissé quatre défaites. Entre les joueuses positives au Covid, les blessées, ce n’est pas la joie, nous faisons avec. Je suis content de ce résultat pour les joueuses, c’est une belle récompense, l’état d’esprit est formidable, elles ont fini la langue par terre, elles ont tout donné, elles méritent ce succès ».

Bien entendu les réactions de l’entraîneur amandinois Félix Garcia sont différentes «  nous ne sommes pas parvenus à faire mal à l’adversaire. Ce n’était pas bon ni en défense ni en attaque. La préparation n’a pas été bonne donc le match n’a pas été bon. Il manque un peu d’exigence au niveau collectif ».

Si l’entraîneur amandinois a été nuancé dans ses propos c’est moins le cas de la demi-centre amandinoise Maëlle Chalmandrier, « nous n’avons jamais su mettre notre rythme, elles sont neuf, nous quatorze. Il faudrait arrêter de se prendre pour les reines du monde. Pertes de balles, tirs ratés, marchers, passage en force, ça ne doit pas arriver. Nous n’avons pas aidé nos gardiennes, nous avons mal défendu. Nous avons subi du début à la fin. Parler à chaud c’est difficile, Félix et moi sommes énervés. Nous avons le projet de monter en D1, il faut plus d’exigence. Je ne sais pas si c’est de la suffisance mais il faut s’entraîner plus dur. Nous avons joué comme nous nous sommes entraînées…

Saint-Amand – Le Havre : 29-35 (15-17).

– Saint-Amand : Dos Reis (6 arrêts sur 34, 49 minutes), Heranval (2 arrêts sur 9, 30 minutes), Kouaya 3, Pellerin 2, Barthélémy 1, Peltier 2, Boutrouille 3 puis Pugliese 6 dont 4 pen., Chalmandrier 9, Wild 3, Aly.

– Le Havre : Pantic (9 arrêts sur 36, 59 minutes), Cyrille (0 arrêt sur 2 tirs, 19 secondes) Diawara 6, Paye 6, Dasylva 2, Perrault 4, Morvan 5, Boisorieux 9 dont 2 pen. puis Mussard 3.

Anne Seigner

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires
Menu